Skip to Content (Press Enter)

English / Français

East Van Vodka

Odd Society Spirits

DistilleriesPhoto: Grant Harder; Cause and Affect.

Il y a quelques années, Gordon Glanz occupait un emploi de bureau monotone. Un midi, en naviguant dans Internet, il tombe sur le site de la Heriot-Watt University, à Édimbourg, qui offre un programme de maîtrise en brassage et distillation. Rêvant d’une réorientation de carrière, il dit adieu au 9 à 5, quitte son boulot et s’envole pour l’Écosse avec sa famille, le temps de se plonger dans l’univers des spiritueux. « J’ai une femme qui me soutient beaucoup », lance Glanz. Aujourd’hui, sa microdistillerie d’East Vancouver concocte de délicieux et bizarroïdes – comme son nom l’indique – spiritueux, parmi les meilleurs à la ronde. Prenons sa East Van Vodka : élaborée avec de l’orge maltée de Colombie-Britannique, c’est en fait une bière distillée qui, avec ses notes herbacées de caramel et son goût prononcé d’orge, est aussi une vodka d’exception vraiment goûteuse. N’allez surtout pas la mélanger à du jus de tomate et à des épices pour en faire un bloody Mary. Dégustez-la nature, sur glace.

oddsocietyspirits.com

Långbord Akvavit

Long Table Distillery

DistilleriesPhoto: Long Table Distillery (Långbord Akvavit)

Dans certaines régions du globe, l’aquavit traîne une sulfureuse réputation de « tord-boyau scandinave ». Peut-être parce que, là-bas, on en concocte une version maison avec de la gnôle et une poignée d’herbes et d’épices. Fondée il y a 18 mois au centre-ville de Vancouver, la distillerie Long Table a redonné ses lettres de noblesse à cet alcool, grâce à son superbe et velouté Långbord Akvavit. Les proprios, couple dans la vie, Charles et Rita Tremewen le distillent selon un mélange traditionnel de six plantes ­aromatiques et d’oranges amères. Servi frappé, au sortir du congélo, il a un goût rafraîchissant et net, idéal à l’apéro avec des minisandwichs.

longtabledistillery.com

Three Point Vodka

Eau Claire Distillery

DistilleriesPhoto: Matt Palmer (Three Point Vodka)

Pendant 42 ans, Larry Kerwin a été l’un des plus grands maîtres brasseurs du Canada (si vous avez déjà bu une bière Big Rock, Molson, Sleeman, Miller, Carling O’Keefe ou Fosters, vous avez goûté son génie). Mais avant qu’il ne teste des lots de gin et de vodka avec ses partenaires de la toute nouvelle Eau Claire Distillery, le printemps dernier, il n’était qu’un novice dans l’univers de l’élaboration des spiritueux. D’abord lancée à l’essai en mars 2014, la Three Point est une vodka veloutée et riche, avec une larme de caramel, une trace de vanille et une finale nettement soyeuse. Première distillerie artisanale d’Alberta, Eau Claire est située à Turner Valley, à 45 min au sud-ouest de Calgary. Et quel beau fleuron pour la région ! Sur sa ferme, à proximité de la distillerie, l’un de ses partenaires a planté du seigle et de l’orge, et ce sont des chevaux qui se chargent des labours. Trinquons à un tel dévouement !

eauclairedistillery.ca

Stalk & Barrel Single Malt Whisky

Still Waters Distillery

DistilleriesPhoto: Still Waters Distillery (Stalk & barrel Single Malt Whisky)

L’année dernière, quand Barry Stein et Barry Bernstein, proprios de Still Waters, dans la région de Toronto, ont annoncé le ­lancement de leur premier whisky single malt, ils n’avaient aucune idée de l’accueil qu’on lui réserverait. Amis de longue date et grands amateurs de scotch, ils produisaient trois fûts (l’équivalent d’environ 800 bouteilles) avec de l’orge albertaine. D’un tonneau à l’autre, la saveur pouvant varier du tout au tout et, parfois, durant les 3 ans du vieillissement du whisky, ils n’étaient pas certains du résultat ni s’ils pourraient en vendre, un jour. Le matin du lancement, la file s’étirait devant l’entrée de la distillerie. Pas étonnant : le Still Waters Single Malt a beau être jeune, il est franchement délicieux, tout en caramel écossais, foin humide, avec de subtils arômes de malt et de poires mûres. Réjouissons-nous, car 200 autres fûts sont déjà en cours de vieillissement.

stillwatersdistillery.com

Piger Henricus Gin

Les Distillateurs Subversifs Microdistillerie

DistilleriesPhoto: Stéphan Ruffo (Piger Henricus Gin)

Stéphan Ruffo, un des partenaires à la barre des Distillateurs Subversifs, à Saint-Alexandre-de-Kamouraska, au Québec, ne voulait pas produire un gin ordinaire. Avec les Tanqueray et Bombay Sapphire de ce monde, il y avait déjà bien assez de concurrence comme ça. Par ailleurs, l’entreprise (comme son nom l’indique) désirait créer quelque chose de subversif. C’est ainsi qu’un semencier des environs a suggéré aux proprios de concocter un gin avec du panais. Ce qu’ils ont essayé. Rapidement, ils ont réalisé que le gars avait eu du pif. Résultat ? Le goût est doux et accessible avec, certes, des notes de gin, mais sans la trop piquante saveur de genièvre, davantage terreux, sur un fond subtilement poivré, légèrement floral. Sachez, toutefois qu’en boire un verre par jour ne comblera pas l’apport quotidien recommandé en légumes !

distillateurssubversifs.com

Photo: Roberto Caruso (Black Dragon Shochu)

Black Dragon Shochu

66 Gilead Distillery

Il y a 10 ans, le shochu, un alcool japonais, était quasiment inconnu en Amérique du Nord, jusqu’à ce qu’il apparaisse sur les cartes de bars branchés à titre de substitut exotique (et souvent bon marché) de la vodka. L’équipe à la tête de 66 Gilead Distillery, microentreprise nichée dans une ferme du comté Prince Edward, en Ontario, nourrissait des ambitions de croissance. Son Black Dragon est élaboré avec du riz, de l’orge et une pointe de sésame. Résultat ? Un petit goût brûlant de moonshine, compensé par la rondeur du chêne – certains le comparent au whisky. Impossible d’en boire une lampée sans un sourire, un léger toussotement et la sensation de déguster du sérieux : une gnôle de pays parée ­d’habits de soie.

66gileaddistillery.com

La Courailleuse

Distillerie Fils du Roy

L’armoise absinthe et la plupart des herbes qui composent la liqueur de Sébastien Roy poussent dans son jardin de la péninsule acadienne, au Nouveau-Brunswick. En plus de luter son alambic en cuivre avec une pâte composée de farine et d’eau, et de moudre certains de ses ingrédients au moulin (et, à la main, s'il-vous-plaît), Roy ne produit que 3000 bouteilles par an, dont le plus récent lot est exquis. D’un beau vert, son absinthe devient laiteuse dès qu’on y verse de l’eau, comme de coutume. Herbacé et anisé, son goût complexe vous hantera un moment.

distilleriefilsduroy.com

Sur le même sujet

CANADA     DISTILLERIES     WHISKY    

S'il vous plait, laissez un commentaire

Les balises HTML seront retirées
Les adresses commençant par http:// seront automatiquement converties en liens