Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Notre guide à Taipei

Les bonnes adresses dans la capitale taïwanaise de Jessica J. Lee, écrivaine canadienne de la nature.

Jessica J. Lee

Photo : Paul Capewell

Bien que sa mère y soit née, Taipei était un mystère pour Jessica J. Lee, de London, en Ontario, jusqu’à ce qu’elle la découvre à l’âge adulte. Aujourd’hui établie à Berlin, elle s’y rend souvent, notamment pour y rédiger son livre Two Trees Make a Forest: A Story of Memory, Migration, and Taiwan, à paraître cette année : « J’aime la vitalité de Taipei : elle déborde de plantes, de mousses et d’oiseaux, même dans ses rues les plus achalandées. »


Qixing Mountain

Photo : Paul Quayle/Alamy

1. Qixing Mountain

Je fais beaucoup de randonnée en solo et j’adore ce sentier, car il mène au point le plus élevé du nord de Taïwan. Par temps clair, il offre des vues sur la ville, sur le bassin de Taipei au sud et sur la mer de Chine orientale au nord. Parce que le mont est un volcan endormi, pendant l’ascension on y voit des fumerolles dégageant des nuages de vapeur géothermique et des formations cristallines de soufre. C’est à la fois effrayant et fascinant.


Cafe LakuLaku

2. Cafe LakuLaku

Ce repaire de Songshan dégage une formidable ambiance de quartier avec sa vieille façade japonaise et ses portes coulissantes. Je m’installe pour écrire pendant des heures dans une petite pièce tamisée au fond, devant un café et un gâteau au citron.

No. 129, Yanshou Street, Songshan District, facebook.com/cafelakulaku

Raohe Night Market

Photo : Jenna Spesard of www.tinyhousegiantjourney.com

3. Raohe Night Market

Ce marché de nuit rempli d’étals de nourriture est tout près de la gare de Songshan. Je suis végétarienne et j’y ai trouvé mon bonheur : champignons sautés, maïs grillé et tāngyuán (des dumplings au riz farcis de sésame noir sucré, servis avec du sirop de fleurs d’osmanthus).

Raohe Street, Songshan District

4. White Wabbit Records

J’ai rencontré les responsables de ce magasin lors d’un festival de musique à Tainan, sur la côte ouest. Ils font partie d’un mouvement de jeunes musiciens et de militants soucieux de l’identité taïwanaise et offrent une remarquable sélection de musique du cru, comme celle de Wu Zhining, le fils d’un célèbre poète. Il a merveilleusement mis en musique les poèmes de son père sur l’île et le paysage.

No. 1-1, Lane 21, Pucheng Street, Da’an District, wwr.com.tw

Sur le même sujet

TAIPEI     TAIWAN