La liste des établissements en nomination est dévoilée! Cliquez ici pour voir les restos en lice pour le top 10.
6

Agrikol

Montréal, QC

Agrikol • Montréal, QC

1844, rue Amherst agrikol.ca

LAgrikol est le seul resto que je connaisse qui propose de la canne à sucre déclinée de trois façons. Le service du ti-ponch se compose d’une bouteille de rhum agricole Barbancourt blanc, d’une carafe de vesou écumeux frais pressé et d’une fiole d’épais sirop de canne. « La Sainte-Trinité », précise le directeur général Julio Mendy en déposant un gobelet de limes et un seau de glace. « Chacun prépare sa propre mort », disent les Haïtiens de cet arrangement où chacun fait son drink. Je sais maintenant quel cocktail sera servi à mes funérailles.

Peut-on aussi bien boire et manger à Port-au-Prince un dimanche à minuit ? Cette maison de fous sur deux étages, pleine d’art vaudou haïtien, de rampes aux barreaux de fer et d’instruments de musique, vibre au son du kompa alors qu’un joli couple s’embrasse au bar. Le Village gai de Montréal a deux couples influents à remercier pour ce resto : Jen Agg et Roland Jean, dont le Black Hoof de Toronto s’est classé no2  à ce palmarès en 2009, et Régine Chassagne et Win Butler du groupe Arcade Fire.

Le rhum et le rara nous ont mis en appétit pour les acras (obsédantes et crémeuses boulettes de malanga frites) et le griot (cubes de porc mariné à la bigarade, cuits deux fois). Le chef Marc Villanueva fait cuire un morceau de citrouille dans la tomate, le lait de coco et un envoûtant mélange d’épices (je suis trop occupé à boire pour demander lesquelles), qu’il coiffe d’oignons marinés et de riz sauvage soufflé. Un bocal de pikliz (salade de chou fermentée, croquante et hyper acidulée) permet de doser l’acidité de chaque plat. C’est le nouveau sel-poivre.

Un repas à l’Agrikol en revient toujours au rhum : un pen patat (pain de patates douces) chaud, embaumant les raisins secs gonflés, la muscade et le clou de girofle, est arrosé d’une réduction d’El Dorado. Au son d’accordéons, dans la lumière voilée d’un néon rose, je zyeute notre bouteille de Barbancourt. Juste assez pour un dernier ti-ponch, histoire de continuer le bon bagay.

La trame sonore de l’Année
Graffiti chez Agrikol
Roland Jean

Roland Jean d’AgrikolSur la musique

J’aime la musique haïtienne dans sa forme la plus pure, celle du bal. Les enregistrements se font à même le plancher de danse, ce qui leur donne un côté grisant, impossible à reproduire en studio. Je fais jouer beaucoup de kompa, une création de Jean-Baptiste Nemours qui mêle les influences du calypso des années 1950, du merengue et des cadences guinéennes. Le rara est un genre musical rapide ; fait de rythmes africains puissants, il évoque la culture vaudou d’Haïti. Le zydeco de Louisiane, qui se joue à l’accordéon, n’est pas haïtien, mais en rejoint l’esprit. À notre ouverture, le Preservation Hall Jazz Band de La Nouvelle-Orléans en a livré un enlevant.

La trame sonore de l’Année

Les Gypsies de Pétion-Ville Patience
Skah-Shah Guêpe Pangnole
Orchestre Tropicana Le Nègre

Réservez une table

1844, rue Amherst agrikol.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top 10