Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Au cœur du Londres littéraire

Presque tous les recoins du centre de Londres ont une histoire à raconter : de grands auteurs y ont habité, d’autres s’en sont inspiré. Voici un itinéraire pour explorer, l’instant d’un week-end, la riche histoire littéraire de la capitale britannique.

The Bloomsbury Hotel London

VENDREDI

12 h 30
Visitez les squares de Bloomsbury

Dirigez-vous vers le square Gordon, où vous pouvez presque sentir la présence fantomatique de Virginia Woolf et de ses compagnons du groupe de Bloomsbury. Sur le square, des maisons victoriennes de stuc (numéros 46 à 51) ont abrité l’écrivaine, sa sœur Vanessa Bell et le biographe Lytton Strachey, en plus des Bloomsbury Groupies. Ne manquez pas le buste de bronze de Virginia Woolf au square Tavistock voisin, où elle a déménagé avec son mari Leonard Woolf et dirigé Hogarth Press. Sa maison de Tavistock a été bombardée pendant le Blitz de la Seconde Guerre mondiale. Bien que vous puissiez faire un pique-nique près du jardin central, mieux vaut gagner l’hôtel Bloomsbury, où le resto Dalloway Terrace propose, au menu, des pétoncles poêlés et des raviolis de crabe et d’écrevisse.

Hôtel Bloomsbury, 16-22 Great Russell St., doylecollection.com

Charles Dickens Museum London

Photo: Siobhan Doran Photography

15 h
Faites un saut dans le passé au musée Charles Dickens

Faites un saut dans le passé au musée Charles Dickens Située à dix minutes de marche du square Russell, cette maison géorgienne a été la demeure de l’écrivain Charles Dickens au début de sa carrière. C’est ici qu’il a écrit Oliver Twist. Le musée présente sa note élégiaque dans la chambre où la belle-sœur adorée de l’auteur, Mary Hogarth, est morte subitement à l’âge de 17 ans. L’endroit garni de plusieurs souvenirs évoque la vie bien vécue de Dickens. La salle à manger, avec son imposant foyer, ressemble à un décor d’Un chant de Noël.

48 Doughty St., dickensmuseum.com

Hotel Cafe Royal London

18 h
Appréciez le dîner à l’hôtel Café Royal

Traversez Soho par la rue Regent et rendez-vous en ces lieux où Oscar Wilde et sa bande se rassemblaient. Le restaurant Ten Room, avec ses bouquets de fleurs et ses chaises de cuir brun, sert des classiques britanniques, dont la sole. Si vous souhaitez relaxer, dirigez-vous vers le Green Bar, pour goûter la libation favorite de Wilde : l’absinthe. L’écrivain aurait tellement abusé de cette liqueur, un soir, qu’il a halluciné un champ de coquelicots. Aujourd’hui, le bar propose un cocktail moins fort, dans lequel l’absinthe est diluée avec de la limonade et de la menthe. Vous pouvez passer la nuit dans l’une des chics chambres de l’établissement dominées par les pierres Portland, qui font écho aux façades des bâtiments de la rue Regent.

Hotel Café Royal, 68 Regent St., hotelcaferoyal.com

SAMEDI

10 h
Magasinez sur la rue Piccadilly

Ramassez des tourtières au porc et des œufs écossais au Fresh Food Hall du Fortnum & Mason avant d’aller pique-niquer au parc Hyde, tout près. Ne partez pas sans une réserve de barres de chocolat Sweat Theatre, ainsi nommées en l’honneur des héroïnes de Shakespeare (la Lady Macbeth, au chocolat noir et à l’orange, est l’en-cas littéraire par excellence!). Dirigez-vous ensuite un demi-pâté de maisons vers l’est, à la librairie Hatchards, qui a ouvert ses portes en 1797 et est encore aujourd’hui un centre névralgique de la littérature. Le commerce propose une impressionnante programmation de séances de dédicaces et de lectures.

Fortnum & Mason, 181 Piccadilly, fortnumandmason.com
Hatchards Bookshop, 187 Piccadilly, hatchards.co.uk

National Portrait Gallery London

Photo: Andrew Putler

13 h
Visitez la National Portrait Gallery

À quelques jets de pierre au sud de Piccadilly, ce musée vénérable expose (littéralement) la face du monde littéraire britannique. Ne manquez pas le portrait d’Anne, Emily et Charlotte Brontë, peint par leur frère Branwell.

St. Martin’s Pl., npg.org.uk

Brown's Hotel Tea Room London

Photo: Rocco Forte Hotels

16 h
Prenez le thé à l’hôtel Brown

Dans le quartier de Mayfair, non loin de Piccadilly, cet hôtel a été fondé en 1837 par James Brown (un ancien valet de lord Byron). D’abord auberge, l’endroit a été un haut lieu de la littérature. Rudyard Kipling y a écrit Le livre de la jungle (la suite Kipling de l’hôtel propose une tapisserie baroque inspirée de la jungle). Et Arthur Conan Doyle, Bram Stoker, Agatha Christie et Stephen King y ont été des clients fidèles. Le thé d’après-midi est servi dans une pièce réservée à cet usage où le bois domine (certains affirment qu’il s’agit là de l’inspiration de l’hôtel Bertram d’Agatha Christie), offre des sandwichs (saumon fumé et fenouil mariné), des scones, des pâtisseries (macaron pêche et citron) et 17 sortes de thé.

Albemarle St., roccofortehotels.com

Dukes Hotel London

19 h
Assistez à une pièce du West End et prenez un verre façon 007

Le thé du Brown devrait vous sustenter le temps d’une pièce dans un théâtre de West End, qui met de l’avant le meilleur de la littérature britannique. De récentes productions ont mis en scène des œuvres comme L’importance d’être constant et Harry Potter et l’enfant maudit. Après le spectacle, prenez un repas et un verre dans Mayfair, au bar de l’hôtel Dukes, qui a grandement inspiré Ian Fleming. De son siège habituel, l’auteur aurait inventé la célèbre phrase de son James Bond : « Shaken, not stirred. »


Shakespeare's Globe Theatre London

Photo: John Wildgoose

DIMANCHE

13 h
Optez pour une représentation de matinée au Shakespeare’s Globe Theater

Il n’y a pas meilleur endroit à Londres pour vivre pleinement l’histoire littéraire du pays que cette réplique du théâtre Globe (1599), où William Shakespeare a travaillé. L’amphithéâtre à ciel ouvert encadre la scène sur laquelle les classiques du dramaturge sont joués sous la lumière du soleil. Lorsqu’il pleut, les spectateurs sont mouillés, comme dans le temps! Arrivez tôt pour une visite guidée des installations, y compris le théâtre intérieur jacobéen Sam Wanamaker, sis juste à côté.

Bankside, shakespearesglobe.com

16 h
Dégustez des classiques anglais au George Inn

Reconnu comme étant la seule auberge de relais à galeries encore debout à Londres, ce pub de la rive sud, situé près du théâtre Globe, date de 1676, et un bar occupait déjà l’endroit en 1542! Il n’est pas impossible que Shakespeare y ait trouvé l’inspiration après quelques pintes. Les jours d’été, la cour intérieure est l’endroit parfait pour déguster l’ale maison et des plats « anciens », comme le fish and chips croustillant.

77 Borough High St., george-southwark.co.uk