Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Nos meilleurs séjours à l'hôtel 2017

Entre domaine viticole provençal et garden-party à Palm Springs, voici le grand guide des chambres à part.

1 Hotel Brooklyn Bridge

Photo : gracieuseté du 1 Hotel Brooklyn Bridge

NEW YORK

1 Hotel Brooklyn Bridge

Séjour urbain le plus nature

Il y a quelque chose dans l’air et ça se sent dès le hall, au doux et subtil parfum d’eucalyptus, de cèdre et de mousse, où se dresse un mur vivant de 8 m de l’entreprise locale d’aménagement paysager Harrison Green. La nature suit son cours dans tout cet hôtel de Brooklyn Heights : petit jardin dans chaque chambre, distributeur d’eau filtrée (on croirait boire à un ruisseau), tablettes en morta dans les douches. Et avec un service de couverture qui comprend une paire de chaussettes douillettes (à conserver), l’ambiance fait très « cabane design dans les bois ».

1 Hotel Brooklyn Bridge

Photo : gracieuseté du 1 Hotel Brooklyn Bridge

Chambre avec vue

Quasiment sous le pont éponyme, l’hôtel offre une vue imbattable qui va de Midtown à la statue de la Liberté. Profitez du tapis de yoga fourni dans votre chambre : après une ou deux salutations au soleil (pour la forme), étendez-vous et regardez Lower Manhattan rosir au lever du soleil.

877-303-1111, 1hotels.com/brooklyn-bridge

Cuixmala

Photo : Michael Gilbreath

LA HUERTA, MEXIQUE

Cuixmala

Écoretraite la plus douillette

Il existe un complexe écolo de luxe de 100 km2, prisé des top-modèles et chefs d’État, dans la jungle de Costalegre sur la côte mexicaine du Pacifique, où l’on se croirait tombé en plein tournage d’un épisode de Planète Terre. Lors d’une balade à cheval de l’écurie au refuge animalier de l’endroit, vous verrez des coatis (proches des ratons laveurs) sur fond de lagune turquoise. Un camion de l’hôtel vous emmènera à l’attraction principale : un troupeau de 37 zèbres qui gambadent dans les champs du complexe, dignes du Serengeti. Avec des biologistes, aidez des bébés tortues à gagner la mer, grâce à un programme qui fait bon usage de la partie vierge de la Playa Cuixmala appartenant à l’hôtel. (Les clients nagent plutôt dans la jolie piscine privée à damier encadrée par un escalier pêche symétrique.)

Cuixmala

Photo : Michael Gilbreath

Culture locale

Comme la menthe des produits pour le bain, 90 % des ingrédients utilisés à la Casa Gomez et à La Loma, les restos de l’hôtel, viennent du ranch avec ferme bio de la propriété, bœuf d’embouche compris.

52-315-351-6050, cuixmala.com

The June Motel

Photo : Lauren Miller

PICTON, ONTARIO

The June Motel

Motel le plus digne d’Instagram

Prenez un verre gratuit de rosé Huff Estates au bar du hall décoré de palmiers et calez-vous dans un fauteuil Adirondack près du feu devant la baie de Picton pour voir #lavieenrosé. L’an dernier, les Torontoises April Brown et Sarah Sklash ont transformé un motel rétromoderne en retraite viticole cool parfaite pour les fans d’Instagram. Touches de rose, papier peint floral de couleurs vives et néons (qui concordent tout à fait avec les philosophies « Namaste & Rosé » et « Peace Love Wine ») offrent aux enterrements de vie de fille et aux couples dans la trentaine un bout de Palm Springs en plein Picton. Une ambiance festive aux tons pastel et aux pétulants espaces communs… à moins de 150 $ la nuit. (Fermé de la mi-décembre à la mi-mars.)

The June Motel

Photo : Lauren Miller

Une question à Sarah Sklash, copropriétaire

Q : Quelle est la prochaine tendance sur Instagram ?

R : Le décor bohème, les espaces remplis de plantes, le look luxe brut de la vallée vinicole de Guadalupe : l'esthétique de la côte ouest continuera à dominer.

