Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Je suis sur le point de m’élancer le long d’une tyrolienne de 640 mètres, avec une pente de dix pour cent, au-dessus d’une gorge profonde couverte de pins, et mon cœur bat fort. Alors que j’attends mon tour sur la butte, je regarde avec admiration l’ancienne skieuse olympique Kaylin Richardson, ambassadrice de Canyons Resort à Park City, en Utah, qui s’est arrêtée à mi-parcours pour prendre des photos.

Tout le monde connaît Park City pour ses conditions de ski hivernales. Les connaisseurs qualifient même sa neige de poudreuse « champagne » à cause de sa légèreté. Mais je suis ici pour découvrir pourquoi l’été est si agréable dans ces montagnes.

De retour au Waldorf Astoria Park City, l’hôtel phare de la station (imaginez une auberge rustique avec des chandeliers), je préfère observer le panorama, confortablement blottie près d’un foyer extérieur, armée d’un latte velouté de Crave Café, le bistro de l’établissement sur le site.

Waldorf Astoria Park CityWaldorf Astoria Park City

J’ai raté la commotion de janvier, alors que l’hôtel regorge de vedettes du Festival du film de Sundance. Mais à contempler la chaîne de montagnes Wasatch, je me trouve chanceuse de découvrir le centre de villégiature sous son jour paisible. Plus tard, je me dirige vers la place gazonnée du village, à Canyons, où plusieurs fois au cours de l’été, le Sundance Institute présente sous les étoiles les plus récentes sélections du festival.

Après un délicieux souper composé de petits pâtés, de truite fumée et œufs de caille et d’un faux-filet de bœuf de pâturage, au restaurant The Farm, l’un des meilleurs de l’hôtel, j’ai besoin de tout mon petit change pour ne pas m’endormir pendant le film. Pour créer son menu de saison, The Farm s’approvisionne en ingrédients produits à l’intérieur d’un rayon de 320 km. Si le vin mousseux de Gruet Winery du Nouveau-Mexique proposé par le sommelier Sean Marron ne répond pas exactement à ce critère, il s’harmonise parfaitement au délicat velouté d’asperges en entrée. Je ne suis peut-être pas célèbre, mais je suis servie comme si c’était le cas.

Farm Park CityFarm (Photo : Dave Newkirk)

Le jour suivant, fidèle à mon intention de découvrir les grands espaces de l’Utah, je décide de faire une excursion en vélo de montagne. Roulant sur des terrains rocailleux, je réalise rapidement que ça n’a rien à voir avec mes randonnées urbaines habituelles. Canyons dispose de plusieurs sentiers de descente et d’un parc à obstacles, où les débutants comme moi peuvent apprendre les éléments de base. Mais alors que j’approche du premier écueil à contourner, tentant d’intégrer tous les conseils experts obtenus sur place, je me retrouve en moins de deux sur le califourchon. Réflexion faite, la tyrolienne n’était pas une si mauvaise idée. Après quelques autres essais infructueux, je retire mon casque, mes genouillères et mes coudières et je vais m’étendre au soleil sur le patio du Red Pine Lodge.

Piste cyclable Canyons'Piste cyclable Canyons'

Le soir, je vais souper en ville, à Talisker on Main. Installé dans une ancienne boucherie, le restaurant a remporté le prix du jury 2012 de l’American Institute of Architects Restaurant Design Awards. Avec son plancher à damier noir et blanc, ses plafonds de tôle décorative d’origine et sa cuisine à aire ouverte séparée de la salle à manger par un comptoir en marbre, le décor est aussi intime que la cuisine est audacieuse. Notre menu dégustation de six services inclut un homard et son confit d’agrumes, des airelles et des légumes provenant du jardin sur le toit, une « brochette » de fraises et abricots congelés, servie avec un mélange fumant de nitrogène liquide et lime mentholée, et une joue de bœuf Wagyu américain tellement tendre que je n’ai pas laissé un morceau dans mon assiette, même si c’était le dernier plat de la soirée.

Je fais le dernier arrêt de la soirée au No Name Saloon, un établissement couvert d’objets souvenirs sur Main Street (une vieille moto est suspendue au plafond), la rue principale où les fêtards se retrouvent. Je baisse la tête, penaude, en croisant un des instructeurs de vélo de montagne de l’après-midi. Mais ce sentiment ne dure pas. L’hiver, Park City a peut-être la réputation d’être un haut lieu du sport et le terrain de jeu des célébrités, mais pendant l’été, l’ambiance est tout ce qu’il y a de décontracté.

Sur le même sujet

VÉLO     GASTRONOMIE     ENVOL     SPORTS ET BIEN-ÊTRE     ÉTATS-UNIS     UTAH     EXCLUSIVITÉS WEB    

S'y rendre

Air Canada, en collaboration avec United, son partenaire Star Alliance, vous offre un service vers Salt Lake City (Utah).

S'il vous plait, laissez un commentaire

Les balises HTML seront retirées
Les adresses commençant par http:// seront automatiquement converties en liens