Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Guide de voyage de Paris

Profitez au maximum de votre séjour grâce à un hôtel littéraire, aux huitres et champagne du Clamato, au plus vieux marché couvert du Marais et plus.

Où loger  /  Où manger et boire  /  Quoi faire  /  Comment se déplacer

Où loger

Hôtel Grand Amour

Hôtel Grand Amour

Pour l’ambiance romantique

L’hôtelier et artiste derrière le projet Love Graffiti, André Saraiva (alias Monsieur A), a mis beaucoup d’amour dans son deuxième repaire parisien, qui compte 42 boudoirs décorés de meubles rétro et de photos originales d’artistes comme Guy Bourdin et Helmut Newton. Terminez la soirée avec un dirty martini, au bar feutré ouvert jusqu’à deux heures du matin, puis plongez dans un bain moussant.

18, rue de la Fidélité, Paris, 33-1-44-16-03-30, hotelamourparis.fr

Hôtel Particulier Montmartre

Photo : Jefferson Lellouche

Hôtel Particulier Montmartre

Pour l’inspiration cinématographique

Bordée par un jardin touffu de 900 mètres carrés, cette ancienne résidence de la famille Hermès est un repaire magique, en retrait du tintamarre de Montmartre. Des références cinématographiques vous attendent dans tous les coins de ce manoir du XIXe siècle, des accents lynchéens du bar (on recommande le cocktail Laura Palmer) à l’ambiance film noir de la suite Vitrine, inspirée par Claude Chabrol, avec ses murs rembourrés.

23, av. Junot, Pavillon D, Paris, 33-1-53-41-81-40, hotel-particulier-montmartre.com

Shangri-La Hotel, Paris

Pour la plus belle vue de la tour Eiffel

Située dans le 16e arrondissement, à côté du Palais de Tokyo et du musée Guimet, la première adresse européenne de cette chaîne hôtelière de Hong Kong offre la plus belle vue en ville sur la tour Eiffel. Débutez votre journée avec un jus vert pressé à froid et le vivifiant petit-déjeuner B-Green, élaboré par le chef Christophe Moret.

10 av. d'Iéna, 75116, Paris, 33-1-53-67-19-98, shangri-la.com

Renaissance Paris Republique

Renaissance Paris Republique

Pour les fenêtres arrondies

Les amants d’architecture apprécieront l’histoire de cet hôtel revampé, dessiné à l’origine par Bernard Zehrfuss, dans les années 1970. Les fenêtres en bulles dans les chambres offrent un regard rétro sur la rive droite de Paris (le canal Saint-Martin est à quelques jets de pierre) et font joliment office de coin lecture.

40, rue René Boulanger, Paris, 33-1-71-18-20-95, marriott.com

Hotel Gabriel

Pour la déco inspirée des années 1920

Les chambres immaculées de cet hôtel boutique font penser, avec leur style minimaliste, à de petits cocons. Situé dans une rue paisible, cet immeuble art déco est idéal pour les voyageurs d’affaires ou ceux qui passeront leur temps à explorer le Marais et la place de la République, tout près.

25, rue du Grand Prieuré, Paris, 33-1-47-00-13-38, hotelgabrielparis.com

Maison Albar Hotel Paris Céline

Photo : Jérome Galland

Maison Albar Hotel Paris Céline

Pour les suites luxueuses

Cet hôtel phare de la compagnie de luxe Maison Albar a récemment ouvert ses portes, mais la rumeur à son endroit est déjà favorable, surtout à propos de la chambre 1923. Avec son puits de lumière et ses immenses fenêtres, cette suite sur deux paliers sise au dernier étage offre des panoramas magnifiques sur Paris, particulièrement sur la Canopée, l’église Saint-Eustache et la tour Eiffel. En prime: chaque chambre est équipée d’un iPad avec lequel vous pouvez contrôler les rideaux sans même avoir à mettre le pied hors du lit.

23, rue du Pont Neuf, Paris, 33-1-44-88-92-60, maison-albar-hotel-paris-celine.com

Le Pavillon des Lettres

Pour l’influence littéraire

Au cœur du 8e arrondissement, cet « hôtel littéraire » compte 26 chambres (une pour chaque lettre de l’alphabet), toutes baptisées en l’honneur d’un célèbre auteur. Débutez la journée avec un cappuccino sur le balcon de votre chambre (et admirez les toits des immeubles haussmanniens environnants), ou consultez l’iPad qu’on vous prête à la réception et qui contient des œuvres de romanciers mis en lumière à l’hôtel, de Diderot à Shakespeare.

12, rue des Saussaies, Paris, 33-1-49-24-26-26, pavillondeslettres.com

Où manger et boire

La Fontaine de Belleville

Photo : Albin Durand / Belleville Brûlerie - Paris

La Fontaine de Belleville

Pour l’ambiance de café parisien

Le tout premier café-bar de la brûlerie Belleville est rapidement devenu un incontournable dans le très branché 10e arrondissement. Depuis une chaise en rotin de la Maison Gatti, savourez votre baguette jambon-beurre accompagnée d’un espresso fait à partir de grains torréfiés sur place. Le soir, optez pour une bière artisanale et profitez des occasionnelles soirées jazz.

