Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Kemal Harris, styliste de stars, déballe son sac

La styliste de Claire Underwood nous dévoile ce qu'elle glisse dans ses bagages.

Kemal Harris

Enfant, à Tofino, en Colombie-Britannique, Kemal Harris n’a pas vraiment eu de contact avec l’univers de la mode jusqu’à ce qu’elle tombe, à 11 ans, sur un numéro d’Elle à la bibliothèque locale. Aujourd’hui, la styliste établie à New York crée les looks de tapis rouge pour des clientes comme Kate McKinnon, Alexis Bledel et Robin Wright, qui l’a fait embaucher comme costumière pour habiller l’impeccable Claire Underwood dans House of Cards. Nous l’avons jointe à l’hôtel Jeremy West Hollywood, peu après la saison de remises de prix.

Vos vêtements sont roulés, pliés ou tassés ?
Je les plie, avec couleurs assorties : tout est noir, blanc et gris, avec une touche de rouge çà et là. Et j’ai toujours un maillot de prêt, emballé dans un sac à fermeture à glissière comprimé. On ne sait jamais où il pourrait y avoir une piscine.

Avez-vous un uniforme de voyage ?
Comme pour tout, le secret, c’est les couches. Je prends constamment des vols New York-L.A., passant du froid au chaud. Les cols roulés en cachemire pour hommes d’Uniqlo sont parfaits question superposition : amples, longs et assez minces pour se ranger dans mon sac à main à l’arrivée. Et ils sont très abordables.

Où puisez-vous l’inspiration pour la garde-robe de Claire ?
J’avoue que j’observe les gens, surtout dans les salons d’aéroport. Ceux que je côtoie au boulot n’ont rien à voir avec le milieu de Claire (le monde des affaires et du gouvernement), alors je remarque les vestes, les sacs à main, les chaussures des femmes dans ces salons.

Maintenant que claire devient le personnage principal, Comment son look évoluera-t-il ?
La saison dernière, on a vu Claire goûter au poste de vice-présidente après l’avoir convoité avidement. C’est un requin. On a intégré beaucoup de bleus présidentiels, de verts militaires et de détails militaristes comme des boutons dorés, alors on va sans doute continuer avec cette énergie. J’ai hâte de voir les scénarios : tout peut arriver.


01 DES ESPADRILLES
Pour moi, c’est le confort ou la mort. J’ai commandé ces Vans sur mesure en ligne ; le noir et blanc se marie avec tout.

02 DES LIVRES
J’aime les livres de la série 33 ⅓, qui explique comment mes musiciens préférés ont réalisé leurs meilleurs albums. J’ai grandi au son du grunge des années 1990, et j’ai vu Nirvana au Commodore Ballroom de Vancouver quand le groupe était peu connu. Je suis attachée à cette musique.

03 UN CARNET
Je traîne ce carnet (qui se ferme avec un nœud, j’adore) et ce portemine Muji pour esquisser des idées de tenues pour Claire. Je pourrais passer ma vie dans une boutique Muji.

04 UN JETÉ EN CACHEMIRE
La couverture Inhabit peut servir de foulard. Son étui adaptable à la plupart des oreillers d’avion fait une taie en cachemire.

05 UN OREILLER
L’oreiller Trtl s’enroule autour du cou comme une écharpe, mais maintient la tête droite et avec plus de confort que les autres oreillers de voyage. Et je les ai tous essayés.

06 UNE BALANCE À MAIN
À titre de styliste, je voyage d’habitude avec au moins quatre valises, et cette balance numérique m’a épargné bien des frais d’excédent de bagages.

07 UNE TROUSSE DE TOILETTE
J’ai un étui transparent approuvé par la TSA prêt à partir, rempli de produits style New Wash, un tout-en-un capillaire.

08 DES LINGETTES
Je passe ces lingettes désinfectantes Herban Essentials au parfum de lavande dans toute ma chambre d’hôtel. Elles sentent vraiment bon.

09 UN CÂBLE DE CHARGE
C’est étonnant le nombre d’hôtels qui n’ont toujours pas de blocs de charge près des lits. Ce câble de 2 m résout le problème.

Sur le même sujet

C'EST DANS LE SAC