Skip to Content (Press Enter)

English / Français

RESTEZ ACTIF
De nombreux aéroports offrent des salles d’entraînement et de yoga à fréquenter entre deux vols. Profitez de votre temps à l’aéroport O’Hare de Chicago (ORD) pour décompresser : le terminal 3 abrite une salle de yoga avec un plancher en bambou, des miroirs mur-à-mur, des tapis fournis gratuitement et une vidéo de postures inspirantes diffusée en boucle. À l’aéroport d’Helsinki (HEL), un espace commun de yoga accessible à tous les voyageurs est situé près du salon Kainuu, mélange de design raffiné et de forêt enchantée. Les aéroports de San Francisco (SFO) et de Dallas Fort Worth (DFW) offrent aussi des salles de yoga pour les voyageurs en escale.

Les salles d’entraînement deviennent aussi de rigueur dans les aéroports très achalandés où les escales sont courantes. L’aéroport Pearson de Toronto (YYZ) compte au terminal 1 une succursale Goodlife Fitness offrant des chaussures et de l’équipement en location. Ceux de Zurich (ZRH) et de Dubaï (DXB) sont également dotés de salles d’entraînement de bonne dimension, alors que l’aéroport Changi de Singapour (SIN) rehausse la mise avec sa piscine. Sachez toutefois qu’il est courant de devoir payer à l’heure, alors assurez-vous que votre escale est assez longue pour que cette dépense en vaille la peine.

REPOSEZ-VOUS
Pour avoir un peu d’intimité ou fermer l’œil sans craindre de vous faire voler vos bagages, cherchez un mini-hôtel situé à l’intérieur même d’un terminal d’aéroport. L’aéroport Hartsfield-Jackson d’Atlanta (ATL) et l’aéroport d’Édimbourg (EDI) sont dotés de zones Sleepbox où l’on peut louer une sorte de cabine en bois munie d’un lit, de lampes de lecture à DEL et de prises où recharger ses appareils électroniques. Avez-vous une escale à l’aéroport Heathrow ou Gatwick (LGW) de Londres? Yotel offre des stations de repos avec douche à effet pluie.

Des papillions dans le jardin à l’aéroport Changi à Singapour (photo par Jenny Hudson)

EXPLOREZ
Les travaux d’agrandissement et de rénovation visant à augmenter la capacité des aéroports s’accompagnent de projets d’envergure ayant pour but d’améliorer l’environnement des voyageurs. L’aéroport Changi de Singapour (SIN) n’est pas seulement reconnu pour sa salle d’entraînement pratique en cas d’escale (voir plus haut). Il offre aussi plein d’autres attraits et services inattendus à découvrir, comme une verdoyante grotte à papillons de deux étages dotée d’une chute de six mètres, une piscine balinaise sur le toit de l’Aerotel Airport Transit Hotel au terminal 1 (avec spa et bar adjacents à la piscine), un centre de piscipédicurie et, bien sûr, un bassin de carpes koïs. L’aéroport international de Vancouver (YVR) présente deux expositions de l’aquarium de la ville au niveau 3 du terminal international : un bassin principal de 114 000 litres contenant des espèces indigènes de la Colombie-Britannique comme des perchaudes et des anémones colorées, et un bassin secondaire de 1 800 litres où nagent des méduses. Observez ces fascinantes créatures; le temps passera si vite que vous n’aurez même pas le temps de toutes les compter.

INSTRUISEZ-VOUS
Même si vous n’avez pas le temps de quitter l’aéroport et d’explorer la ville, vous pouvez tout de même vous imprégner de culture locale durant votre escale. Au terminal 2E de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle se trouve l’Espace Musées. Conçu par les architectes du Musée d’Orsay, ce musée de 250 mètres carrés expose des œuvres originales de maîtres tels Rodin et Renoir, et ce, à l’année et sans frais. De même, l’aéroport international d’Incheon à Séoul (ICN) comprend une section spéciale, le Centre culturel traditionnel coréen, où les visiteurs peuvent fabriquer des objets d’art traditionnels, essayer des vêtements et écouter la musique du pays.

GOÛTEZ AUX SAVEURS LOCALES
À l’aéroport international de Munich (MUN) abrite un biergarten ombragé par des châtaigniersà la taverne Airbräu, où l’on peut déguster certaines des plus célèbres bières allemandes. Cet établissement qui brasse sa propre bière et qui propose des spectacles musicaux est ouvert jusqu’à une heure du matin. Par ailleurs, il est possible d’apprécier la cuisine new-yorkaise classique du chef Marcus Samuelsson (lauréat d’un prix James Beard) à l’aéroport JFK. L’Uptown Brasserie, dans le terminal 4 sert en effet des plats délicieux comme un saumon fumé maison, aromatisé au noyer et mariné avec de la cassonade et du sel de mer, puis déposé sur une brioche grillée. Pour dessert, le cobbler aux baies servi chaud est à ne pas manquer.

Changi Airport Changi à Singapour (photo par edwin.11)

Sur le même sujet

AÉROPORTS     ESCALES     CONSEILS DE VOYAGE    

S'il vous plait, laissez un commentaire

Les balises HTML seront retirées
Les adresses commençant par http:// seront automatiquement converties en liens