Notice: wpdb::prepare was called incorrectly. The query does not contain the correct number of placeholders (2) for the number of arguments passed (3). Please see Debugging in WordPress for more information. (This message was added in version 4.8.3.) in /home/enroute/cbnr_enroute_2016/wp-includes/functions.php on line 4146
Meilleurs restaurants à Montréal: Le Fantôme | Air Canada enRoute
La liste des établissements en nomination est dévoilée! Cliquez ici pour voir les restos en lice pour le top 10.
8

Le Fantôme

Montréal, QC

Le Fantôme • Montréal, QC

1832, rue William 514-846-1832 restofantome.com

Le Fantôme est une affaire de famille. Kabir Kapoor, dont les parents dirigent depuis 30 ans le resto indien Le Taj, à Montréal, est le genre d’hôte affable qui vous appelle par votre nom (ou faux nom, dans mon cas) chaque fois qu’il passe remplir un verre de vouvray. Le chef Jason Morris présente les huit services (environ) de son menu dégustation sur des plats en céramique faits par sa mère, Pauline, sous les grandes toiles abstraites de son bisaïeul qui habillent les murs.

Cette discrète salle de Griffintown occupe un espace limitrophe entre virtuosité technique et sentimentalisme romantique. Le pupitre d’accueil (qui tient plus de l’autel) est une vieille commode où trône un monticule de cire fondue dont la pente croît dans l’ambiance tamisée de chaque soir. Le homard est cuit sur charbon de bois, les morceaux de chair de la queue, denses et noircis, s’accompagnant d’un riche crémant d’Alsace. Le flétan poché, servi avec morilles et purée de kombu, est si parfaitement moelleux qu’il se défait comme les pelures d’un oignon rôti.

J’observe Morris au passe, qui joue furieusement des pincettes dans une petite casserole en inox. À peine une minute plus tard, j’ai décimé ces brins d’asperge pochée, tendres comme des tagliatelles fraîches, tournés dans un généreux bain de beurre et mêlés d’échalote et de rhubarbe. Puis Kapoor apporte un service supplémentaire. Dans un sac en papier ciré orné à la main d’un dessin de fantôme caricatural se trouvent deux tranches de pain brioché strié des marques noires du gril, avec entre elles du beurre d’arachide, de la confiture de fraises de Pauline et une lamelle de foie gras au torchon. Le PBFGJ, comme on l’appelle ici, parle à ma nostalgie dans un langage d’adulte.

Alors que nous faisons de la place au dessert avec un calva en trou normand, deux femmes en tailleur et talons s’assoient près de nous. Ce sont des habituées, et Kapoor leur vante les nouveaux plats au menu. « Mais bien sûr, ajoute-t-il, il faut aussi prendre le sandwich ! » On a tous un estomac fantôme, exprès pour de tels cas.

L’inspiration de l’année
Art dish at Fantôme
Jason Morris

Jason Morris de FantômeSur Art

Notre plat de betteraves rend hommage à Lee Morris, mon arrière-grand-père. Nous avons 400 de ses œuvres dans la famille, mais elles n’ont jamais été exposées avant l’ouverture du resto. Il découpait des formes de couleur dans le papier glacé du New York Times Magazine et en faisait des collages. Je prépare ce plat tous les jours avec trois sortes de betteraves (jaune, Chioggia et Bull’s Blood) cuites de trois façons (bouillies, en croûte de sel et grillées). Je les tranche à la mandoline et j’en fais une grande mosaïque, que je découpe et dépose sur une crème fraîche et un pralin aux noisettes. Ça me rappelle son travail.

L’art, Une Histoire de Famille

Le Mousso, Montréal
Esquisses de Jean-Paul Mousseau, artiste de renom, membre des Automatistes, signataire du Refus global et grand-père du chef Antonin Mousseau-Rivard
Piano Piano, Toronto
20 toiles abstraites peintes par Charlotte, fillette du chef Victor Barry
Foxy, Montréal
Photos de Foxy, le chien des copropriétaires Dyan Solomon et Éric Girard

Réservez une table

1832, rue William 514-846-1832 restofantome.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top 10