Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Ex-basketteur au secondaire, le Montréalais Mark Bayne a trouvé un excellent moyen de rester impliqué dans son sport favori. À titre de représentant en marketing sportif de Nike pour le basketball au Canada, à Porto Rico et en République dominicaine, il bondit de plaisir à dénicher et à subventionner des athlètes prometteurs, des organisations et des événements. Nous l'avons joint avant qu'il parte à New York pour la Jordan Brand Classic, un tournoi qui réunit les meilleurs basketteurs du monde inscrits au secondaire.

Mark Bayne


Quel est votre style, côté bagages?
J'emporte trop de trucs, et comme je suis baraqué, mes vêtements prennent beaucoup de place. Souvent, je passe d'un événement officiel au gym, et il faut que je puisse me changer.

Quelle ville a les plus chauds partisans?
Le basketball marche très fort à Porto Rico. On a déjà roulé deux heures jusqu'à un aréna en pleine jungle. C'était bondé de fans, venus uniquement pour voir l'équipe nationale s'entraîner.

Êtes-vous toujours en dépistage, ou profitez-vous des matchs?
Je regarde les matchs à travers un prisme : j'observe comment les joueurs sont chaussés, le type de publicité à l'aréna, toute nouvelle technologie reliée au jeu. C'est du travail, mais c'est très plaisant.

Avez-vous des rituels en voyage?
Je collectionne les tasses de la collection You Are Here de Starbucks. Ç'a commencé tranquillement, mais maintenant, j'en cherche partout. Même à la course pour l'aéroport, je prends le temps d'en acheter. Et je garde dans une boîte à chaussures les billets et laissez-passer des matchs et événements où je vais. Un jour, je trierai le tout.

Sur le même sujet

C'EST DANS LE SAC     MARK BAYNE     

S'il vous plait, laissez un commentaire

Les balises HTML seront retirées
Les adresses commençant par http:// seront automatiquement converties en liens