Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Oh, le beau sujet de recherche. Partout au pays, experts en cocktails, critiques et piliers de bar ont visité les tavernes, pubs, saloons et buvettes de leur région pour y lever le coude en quête des meilleurs débits de boisson au Canada. Il en est découlé une liste d’établissements qui se démarquent par leurs cocktails inventifs, leur déco originale ou leur ambiance en tout point formidable. Qu’ils soient classiques ou branchés (ou à cheval entre les deux), ces endroits permettent de s’imprégner de la culture locale. Portons donc un toast à nos bars préférés et au favori du public, élu grâce à vos votes, qui ont su nous tourner la tête cette année.


Tavern et Lounge au Westminster Hotel (alias « Le trou »)

Pour boire en colon

Canada's Best BarsPhoto: Kari Medig

Planchers croches, lumières de Noël, œuvres criardes : ces deux bars d’un hôtel dont le surnom affectueux est le Trou demeurent la destination de choix pour boire une bière et voir un spectacle musical le week-end avec des personnages qu’on ne trouve qu’à Dawson City. Plantez-vous près d’un barman si vous voulez jaser avec les habitants ou attablez-vous à l’avant avec une bière de la Yukon Brewing pour vous imprégner de l’ambiance. C’est un endroit très animé (en fin de soirée, du moins) et il n’y a pas mieux pour trouver le pionnier ou la pionnière de vos rêves.
975 3rd Ave., Dawson City, Yukon, 867-993-5339/867-993-5463


The Blackbird

Pour un scotch et un rasage

Canada's Best BarsPhoto: Albert Law

Quand la carte propose plus de 100 scotchs, il n’y a aucune raison de commander un cocktail… sauf qu’ici les mixologues sont des experts, et ce, même si le chef barman des débuts, Jay Jones, travaille maintenant pour les Canucks. Des musiciens locaux se produisent presque chaque soir, les rabais quotidiens sont parmi les meilleurs aux pays (en semaine on a un scotch et un petit verre de bière pour 8 $) et il y a toujours un coin tranquille où s’éclipser avec un Rob Roy équilibré. En prime : on peut se faire raser au coupe-chou tout en sirotant son verre au salon attenant, à service complet.
905 Dunsmuir St., Vancouver, 604-899-4456, donnellygroup.ca


Little Jumbo

Pour des cocktails rarissimes

Canada's Best BarsPhoto: Nikki Jardine

« Pour entrer ici, il faut avoir le courage de tirer sur la poignée de porte d’un coup sec », déclare le proprio du Little Jumbo (et barman primé) Shawn Soole. Le resto-bar se cache au bout d’un corridor, à l’écart d’une des rues touristiques les plus achalandées de Victoria, anonyme sauf pour un petit éléphant mauve en néon. Avec un bar à l’arrière riche de plus de 400 alcools et un jardin hydroponique de fines herbes, Soole rend ici hommage à l’artisanal, qu’il se mange ou se boive. Savourez un Negroni classique ou une boisson plus audacieuse, tel un bourbon fumé à l’écorce de cerisier, avec une poignée de noix parfumées au Fernet-Branca. Pour vous caler l’estomac, essayez le confit de canard ou l’os à moelle avec chou crémeux ou chou-fleur au gratin.
506 Fort St., Victoria, 778-433-5535, littlejumbo.ca


Pig & Duke

Pour un pub de quartier extra

Canada's Best BarsPhoto: Michael Trudeau

Ne vous laissez pas tromper par les murs lambrissés, les écrans plats et les cochons décoratifs : ce populaire pub du Beltline, propriété de Stephen Lowden, n’est pas un bar sportif ordinaire. Prenez place au bout du comptoir pour zyeuter la faune locale et profitez de la carte des bières bien pensée, axée sur les produits de microbrasseries canadiennes, comme l’IPA de la brasserie Last Best et l’ale au pamplemousse Paradise Valley de la Whistler Brewing Company. Au lieu des sempiternelles ailes de poulet, le chef Evan Robertson propose de croustillantes cuisses de grenouilles frites qui font changement.
1312 12th Ave. S.W., Calgary, 403-245-8487, pigandduke.com