613-476-2424, thejunemotel.com

Chao Sanlitun

BEIJING

Chao Sanlitun

Meilleur pour le télétravail

Ouvert il y a à peine un an, le Chao est déjà réputé pour ses installations ouvertes 24 h sur 24 aux clients de l’hôtel et aux Pékinois lassés du travail à domicile. À la Drawing Room, des pigistes de tout acabit pianotent sur des portables à une grande table de bois. L’après-midi, des designers vont au salon de thé, leurs plans sous le bras, pour travailler devant une infusion ; d’autres préfèrent la paisible bibliothèque, aux fauteuils bordés de hautes piles de livres d’art. Les clients sociables qui veulent réseauter peuvent adhérer sans frais au Clubhouse pour accéder à des forums de maître variés (de l’architecture au gaspillage alimentaire), assister à des performances artistiques et grignoter des rouleaux de printemps au canard rôti au salon. Si le décalage horaire vous ralentit, descendez voir un film (pour vous détendre) ou une conférence sur l’astronomie (pour vous synchroniser avec le cosmos).

Chao Sanlitun

Chambre à louer

Concentrez-vous dans les 50 m2 du calme Studio 50, doté de meubles en noyer et de baies vitrées donnant sur Sanlitun, quartier riche en néons.

86-10-5871-5588, ilovechao.com

Domaine de Fontenille

Photo : Serge Chapuis

LAURIS, FRANCE

Domaine de Fontenille

Séjour vinicole le plus raffiné

Les notes de baies rouges de la cuvée Fontenille rosé, l’un des six vins produits à partir des 35 ha de vignes en agriculture bio de ce domaine actif depuis 1638, sont tout aussi exaltantes que la vue sur les pierres blondes de la majestueuse bastide où loge cet hôtel. Les 19 chambres et suites ont bénéficié d’une cure de jouvence, mais révèlent tout de même leur âge avec grâce, notamment avec les planchers en chêne d’origine. Réchauffez-vous devant les cheminées des trois salons vitrés du rez-de-chaussée, puis attablez-vous au Champ des Lunes, où le chef Jérôme Faure, étoilé au Michelin, marie les vins du domaine (et d’autres de la vallée du Rhône) aux produits du Luberon, dont les légumes récoltés dans son jardin de 5000 m2.

Domaine de Fontenille

Photo : Serge Chapuis

Balade dominicale

Au xixe siècle, le parc de Fontenille était prisé par la bourgeoisie, qui y convergeait le dimanche. Ravivant la tradition, le domaine ouvre ses portes aux familles locales, qui, entre deux cours de sommellerie, profitent d’un coin jardinage pour enfants et des quatre ânes en résidence.

33-4-13-98-00-00, domainedefontenille.com

Four Seasons Oahu

Photo : Christian Horan

KO OLINA, HAWAII

Four Seasons Oahu

Séjour le plus ensoleillé

Les lits de cet hôtel sont hyper douillets, mais ne traînez pas trop : le dimanche, un brunch en plein air réunit visiteurs et familles de l’île autour de tours de fruits de mer et de bols de loco moco (riz, boulette de bœuf, œuf et sauce brune) arrosés de bloody mary à volonté. Digérez à la piscine pour adultes, un bassin à débordement rectangulaire de 37,5 m de long, où un chariot à Mai Tai gratuits répand le bonheur chaque jour vers 14 h. Faites le plein de vues sur le Pacifique et les pics verdoyants des monts Waianae, puis couronnez le tout d’un soin Nō Ka ‘Oi (« le meilleur »), avec exfoliant corporel au sucre de canne local et massage lomi lomi.

Four Seasons Oahu

Photo : Christian Horan

Randonnée au crépuscule

Demandez au concierge de vous organiser une excursion à Ka‘ena Point, une presqu’île située à environ une demi-heure de l’hôtel en voiture. Le sentier longeant l’océan sur 5,6 km est l’un des endroits les plus fabuleux sur l’île où voir le soleil se coucher.

