Notre Palmarès Annuel Est Dévoilé! Cliquez Ici Pour Découvrir Les Dix Meilleurs Nouveaux Restos Canadiens De 2015.

Toronto
10 Temperance St. | 647-348-7000
thechasetoronto.com

Il y a de l’ironie dans l’adresse du Chase, sur Temperance Street (« rue de la modération »), un peu comme dans le surnom de Frisé pour un chauve. Le milieu naturel du penthouse de fine cuisine immodérée qu’ont ouvert Steven Salm et Michael Kimel serait plutôt Bay Street, repaire des barons torontois de la finance, à même pas une rue à l’ouest. Cet endroit, dirait Alec Baldwin dans Glengarry Glen Ross, c’est seulement pour les gagneurs.

Si j’en étais, je mangerais ici chaque soir jusqu’à épuisement des fonds. Le chef Michael Steh n’a pas besoin de passe-passe moléculaire ou d’ingrédients audacieux pour éblouir : le menu n’a rien d’effrayant, sauf du chou-rave. Sa cuisine est plus directe et délicieuse : crevettes soigneusement enroulées dans de jolies tranches d’avocat, sur un lit de mangue, le tout garni de ce que l’irréprochable serveuse appelle du « bacon de coco », sucré, fumé et salé.

Dans cette salle au cinquième étage, aux tissus Ralph Lauren et aux baies vitrées, tout le monde a l’impression d’avoir la meilleure table. L’ambiance pousse à dire oui à tout : oui à cette belle bouteille de savagnin blanc du Jura français, eldorado des sommeliers. Oui, sapristi, aux pâtes au crabe dormeur à 44 $. Oui encore à ce poulet-spécialité pour deux, farci au foie gras et au pain brioché imbibé d’armagnac, servi entier dans un rutilant plat à rôtir.

Parfois, au Chase, un oui n’est même pas requis. Une focaccia entière glacée au beurre de rhubarbe est offerte en guise de panier de pain, gratos, pour sceller le contrat. La recette, joliment imprimée, vient avec ; ainsi, vous pourrez toujours, n’est-ce pas, demander qu’on vous en refasse.

Fermer
La bande-son de vos festins
Les airs qui ont enchanté nos repas, sous forme de compil