The Bothy

Pour s’abriter de la tempête

Canada's Best BarsPhoto: Curtis Comeau

Les bothy étaient des cabanes en montagne où l’on pouvait s’abriter lors des féroces tempêtes d’Écosse. Bien que les hivers d’Edmonton incitent bel et bien à s’encabaner, ce bar situé dans un banal mail linéaire offre davantage un refuge contre les whiskys-sodas dilués ou les bouteilles bas de gamme, proposant plus de 170 whiskys triés sur le volet. Goûtez un Bruichladdich Octomore, « le whisky le plus tourbé au monde », selon Chris Hughes, l’affable barman à l’accent écossais au bar en granit, qui a fondé le Bothy avec son oncle en 2009 (et ouvert une succursale au centre-ville en 2012). Les vrais connaisseurs préféreront le Bowmore 1964 vieilli en fût à xérès oloroso ; Hughes possède une des 300 bouteilles existantes. « C’est comme du velours en bouche, dit-il. Ça vous habite toute la journée. » (On l’espère bien, à 320 $ le verre.)
5482 Calgary Tr. N.W., Edmonton, 780-761-1761, thebothy.ca


Rae and Jerry's

Pour des manhattans classiques

Canada's Best Bars

Quand le Rae and Jerry’s a ouvert ses portes en 1957 non loin du Polo Park actuel de Winnipeg, il se trouvait tout près des nouveaux aréna et stade de football de la ville. Depuis, les Jets ont déménagé au centre-ville et les Blue Bombers au sud, mais presque rien n’a changé dans le bar-salon de cette grilladerie où le vinyle rouge fait un effet bœuf ; seule l’absence de fumée de tabac trahit le passage du temps. Dans cette salle à l’éclairage tamisé, on s’en tient aux cocktails classiques et à un menu où un sandwich chaud à la dinde du Manitoba s’accompagne d’un jus de tomate. « Ça marche. Je n’ai rien changé au resto, rien du tout », explique Steve Hrousalas, qui a acheté l’endroit en 1975... ce qui fait de lui le petit jeune.
1405 Portage Ave., Winnipeg, 204-783-6155, raeandjerrys.com


Rhum Corner

Pour l’éclat des Antilles

Canada's Best BarsPhoto: Stuart Sakai

La proprio du Black Hoof, Jen Agg, et son mari haïtien, Roland Jean, ont importé l’éclat des Antilles (rose, bleu sarcelle, impros de guitare des îles), mais sans les affreux cocktails de plage au rhum bon marché et aux faux jus de fruits. Le Rhum Corner a plus de 100 rhums, dont le Gosling brun et le Bacardi blanc qu’on mélange dans la pina colada et le Barbancourt d’Haïti dont on fait le Fresco, au saisissant goût acidulé dû au jus de grenade épaissi et au falerne maison. L’endroit étant aussi un resto très valable, savourez votre drink avec du griot, des cubes d’épaule de porc marinés au jus d’orange amère servis avec des bananes pesées, style cuisine de rue. « À Haïti, c’est ce qu’on mange en fin de soirée quand on a bien bu », explique Kal, le barman.
926 Dundas St. W., Toronto, 647-346-9356, rhumcorner.com


The Black sheep Inn

Pour les airs au grand air

Canada's Best BarsPhoto: David Irvine

Avec sa déco légèrement défraîchie et son service désinvolte, cette taverne de bord de route joue la carte du mouton noir. On y vient pour la musique et pour l’ambiance festive et aux antipodes des bars BCBG du centre-ville d’Ottawa, à 20 minutes de là. « Nos meilleurs atouts sont géographiques : la rivière, les pins blancs, les affleurements rocheux », affirme le proprio Paul Symes, qui a fondé le Black Sheep en 1994 et a depuis accueilli des artistes tels Arcade Fire, Jim Bryson, Kathleen Edwards et Socalled. « La musique reste au premier plan et les gens ont l’air d’apprécier. » Commandez bien avant le début du spectacle, puis trouvez-vous un coin où savourer la broue, les tounes et les environs.
753, ch. Riverside, Wakefield, Québec, 819-459-3228, theblacksheepinn.com 


