Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Depuis 2009, Franco Stalteri organise des soupers underground à Toronto et à l’étranger sous le nom de Charlie’s Burgers. En plus de planifier ses repas avec de grands chefs, il dirige le CB Wine Program, dont les membres reçoivent des grands crus du monde entier (prochaine livraison : des rouges et des rosés de la maison sicilienne culte Gulfi). Nous l’avons joint au retour de son voyage annuel de dégustation dans le Piémont italien, où il rencontre des viticulteurs… et se bourre de truffes.

Franco Stalteri

De quoi ont l’air vos bagages ?
Je les fais aussi simplement que possible, en y laissant de la place pour rapporter mes plus belles découvertes (du vin, par exemple).

Comment est né Charlie’s Burgers ?
Quand j’étais chasseur de têtes dans le domaine des services d’accueil, des chefs me disaient se sentir limités dans la création de leurs menus. Charlie’s Burgers leur donne carte blanche pour réaliser ce qu’ils veulent, avec de grands vins.

Y a-t-il un souper qui se détache du lot ?
Il y en a tellement. Il y a cinq ans, le chef de l’Atelier d’Ottawa, Marc Lépine, a réalisé un repas de 100 services dans un resto qu’on avait investi à Toronto. Le 100e plat était un gâteau au chocolat déshydraté servi dans une pipe de maïs, qu’on devait allumer et fumer.

Racontez votre dernier voyage dans le Piémont.
J’y ai finalisé les sélections de notre nouveau CB Reserve Wine Program, sorte de version « classe affaires » de notre service d’envoi de vins. Le premier envoi consistait en six barolos du producteur Rocche dei Manzoni. Le nebbiolo, dont le nom vient du mot italien nebbia (« brouillard »), est le cépage à l’origine du barolo : la région de cette appellation est souvent brumeuse. C’est super de voir le brouillard dans les vallons, intense ou léger selon les endroits.

Sur le même sujet

C'EST DANS LE SAC    

S'il vous plait, laissez un commentaire

Les balises HTML seront retirées
Les adresses commençant par http:// seront automatiquement converties en liens