808-679-0079, fourseasons.com/oahu

Hotel B

Photo : Jacques Ferrand

LIMA

Hotel B

Transformation la plus artistique

Cette résidence d’été centenaire du quartier bohème de Barranco, à quelques rues de l’océan, a été acquise par un groupe de collectionneurs d’art en 2014. La transformation de l’ex-manoir Belle Époque en hôtel-boutique de 17 chambres a été en soi une classe de maître : des membres de l’école locale des beaux-arts ont restauré carreaux, plâtres et portes-fenêtres à volets donnant sur un élégant boulevard. À l’intérieur, excentricités du Vieux-Lima et touches contemporaines s’harmonisent à merveille. Voyez la salle de bains de l’Atelier 222, où une toile surréaliste coquine vous épie par la vitre de la douche en marbre. Les œuvres exposées en rotation dans les chambres et aires communes viennent de la galerie Lucía de la Puente voisine et de la collection privée des proprios.

Hotel B

Photo : Hans Stoll

Déjeuner en paix

À la bibliothèque, calez-vous dans un canapé en cuir pour dévorer un livre de Mario Vargas Llosa avec fruits frais d’Amazonie, saucisses de Huacho et jus au quinoa et au chia.

51-1-206-0800, hotelb.pe

Arrive Hotel

Photo : Chris Miller

PALM SPRINGS, CALIFORNIE

Arrive Hotel

Piscine la plus rassembleuse

Cet hôtel de 32 chambres situé dans l’Uptown Design District est parfait pour rencontrer du monde. Ici, les visiteurs côtoient amicalement le voisinage, qui est accueilli gratuitement à la piscine de 20 m (un miracle dans une ville où les hôtels demandent souvent une petite fortune pour un tel bénéfice). À chaque jour sa faune : vous pourriez assister à une soirée micro ouvert mettant en vedette poètes et humoristes locaux ou vous étirer pendant un cours de yoga hatha gratuit. Mais notre activité favorite reste l’observation des monts San Jacinto, visibles depuis la piscine, accompagnée de quelques pintes de bières locales, comme une Kölschella bien amère de la Coachella Valley Brewing Co.

Arrive Hotel

Photo : Arielle Vey

Ère cellulaire

Dépourvu de réception, l’Arrive accueille ses hôtes au bar en les invitant à prendre un verre sur le bras de l’hôtel. Et ne cherchez pas le téléphone dans votre chambre : les services se commandent par texto.

760-507-1650, arrivehotels.com

Fairmont Le Reine Elizabeth

Photo : Stéphane Brugger

MONTRÉAL

Fairmont Le Reine Elizabeth

Salles d’affaires les plus flyées

Tout en rénovant l’hôtel de 950 chambres plus tôt cette année, Sid Lee Architecture a aussi vu aux affaires avec des salles de réunion rendant hommage aux années soixante et aux origines de cette propriété. La plupart débordent de lumière naturelle et de touches de fantaisie (œuvre en balles de ping-pong, rideaux de perles canari), mais la salle Eureka est un vrai QG de mégalo : fauteuils en cuir noir, table ronde avec halo de lumière crue et 16 écrans incurvés pour des appels vidéo à 180° nourrissent la créativité et des ambitions à la Dr Folamour. Au bar Nacarat, situé au rez-­de-chaussée, finissez la journée avec un Dubonnet (cocktail préféré de la reine, à base de gin et de bitter à l’orange), servi avec un glaçon étampé de la lettre E sur un plateau d’argent, un vrai.

Fairmont Le Reine Elizabeth

Photo : Stéphane Brugger

Une question à Martin Leblanc, architecte, associé principal, Sid Lee Architecture

Q : Comment ces salles de réunion stimulent-elles la créativité ?

R : On a créé des espaces dont les fonctions deviennent apparentes au cours de longues réunions. Nos aires de pause annoncent : « Fini, le boulot », avec babyfoot et jeux vidéo.

514-861-3511, fairmont.com/queen-elizabeth-montreal

Sur le même sujet

BEIJING     LA CALIFORNIE     HAWAII     CRITIQUE D'HÔTEL     HÔTELS     LIMA     LE MEXIQUE     MONTRÉAL     NEW YORK     PARIS    

S'il vous plait, laissez un commentaire

Les balises HTML seront retirées
Les adresses commençant par http:// seront automatiquement converties en liens