Notre Palmarès Annuel Est Dévoilé! Cliquez Ici Pour Découvrir Les Dix Meilleurs Nouveaux Restos Canadiens De 2015.

Halifax
2053 Gottingen St. | 902-431-5683
ednarestaurant.com

Les terres fertiles de la vallée néo-écossaise d’Annapolis recèlent des trésors, les eaux froides de l’Atlantique aussi. Mais on n’en a jamais goûté de tels (huîtres menues de Sober Island, à l’est par l’autoroute 107, crémant méthode traditionnelle de Blomidon, au nord-ouest par la 101) dans un lieu aussi inspiré que le bistro de Jenna Mooers, dans le North End.

L’Edna porte le nom d’une poète féministe américaine des années 1920 (Edna St. Vincent Millay) et la salle est lambrissée de planches récupérées dans une église de Hantsport. « Ça ? C’est juste de la laitue », fait la serveuse quand je m’extasie sur la verdure de la salade du marché. « Quand je vais chez moi, sur la côte Sud, j’aurais juste à me pencher par la fenêtre pour en cueillir. J’imagine qu’on est gâtés par ici. »

Le personnel se hâte posément pour apporter aux tables éclairées à la bougie les plats brillants mais sobres de Rob Reynolds ; ce germon local poêlé nageant dans un dashi bien chaud ne traîne pas au passe sous les pincettes d’un sous-chef. Non, la cloche sonne et l’assiette arrive, garnie d’enokis et de pak-choï et coiffée d’une purée de panais, exemple parfait du mariage crucial sucré-umami.

Au dessert, la mousse végétalienne au chocolat à la fleur de sel (tofu soyeux, lait de soya au chocolat, cacao) est riche et séduisante dans son petit pot. Elle est signée Jane Wright, la mère de Jenna, dont le resto a déjà été No 10 à ce palmarès. Le Jane’s on the Common a ouvert ses portes il y a un peu plus de 10 ans, quand Jenna était en neuvième année. Ce soir, l’Edna est à maturité.

Fermer
La bande-son de vos festins
Les airs qui ont enchanté nos repas, sous forme de compil