Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Au chic James Street South de Niall McKenna (il est aussi propriétaire du bar et grill plus décontracté d’à coté et d’une école de cuisine), la plupart des fruits et légumes viennent de chez Helen’s Bay Organic Garden. Que le plus vieux jardin biologique d’Irlande du Nord soit à quelques kilomètres du restaurant de McKenna au centre de Belfast fait certainement partie de la recette du succès.

Quand nous retrouvons le chef pour le dîner, il revoit frénétiquement le menu du jour, précisant d’où vient chacun des produits.

« L’agneau est des montagnes de Mourne, déclare-t-il. La première fois que l’on en a reçu, mes cuisiniers pensaient que quelque chose clochait. Les animaux broutent la bruyère cendrée pourpre qui couvre les montagnes et s’y frottent, ce qui teinte leur peau », explique-t-il. Intriguée, je commande le carré. Il n’est pas pourpre, mais les côtelettes croustillantes, servies avec des asperges croquantes, sont légèrement rosées, tendres et juteuses, au goût délicat (nous choisissons un accompagnement de champs, spécialité irlandaise à base de purée de pommes de terre et oignons nouveaux au beurre crémeux).

Des moutons qui broutent près de la Causeway Coastal Route Des moutons qui broutent près de la Causeway Coastal Route 

Au cours des deux jours suivants, alors que nous suivons les 190 km de la Causeway Coastal Route entre Belfast et Londonderry, il devient évident que la région a plus à offrir que son seul bétail : falaises sans fin plongeant dans l’Atlantique Nord, vagues se brisant sur le rivage et routes étroites ondoyant comme des montagnes russes. Des collines émeraude parsemées de fleurs de mimosa jaune vif et des ruines se dévoilent à chaque virage jusqu’à ce que nous arrivions à Bushmills où, en 1608, la Old Bushmills Distillery devint la première au monde à obtenir l’autorisation de distiller.

En visitant les installations, nous apprenons qu’à la différence de sa version écossaise, le malt du whiskey irlandais est séché à l’air chaud (et non sur feu de tourbe), ce qui explique son goût plus doux. Notre guide nous montre aussi le ruisseau St Columb, un affluent de la rivière Bush qui longe la distillerie et fournit l’eau nécessaire à l'élaboration du whiskey maison.

Old Bushmills DistilleryOld Bushmills Distillery

Dans la salle de dégustation, je choisis un single malt de 12 ans d’âge, édition spéciale vendue sur place. Ce whiskey ambré est vieilli essentiellement en fûts de xérès espagnols et a des parfums d’amande grillée avec des pointes de raisin de Corinthe et d’autres fruits.

Un peu plus bas sur la côte, nous voici dans le lieu le plus mythique d’Irlande du Nord : la Chaussée des Géants. Selon la légende, les 40 000 colonnes de basalte imbriquées ont été sculptées dans la pierre par le géant irlandais Finn McCool, mais les scientifiques attribuent plutôt ce phénomène géologique unique aux éruptions volcaniques et à la lave solidifiée. Les colonnes hexagonales lisses sont comme des pierres de gué qui vous amènent passé la falaise jusque dans l’océan, et les formations rocheuses, dont la Chaise porte-bonheur, sont ancrées dans la tradition (la « chaise » aurait été faite pour Finn McCool lorsqu’il était enfant, et toute personne qui s’y assied verra un de ses souhaits se réaliser).

La Chaussée des GéantsLa Chaussée des Géants

Le soleil amorce sa descente lorsque nous arrivons au Bushmills Inn, un hôtel boutique avec une cour de pierre digne d’une carte postale et une remise à voitures du début du 17e siècle. Après le repas, alors que nous nous dirigeons vers notre chambre douillette, avec couchage en mezzanine et bain sur pattes, de la musique venant du Gas Bar de l’hôtel parvient à nos oreilles. Guidés par les notes, nous débouchons dans un pub de campagne au lambris traditionnel où gens du crû et visiteurs se réunissent pour écouter des ballades irlandaises et des chansons de la région interprétées par Dick Glasgow and Friends. Nous commandons un whiskey Black Bush de Bushmills et cherchons une place, alors que Riley Piddington entonne Sam Hall, chanson de folklore sur un criminel impénitent. Le brouhaha au bar se change en chœur, et l’ambiance tient plus de la réunion entre amis que du concert. Il doit y avoir quelque chose dans l’eau, me dis-je en reprenant une gorgée.

Sur le même sujet

DUBLIN     L'IRLANDE     ENVOL     VOYAGES EN PLEIN AIR     EXCLUSIVITÉS WEB     WHISKY    

S'y rendre

Air Canada offre un service saisonnier sans escale entre Toronto et Dublin tout l’été.

Comments… ajoutez en un autre

jean marc levesque

Lundi, 12 août 2013 19:59
j'avais déja le gout le l'Irlande et cet article nous en donne encore plus
Les balises HTML seront retirées
Les adresses commençant par http:// seront automatiquement converties en liens