31-33, rue Juliette Dodu, 33-9-81-75-54-54, lafontaine.cafesbelleville.com

Allards

Photo : Pierre Monetta

Allard

Pour les saveurs authentiques

Dans Saint-Germain-des-Prés, ce bistro familial mythique, maintenant sous la tutelle d’Alain Ducasse, existe depuis 1932. C’est ici que les Parisiens viennent goûter la cuisine traditionnelle française. Choisissez parmi les sept classiques du jour et assurez-vous de garder de la place pour la crème brûlée.

41, rue Saint-André des Arts, Paris, 33-1-58-00-23-46, restaurant-allard.fr

Pâtisserie Yann Couvreur

Photo : Laurent Fau

Pâtisserie Yann Couvreur

Pour le millefeuille à la vanille de Madagascar

Le millefeuille de Yann Couvreur n’est peut-être pas le plus épais (il ne contient que cinq feuilles), mais sa garniture à la vanille de Madagascar en fait l’un des plus crémeux et des plus décadents. Mieux vaut s’y rendre tôt, car on n’en produit que 50 par jour et ils partent rapidement.

137, av. Parmentier, Paris, yanncouvreur.com

Café Oberkampf

Photo : Molly S J Lowe

Café Oberkampf

Pour les œufs chakchouka

On y vient pour le café et on y reste pour le brunch, servi toute la journée. Décontractée et toujours remplie, cette cantine tenue par des expatriés s’est fait connaître grâce à certains éléments clés du menu, dont les œufs chakchouka garnis de coriandre et de feta et servis dans une poêle de fonte sur une planche de bois.

3, rue Neuve Popincourt, Paris, 33-1-43-55-60-10, cafeoberkampf.com

Pain Pain

Pour les meilleurs croissants

Sébastien Mauvieux s’y connaît en matière de pain: il fait partie du cercle très restreint des lauréats du très réputé Grand Prix de la baguette de Paris. Sa boulangerie de Montmartre constitue l’arrêt gourmand par excellence pour votre croissant matinal. Si vous avez la dent sucrée, commandez un roulé pistache-chocolat ou une chouquette (ou deux… ou trois!) pour emporter.

88, rue des Martyrs, 3, Paris, 3-1-42-23-62-81, pain-pain.fr

Clamato

Photo : B. Schmuck

Clamato

Pour le salon d’huîtres

Ce restaurant de fruits de mer tire son nom du jus de tomates à la palourde Mott’s, ingrédient qui distingue le Caesar (difficile à trouver à Paris) du bloody mary. Bien sûr, on retrouve aussi une liste de champagnes parfaitement à propos pour accompagner les huitres sur glace. Optez pour les moules sauvages, servies sur une tranche de pain de la boulangerie du Nil qui absorbe le délicieux bouillon de vin jaune.

80, rue de Charonne, Paris, 33-1-43-72-74-53, septime-charonne.fr

Buvette Gastrothèque

Buvette Gastrothèque

Pour le vin et les plats à partager

Ce bistro de Pigalle, institution sœur du restaurant new-yorkais de Jody Williams (qui ironiquement s’inspire d’un bar à vins français), fait bonne impression avec une vaste sélection de vin qui s’agence parfaitement aux plats à partager. Essayez la tartine de pesto au parmesan et noix broyées, le fenouil à l’orange et au miel ou encore le classique coq au vin.

28, rue Henry Monnier, Paris, 33-1-44-63-41-71, paris.ilovebuvette.com

Quoi faire

Le toit-terrasse de la piscine Molitor

Photo : Ludwig Favre

Le toit-terrasse de la piscine Molitor

Pour le côté art déco

Des chaises Moroso rouges, jaunes et turquoise donnent de l’éclat à cette terrasse de bois, qui est l’endroit parfait pour faire une pause en après-midi. Rafraichissez-vous avec les cocktails et apéritifs et profitez de la vue sur la piscine art déco, avec la tour Eiffel en toile de fond.

13, rue Nungesser et Coli, Paris, 33-1-56-07-08-50, mltr.fr

Les cours de La Cuisine Paris

Pour la technique française

Apprenez-en plus sur la cuisine française grâce à des excursions gourmandes et à des classes de maîtres. Vous pouvez autant approfondir vos connaissances sur les vins et les fromages que tester vos talents en confection de macarons. Chaque atelier dure environ trois heures. Pour pousser l’expérience plus loin, choisissez le forfait qui vous permet de faire un saut au marché Maubert avant de vous mettre aux fourneaux. Les cours se donnent à un maximum de 12 personnes à la fois; assurez-vous de réserver.

