Skip to Content (Press Enter)

English / Français

Biographie de la réalisatrice

Nika Jaksik

Nika Jaksik

Originaire de : Toronto
Âge : 32

Nika Jaksic est une réalisatrice de Toronto qui termine actuellement sa dernière année au programme avancé de cinéma et télévision du Humber College. En 2007, elle a produit le documentaire Profile of a Winner (sélectionné au festival du film LG Life’s Good) et depuis, elle a travaillé sur plusieurs courts-métrages. Refugee Dogs est son premier film comme réalisatrice.

Nommez trois de vos intérêts ainsi qu’un exemple d’un ‘pet peeve’.

J’aime être créative dans la cuisine et inventer des repas délicieux. Je collectionne les belles chaussures. Et j’adore les chiens ; j’essaie d’emmener mon petit chien Tito partout où je vais. Une grosse bête noire pour moi, c’est une poignée de main molle.

Quel est votre film favori ?

Je dois avouer que Traduction Infidèle de Sofia Coppola me vient souvent en tête. Ce que j’aime, c’est que le film nous montre une véritable palette d’émotions et il laisse le spectateur avec une compréhension totale de la situation.

Quand avez-vous réalisé votre premier film ?

Mon premier film parlait de la participation d’Équipe Canada au championnat du monde MuayThai, en Thaïlande. J’étais la productrice et je n’avais aucune idée de ce que je faisais. Malgré tout, nous sommes passés au travers, nous avons beaucoup appris, nous avons été retenu dans un festival et avons vendu beaucoup de DVD. Cette expérience m’a décidée à m’inscrire en cinéma.

Résumez votre film, Refugee Dogs, en une phrase de cinq mots. 

Un soldat aide un chien sans défense.

Quels films ou réalisateurs vous inspirent ?

Le film a été inspiré en partie d’une vidéo de YouTube, mise en ligne par le cousin de notre intervenant principal. Felicia Baird (la productrice) et moi avons pleuré sans arrêt en la regardant. Ça nous a vraiment motivées à faire ce film.

Quelle est votre devise en tant que réalisatrice ?

Ne jamais viser moins que la perfection. Tu ne peux pas être trop fatiguée ou trop brûlée. Tu dois garder le momentum jusqu’au bout, jusqu’à ce que les objectifs du film soient atteints.

Quel serait votre projet de film de rêve ?

J’ai toujours voulu tourner un documentaire sur la vie dans l’enceinte de l’église mormone fondamentaliste.

Jetez un œil aux événements du Festival du Film enRoute d’Air Canada à
Montréal - Vancouver - Toronto

Sur le même sujet

FESTIVAL DU FILM ENROUTE D'AIR CANADA    

S'il vous plait, laissez un commentaire

Les balises HTML seront retirées
Les adresses commençant par http:// seront automatiquement converties en liens