Le Mal Nécessaire

Pour des Mai Tai en hiver

Canada's Best BarsPhoto: Stacy Lee

« C’est censé être un lieu d’évasion », précise Graham Warner à propos du bar à cocktails « équatorial » dont il est propriétaire avec David Schmidt et Alex San Gregorio, où l’on sert des drinks d’inspiration polynésienne dans un décor de hall d’hôtel de Mexico… dans le quartier chinois de Montréal. Un ananas de néon vert signale ce bar souterrain de 60 places ; essayez-y le cocktail qui porte son nom (bourbon, Fernet-Branca, Bowmore, jus d’ananas, cannelle et herbes aromatiques) ou le populaire Abacaxi Mai Tai, 125 ml de bonheur servi dans un ananas. « On ne gaspille rien », déclare Warner, Albertain d’origine, à propos des fruits évidés à la main, qui servent de récipients, de garnitures et de bases pour les sirops maison et les jus pressés chaque jour. Prenez vos aises sur les banquettes de bois qui invitent à la conversation ou admirez le comptoir fait de 3700 feuilles de noyer de 0,025 mm d’épaisseur.
1106B, boul. Saint-Laurent, Montréal, 514-439-9199, lemalnecessaire.com


Le Bercail

Pour un refuge d’après-ski

Canada's Best BarsPhoto: André-Olivier Lyra

Le Bercail porte bien son nom. Le coin bar de ce resto de l’Hôtel La Ferme est chaleureux comme pas un, avec ses canapés et fauteuils moelleux autour d’un foyer vitré, sous des lampes tels des cubes de glace tenus par des pinces géantes. Après une journée de ski sur les pentes escarpées du Massif face au Saint-Laurent, prenez place à une table en bouleau devant une soupe à l’oignon gratinée au Migneron de Charlevoix, délicieux fromage local, et arrosez le tout d’une Dominus Vobiscum blanche, brassée dans la région. Le cocktail Verger Sour, spécialité de la maison, vous réchauffera les sens avec son mélange tonique de Belle de Brillet, de cidre de glace de L’Isle-aux-Coudres voisine, de citron, de soda gingembre et de cannelle.
50, rue de la Ferme, Baie-Saint-Paul, Québec, 418-240-4123, lemassif.com


The Port Pub

Pour la mer à boire

Canada's Best BarsPhoto: Stuart McLeod

Demandez où boire une bière dans la magnifique vallée néo-écossaise d’Annapolis et le Port Pub viendra sûrement en tête de liste. Bâti sur le site d’une ancienne usine, c’est l’endroit idéal où observer les marées de la baie de Fundy. Essayez la poutine au homard (frites maison, homard de l’Atlantique, fromage en grains, sauce crémeuse au homard et ciboulette fraîche) avec une Planter’s Pale Ale de Sea Level, la brasserie du pub. Le principal attrait du Port Pub est sa grande terrasse sur la Cornwallis, une rivière à marées, parfaite pour contempler une palette de dégustation. « Voyez ça comme une marée à trois bières, explique le copropriétaire Bruce McLeod. Quand on les boit lentement, on peut voir la rivière monter ou descendre, une expérience unique pour tout visiteur. »
980 Terrys Creek Rd., Port Williams, Nouvelle-Écosse, 902-542-5555, theportpub.com 


Stillwell

Pour boire à bon port

Canada's Best BarsPhoto: Chris Crawford for Breakhouse inc.

Fondé par trois jeunes proprios dont certains sont passés par le White Horse de Londres et le barVolo de Toronto, entre autres temples de la bière, le Stillwell est un bar grouillant dominé par un mur d’acier laminé à chaud qui fait office d’ardoise. D’environ la moitié des fûts coulent des bières néo-écossaises : blanche aux canneberges Alewife’s Revenge de la Boxing Rock, stout à l’avoine bio Cereal Killer de la Big Spruce, Session IPA de la Propeller. Les autres sont réservés à des brasseries canadiennes cultes, dont Bellwoods (Toronto) et Le Trou du Diable (Shawinigan, au Québec). « On change régulièrement de quatre à huit fûts par soir, selon ce que vident nos clients », affirme la copropriétaire Laura MacDonald en remplaçant une étiquette peinte à la gouache par une autre. Avec des jeux d’arcade au sous-sol et des bières toujours renouvelées, pourquoi avoir les jetons ?
1672 Barrington St., Halifax, 902-421-1672, barstillwell.com


