Consultez le palmarès des 10 meilleurs nouveaux restos de l’année 2014 et passez notre test pour savoir où manger!

Le top 10  
 
No. 1 - Bar Isabel
No 1
 

Bar Isabel

Ci-dessus: Des tranches de mojama andalouse garnies d’orange, d’amandes Marcona, d’oignon rouge et d’oseille.

Bar Isabel
797 rue College, Toronto
416-532-2222, barisabel.com

« Qui sait si chaque plat ne serait pas meilleur sur une mare d’œuf de cane ? »

Guide des restaurants 2013

Plus d’une décennie de restaurants primés, ainsi que plusieurs de nos tables favorites à travers le pays.

enRoute à table

Notre guide restos pour le Canada, d’un océan à l’autre. Téléchargez l’application gratuitement sur l’iTunes Store et sur Google Play Store.

Toronto

En cursive au-dessus de la porte en érable usé, le prénom Isabel en néon rose fait de l’œil au bourlingueur-gourmet las de rouler sa bosse. Dans la longue salle voûtée aux airs de clandestinité et au personnel moustachu arborant bretelles et cheveux en brosse, le voyageur se demande s’il n’a pas été projeté dans un film où Woody Allen mêlerait passé et présent : est-il sur College Street en 2013 ou dans une taverne espagnole autour de 1936 ?

Grant van Gameren, qui a ouvert la voie à l’actuelle avant-garde culinaire torontoise avec les charcuteries du Black Hoof (notre no 2 en 2009), est rentré bourré d’idées du Vieux Continent, où son propre pèlerinage gourmand l’avait mené : amandes Marcona, jambon ibérique, crémeux gâteaux basques. Si l’Espagne castillane inspire décor, ambiance et cuisine, le Bar Isabel fait bien plus que singer une table madrilène.

La mojama (salaison de thon séché en tranches tendres sous une légère croûte) tient du croisement entre jambon et gravlax. Le ceviche de poisson entier épate : cubes de dorade dopés aux quatre agrumes, huilés à l’avocat mûr, garnis de mini-mini poireaux frits et servis dans la carcasse frite du poisson. Allez, osons gratter l’arête centrale pour en extraire toute la chair.

Ailleurs en ville, les serveurs ont ce tuyau : « Avec Grant, toujours commander au moins un plat du jour. » Voici donc une assiette de bois où un sauté de champignons (morilles, polypores en touffes, chanterelles, pieds-bleus) surfe sur un jaune de cane coulant. Qui sait si chaque plat ne serait pas meilleur sur une mare d’œuf de cane ?

En salle, on est en bonnes mains. Grant a convaincu Guy Rawlings, ex-chef au Brockton General, de le doubler et d’endosser le rôle du jovial aubergiste. « C’est comme jouer au chef d’État, blague l’omniprésent maître d’hôtel à bouclettes. Suffit de serrer des mains et d’embrasser des bambins. » Coiffée d’une croustade au sarrasin, la panna cotta au céleri qu’il pose devant nous est si bonne que, bouche bée, on ne peut que ricaner.

Quand minuit sonne à Toronto, que la belle serveuse en corsage fleuri de danseuse flamenco passe avec une empilade de pattes de crabe royal grillées, que le maître barman Mike Webster nous étourdit avec un solide cocktail (téquila, vermouth Punt e Mes, aquavit, sirop vanillé, bitter) du nom de Needy Client (« client accaparant » ; non, jure Webster, on ne l’a pas inspiré), le vague souvenir d’une quête nous revient en mémoire. Oui, ça y est : on était sur la piste du meilleur nouveau resto canadien. Accrochons notre bâton de pèlerin : on l’a trouvé.

Le mixologue de Bar Isabel, Mike Webster

Le génial mixologue Mike Webster concoctant de savants mélanges, tel le Isabel Fashioned, à son lon bar en cerisier.

Grant van Gameren de Bar Isabel coupe de la charcuterie

Dans sa cuisine, le maître charcutier Grant van Gameren jouant du couteau.

Les pattes de crabe royale de l'Alaska grillées

Arrosées de leur jus de cuisson (et de beurre, bien entendu), les pattes de crabe royale de l’Alaska grillées sont assaisonnées au paprika fumé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *