Islamorada

Environ à mi-chemin géographiquement et culturellement entre Miami et Key West, Islamorada est un heureux mariage de décontraction allumée et de raffinement urbain. Cette agglomération, qui regroupe cinq îles dans le comté de Monroe, se distingue des keys, un peu plus à l’ouest, entre autres parce qu’on y retrouve des établissements comme la Casa Morada (qui pourrait faire penser à The Raleigh, mais en plus petit et en beaucoup moins guindé) et le Chanticleer South, le restaurant d’hiver de Jean-Charles Berruet.

Photo: Islamorada Chamber of Commerce


Sanibel et Captiva

Voyager en Floride ne signifie pas obligatoirement avoir à choisir entre des vacances familiales et une chic escapade balnéaire (par exemple au Fontainebleau, à Miami Beach). Si vous en doutez, empruntez l’autoroute Alligator Alley jusqu’à la côte du golfe du Mexique, et allez faire un tour au South Seas Plantation, à Captiva Island. Reconstruit après le passage de l’ouragan Charlie en 2004, ce centre de villégiature est réputé pour ses activités pour enfants, tout en proposant un hébergement raffiné, l’un des plus beaux terrains de golf de la région de Fort Myers, et d’excellents restaurants tout près, dont le Mad Hatter, à Sanibel Island, ou l’Old Captiva House, au Captiva’s ‘Tween Waters Inn.


Saint Augustine

Fondé en 1565, Saint Augustine est le plus ancien port du nord-est de la Floride. On peut y voir la mythique fontaine de jouvence que Ponce de León recherchait quand il a découvert la Floride – si, bien sûr, on assume que celle qu’abrite le Fountain of Youth National Archaeological Park est bien celle-là. Le Castillo de San Marcos, le fort qui est à l’origine de la ville, mérite une visite, tout comme certains hôtels qui, construits au tournant du XXe siècle, n’ont rien à voir avec l’architecture caractéristique de la Floride – par exemple le Flagler College (l’ancien hôtel Ponce de León), et le Lightner Museum, dans l’ancien hôtel Alcazar.

Photo: Maryann Hamling


Virginia Key et Key Biscayne                     

À un jet de pierre du centre-ville de Miami se trouvent deux îles barrières qui nous transportent loin de la ville, même si l’on vient à peine de traverser le Rickenbacker Causeway. Si Key Biscayne peut se targuer d’avoir un Ritz Carlton, Virginia Key a Jimbo’s Place, une rustique hutte à crevettes avec quai privé et bière froide à 2 $ – et le mélange des deux donne une bonne idée de l’ambiance des deux îles, où tout développement majeur est freiné par la présence de trois parcs qui occupent presque la moitié du territoire : Crandon Park et Bill Baggs Cape Florida State Park à Key Biscayne, et Virginia Key Park à Virginia Key.

Photo: Peter Dooling


Pensacola Beach          

L’Emerald Coast (Côte d’émeraude), dans la région de la Panhandle de Floride, peut certainement rivaliser avec Saint Augustine pour ce qui est des sites historiques, mais à cause des hordes d’étudiants qui déferlent sur Panama City Beach durant la semaine de relâche, on surnomme parfois l’ensemble de plages tout près de Pensacola la « Redneck Riviera » (la « Côte des beaufs »). Parmi les efforts qui sont faits pour changer cette image, mentionnons le très réussi Pensacola Wine Festival (qui a d’ailleurs lieu ce mois-ci), et quelques centres de villégiature haut de gamme, comme Portofino Island – l’ambiance y est bon enfant, et, maintenant, la gastronomie vole plus haut que le fameux Surf ‘n Turf, l’assiette de steak et fruits de mer à 22 $.


S’y rendre
Air Canada est la compagnie aérienne offrant le plus de vols sans escale entre le Canada et la Floride.
Choisissez votre vol. Et ne manquez pas nos offres imbattables de location de voitures et de chambres d’hôtels