Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Catherine Reitman sur Working Moms, la nudité à la télévision et les collations en avion

L’auteure, actrice et productrice basée à Toronto sur comment jongler la vie de famille et le travail, à l’écran et dans la vraie vie.

Catherine Reitman

Ville natale Los Angeles

Domicile Toronto

Signe distinctif Actrice ayant des rôles dans Philadelphia et Black-ish

Projet actuel Écrire et produire la sitcom Workin’ Moms (dont CBC diffuse présentement la troisième saison) et y tenir le rôle de Kate, une mère surmenée

Souvenir favori « J’ai rapporté de superbes plateaux de Mexico. Je ne m’en sers que pour monter des boissons à l’étage à l’heure du dodo, mais ils me donnent l’impression d’être une buveuse d’eau du jet-set. »


Workin’ Moms est une sitcom sur la maternité, mais vous avez abordé les liaisons, l’avortement et #MoiAussi. Pourquoi parler de ces sujets ?
Tout ce que j’ai vu tournant autour d’une mère est soit complètement abstrait, soit de l’humour à gros traits sur des expériences malheureuses avec des couches. Ça minimise mon vécu en tant que mère. Collectivement, nos scénaristes ont vécu toutes sortes de choses, entre amitiés féminines complexes et avortement, et notre émission en est le reflet.

De quoi êtes-vous le plus fière d’avoir mis en onde ?
On a eu une scène de nudité, et c’était quelque chose. On en a discuté sans fin ; il a fallu traiter avec nos ego et faire preuve d’humilité. Puis on l’a tournée, et on n’était rien de plus qu’un groupe de femmes sans leurs blouses. J’en suis vraiment fière : des femmes qui montrent comment leurs corps changent après l’accouchement.

Vous venez d’une famille du showbiz. Concevoir une émission sur des parents qui travaillent vous a-t-il donné une nouvelle perspective sur votre enfance ?
Mon père était très affectueux, mais la semaine il se retirait, genre, laissant pas mal ma mère s’occuper de nous. Je lui parle tous les jours, il vient sur le plateau et voit que je fais tout ce qu’il faisait à mon âge, mais je m’occupe aussi d’aller chercher mes enfants et de les mettre au lit. Il n’en revient pas. Quant à ma mère, elle a toute ma compassion, avec ce qu’on lui a fait vivre.

Vos fils ont maintenant trois et cinq ans. Des conseils pour voyager avec des enfants ?
L’iPad a été mon plus beau cadeau. Je sais que c’est mal vu de leur donner trop de temps devant un écran, mais ce n’est pas toute leur vie non plus. Quelques heures de vol sont synonymes de plaisir pour eux et de paix pour les autres. Autre truc : les collations, encore et encore.

Sur le même sujet

INTERVIEW