Tide & Boar

Pour la leçon de chiac

Canada's Best BarsPhoto: Chad Steeves

Commander est un art dans ce joyau de Moncton : « J’peux-ti awère un Lanteigne Shanty, but watche la glace. » Troisième langue (non officielle) du Nouveau-Brunswick, le chiac mêle français acadien et anglais, avec un soupçon de langues autochtones, et le Tide & Boar est l’endroit parfait pour apprendre quelques expressions. La carte des cocktails a une saveur locale : le Magnetic Hill Sour est à base de vin de dessert local à la framboise, et le Dark & Stormy, de bière de gingembre maison. « On met les classiques à jour, pour que vous goûtiez du neuf sans même vous en apercevoir », affirme le proprio Chad Steeves. Ça s’applique aussi au menu (poutine au sanglier braisé, miam !). Mariez un Absinthe Fizz (à base de Courailleuse, distillée en Acadie) avec les saumon fumé, pâté d’aiglefin, moules vapeur et chutney de petit goémon du plateau de « charcuteries de la mer » et vous repartirez en disant : « C’tait la best bouffe ever. »
700 Main St., Moncton, 506-857-9118, tideandboar.com


The Lounge at the Fogo Island Inn

Pour boire au bout du monde

Canada's Best BarsPhoto: John Cullen

Comme il faut normalement prendre l’avion, l’auto et le traversier pour aller au Fogo Island Inn, on n’y trouve pas la faune typique des bars d’hôtel. Assis dans une chaise longue de fabrication locale tournée vers la grève rocheuse, on jase avec d’autres visiteurs déterminés venus faire l’expérience de ce lieu isolé. Le bar s’appuie sur une gamme d’alcools classiques (gin, Campari, Grand Marnier), et Jacob Luksic et Bryan De Fenyi-Pollet s’inspirent de l’approche hyperlocale du chef Murray McDonald. Le Rockin’ Fogo combine jus de citron, sirop de menthe poivrée et soda avec de la vodka Iceberg et des bourgeons d’épinette frais cuits sous vide à 50 °C. Ce cocktail roboratif est à des lieues de tout ce que vous avez goûté auparavant. Au sens propre.
210 Main Road, Joe Batt's Arm, Terre-Neuve-et-Labrador, 709-658-3444, fogoislandinn.ca

O'Reilly's Irish Newfoundland Pub

Pour une soirée au sommet 

O' Reillys Irish Newfoundland PubPhoto: Tim Ayres

Il y a quelque temps, enRoute d’Air Canada, en collaboration avec Rickard’s, s’est mis en quête du bar favori des Canadiens. Vous avez levé le coude dans les 100 établissements que nous avions sélectionnés, et auxquels vous pouviez accorder votre préférence en votant en ligne, et le temps est venu de trinquer à la santé du vainqueur : l’O’Reilly’s, le pub irlandais de St. John’s, à Terre-Neuve. Brenda O’Reilly, copropriétaire avec son époux, Craig Flynn, ne s’en étonnera pas : « La bonne humeur est contagieuse, n’est-ce pas ? », dit-elle de l’ambiance de son bar, qu’elle veut à l’image des partys de cuisine terre-neuviens de son enfance. Sur George Street, où les bars pullulent (« on l’appelle “la plus grande petite rue du Canada” »), l’O’Reilly’s se démarque par ses prestations musicales. « C’est dans notre coin de pays qu’on trouve le plus grand nombre d’artistes par tête de pipe ; des musiciens, mais aussi des peintres, des sculpteurs et des écrivains. On est chanceux d’être là où des pointures se produisent tous les soirs. » De ce gratin émane la crème de la musique terre-neuvienne que sont Great Big Sea, Fergus O’Byrne et Ryan’s Fancy. Même l’acteur Russell Crowe a poussé la chansonnette (irlandaise) à l’O’Reilly’s. Enfin, dans ce bar où coule à flots la Yellow Belly, brassée au coin de la rue, morue fraîche, orignal et bouilli local (Jiggs’ dinner) sont au menu. « Je souhaite à tout le monde de vivre sa vie pied au plancher, confie Brenda. On sait tous que sortir et danser, c’est prendre la vie du bon côté. »
13 George St., St. John's, 709-722-3735, oreillyspub.com


Sur le même sujet

BARS     CANADA     COCKTAILS     GASTRONOMIE    

Comments… ajoutez en un autre

Clement Larouche

Lundi, 8 décembre 2014 14:18
Que de souvenirs avant ma retraite
Les balises HTML seront retirées
Les adresses commençant par http:// seront automatiquement converties en liens