Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Tête-à-tête avec l’artiste folk Buffy Sainte-Marie

L'auteure-compositrice sur son retour en force, la musique engagée et l’élevage de chèvres à Hawaï.

Buffy Sainte-Marie

Lieux où elle a grandi Vallée de la Qu’Appelle, Saskatchewan, et Wakefield, Massachusetts

Domicile Kauai, Hawaii

Signe distinctif Auteure-compositrice-interprète (Prix de musique Polaris, prix Juno) et militante pour les droits des Autochtones

Projets actuels Promouvoir son dernier album, Medicine Songs, en nomination pour deux prix Juno

Destination de rêve Le Pérou. « J’aimerais explorer les vieux sites précolombiens. »


Pour Medicine Songs, vous avez réenregistré de vos anciennes chansons. Pourquoi maintenant ?
Le public est mieux informé de nos jours. My Country ’Tis of Thy People You’re Dying est sortie dans les années 1960 et, à l’époque, les gens se sont dit : « La petite Indienne doit faire erreur. » Maintenant, grâce à la Commission de vérité et réconciliation et à une plus grande prise de conscience, bien des gens comprennent enfin de quoi je parlais.

Vous avez déclaré que ces chansons parlent d’autonomisation et d’oppression. Pourquoi la musique est-elle un puissant moyen d’expression pour vous ?
Une chanson de trois minutes qui informe et émeut peut toucher bien plus de gens qu’un manuel de 400 pages. Une chanson peut être reproduite et est mémorable. On peut la chanter dans plusieurs langues. On peut voyager avec.

En quoi les réenregistrements diffèrent-ils des versions originales ?
Certaines chansons ont la même instrumentation que sur l’enregistrement original. Je joue Universal Soldier tous les soirs à la guitare ; je ne la jouerais jamais avec un groupe. Elle et quelques autres sont restées inchangées, car elles étaient réussies du premier coup. Mais pour d’autres, j’étais heureuse de les revisiter. Un musicien s’améliore avec le temps, et je crois que chaque pièce de Medicine Songs est meilleure qu’en version originale.

Vous vivez à Hawaii depuis plus de 50 ans. Qu’est-ce qui vous y plaît ?
J’aime les animaux et la nature et c’est ce que j’ai ici : un jardin, un troupeau de chèvres et un chat. En tournée, je redonne tout ce bonheur à mon public. Chez moi, je refais le plein.

Sur le même sujet

TÊTE-À-TÊTE