80, quai de l'Hôtel-de-Ville, Paris, 33-1-40-51-78-18, lacuisineparis.com

Le Point Éphémère

Photo : Florian Chavanon

Le Point Éphémère

Pour les expos électros

Vibrez au rythme de la scène artistique underground de Paris en visitant cet entrepôt portuaire couvert de graffitis. L’art urbain et la musique électro, hip-hop ou indé attirent les foules, tout comme la nourriture du Animal Kitchen, le bras culinaire d’Animal Records, et ce, jour et nuit. Par temps doux, profitez d’un verre sur la terrasse du toit, surnommée Le Top, un endroit prisé pour sa vue sur le canal Saint-Martin.

200, quai de Valmy, Paris, 33-1-40-34-02-48, pointephemere.org

The Broken Arm

Pour des trouvailles dernier cri

Le minimalisme nordique inspire ici l’espace aéré de la boutique et le menu allégé du resto de cette adresse du Marais qui se divise sur deux étages. Furetez parmi les morceaux de griffes comme Gosha Rubchinsky et Loewe, et découvrez les nouveaux designers qui feront bientôt grand bruit tout en sirotant un café de spécialité.

12, rue Perrée, Paris, 33-1-44-61-53-60, the-broken-arm.com

Fondation Louis Vuitton

Pour voir Gehry à Paris

Ce diamant scintillant sis en plein cœur du bois de Boulogne est une création de l’architecte Frank Gehry, qui a imaginé cette structure de verre et d’argent pour abriter les collections d’art contemporain de LVMH. On y trouve des œuvres contemplatives comme Inside the Horizon, d’Olafur Eliasson (un couloir kaléidoscopique qui jouxte la piscine), ainsi que des œuvres mixtes de John Cage et de l’artiste français Philippe Parreno.

8, av. du Mahatma Gandhi, Paris, 33-1-40-69-96-00, fondationlouisvuitton.fr

La Grande Epicerie de Paris

Pour les produits artisanaux

Les amateurs de saveurs viennent en masse à cet immense garde-manger du Bon Marché Rive Gauche pour mettre la main sur l’un des 25 000 produits gourmands. Une boulangerie, une pâtisserie, une boucherie, un fromager et des marchands de vin offrent de nombreux échantillons. Pour savoir quoi rapporter, consultez les experts sur place à propos de l’huile d’olive locale ou de la confiture de province (celle aux groseilles de Bar-le-Duc par la Maison Dutriez est succulente).

38, rue de Sèvres, Paris, 33-1-44-39-81-00, lagrandeepicerie.com

Nose

Nose

Pour les parfums distinctifs

Entrez dans cette parfumerie de Montorgueil où l’on vous encouragera à vous laisser mener par le bout du nez. Découvrez votre parfum signature en complétant un questionnaire de quelques minutes qui déterminera votre profil olfactif et qui vous recommandera cinq fragrances à tester à l’aveugle.

20 rue Bachaumont, Paris, 33-1-40-26-46-03, nose.fr

Marché des Enfants Rouges

Pour les crêpes citronnées

Encore très fréquenté par les Parisiens, le plus vieux marché couvert de la ville se trouve derrière une discrète porte de fer dans Le Marais. Déambulez parmi les quelque 20 kiosques qui proposent des saveurs des quatre coins de la planète, du couscous aux burgers. Gardez-vous un peu d’appétit et faites un arrêt Chez Alain Miam Miam pour déguster une crêpe sucre et citron.

39, rue de Bretagne, Paris, marchedesenfantsrougesfr.com

Comment se déplacer

À partir de l’aéroport

L’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle se trouve à environ 28 km du centre de Paris, soit environ 45 min de route (€55) en taxi. La ligne B du train RER relie Roissy à plusieurs stations de métro situées au cœur de Paris, dont Saint-Michel et Gare du Nord, et coûte environ €10.


Transport en commun

Il n’y a aucune raison valable de louer une voiture à Paris, pas plus qu’il n’y a de véritable façon de circuler sur la place Charles-de-Gaulle, près de l’Arc de triomphe, sans se buter à un embouteillage. (Et on ne parle même pas du stationnement.) Le métro, par contre, est rapide, efficace et peu coûteux. Des billets simples sont offerts à €1.90, et un carnet de 10 billets coûte plus ou moins €14.50. Le titre Paris Visite est valable pour tous les types de trajets effectués en un certain nombre de jours.


Taxi

Les taxis se trouvent dans les espaces réservés à cette fin, mais on peut aussi les héler facilement dans la rue, sauf peut-être au moment de la fermeture du métro (0 h 40 du dimanche au jeudi et 1 h 40 les samedis et dimanches).


À pied

Pas besoin d’aller au gym: Paris est une ville formidable pour ceux qui aiment se promener à pied, offrant des heures de découvertes, à une échelle étonnamment réduite.


En vélo

Le système de location de vélo Vélib’ connaît un immense succès: vous en trouverez des stations un peu partout en ville. Débarrez un vélo en effectuant un acompte avec votre carte de crédit, et promenez-vous dans Paris comme un véritable Parisien.

Sur le même sujet

ADVENTURE TRAVEL      GUIDE DE VOYAGE     HÔTELS     PARIS