Donté Colley danse à son propre rythme partout où il va

Partagez

Avec ses vidéos entraînantes et chargées d’optimisme, le danseur torontois et phénomène des médias sociaux illumine la Toile, un pas à la fois.

Depuis un an et demi, on constate en danse quelque chose de puissant et de transformateur, en particulier dans les mouvements entraînants de Donté Colley, diffusés sur les fils Instagram et TikTok. Ce danseur et créateur de contenu numérique de 24 ans a acquis la notoriété avec ses tenues colorées, ses chorégraphies énergisantes, ses vidéos aux images enjouées (on y trouve plein d’émojis flottants) et son optimisme débordant, à tel point que Vogue lui a demandé de danser au Metropolitan Museum of Art aux côtés d’Anna Wintour pour le Met Gala 2021. Il a collaboré avec Ariana Grande, a dansé avec Doja Cat et travaille avec des marques comme Pandora, Diesel et Calvin Klein. Mais c’est la joie et l’attitude positive qu’il transmet à ses centaines de milliers d’abonnés qui font sa renommée: «Je suis reconnaissant de jouir d’un public et d’une communauté qui cherchent un peu plus de lumière sur Internet», dit‑il. Nous avons parlé de sa rencontre avec Tracee Ellis Ross, de ce qu’il aime le plus de TikTok et de son aisance à trouver son propre rythme, où qu’il soit.  

1 février 2022
Donté Colley
   VÊTEMENTS: COL ROULÉ, UNDERCOVER (CNTRBND TORONTO); PANTALON EN VELOURS CÔTELÉ, WOOYOUNGMI (THEBAY.COM); CHAUSSURES, MONCLER (HARRY ROSEN).

enRouteQuand as‑tu commencé à danser?

Donté ColleyJ’ai dansé dès que j’ai appris à marcher. C’est ce que raconte ma famille! Plus jeune, j’ai suivi quelques cours de danse, mais je ne m’y sentais pas à ma place. J’ai arrêté et j’ai simplement appris à la maison. Ce qui est génial à notre époque, c’est qu’on a accès aux médias sociaux. YouTube, dans mon cas, a été mon outil. Je pouvais me tromper, en tirer des leçons, et trouver ma propre façon de bouger.  

À lire: Gurdeep Pandher fascine les réseaux sociaux et brise des barrières

ERPourquoi avais‑tu l’impression de ne pas être à ta place?

DCJ’étais le seul garçon noir. De plus, à cette époque, il y avait une stigmatisation sociale entourant la danse pour les garçons. Je sentais que je ne pouvais pas danser à cause du jugement d’autrui. Avec l’âge et en apprenant à me connaître, j’ai réalisé que ce que les gens pensent est sans importance. J’ai suivi ma voie et j’espère ainsi en inciter d’autres à faire de même.

ERQuel est ton processus de création chorégraphique? 

DCTout est spontané, je me fie à ce que je ressens. Et même lors du montage du contenu et de l’ajout des effets, j’aime l’instantanéité. C’est encore plus excitant au moment du montage, alors que j’ignore le résultat final. La danse me permet de profiter simplement du temps et de l’espace. J’aime aussi apprendre les chorégraphies d’autres danseurs et faire des montages en duo sur TikTok, un outil formidable. 

ERY a‑t‑il une chorégraphie sur TikTok que tu as eu du mal à apprendre?

DCElles sont de plus en plus intenses. Mais je me dis qu’il faut foncer. L’an dernier, j’ai vu un remix de Renegade qui me semblait difficile à apprendre. Mais c’est là le génie de TikTok: on peut apprendre où que l’on soit et à sa manière. 

À lire: La chanteuse de gorge Shina Novalinga partage sa culture grâce à TikTok

ERQuels sont vos musiciens préférés pour la danse?

DCJ’adore Snoh Aalegra. On n’échappe pas à Britney Spears! Il y en a tellement. C’est le charme de la musique et du mouvement: on peut aller n’importe où, sans règles. La musique et le mouvement, c’est une recette pour prendre soin de soi.

Donté Colley

ERParlez‑nous du Met Gala! Comment avez‑vous trouvé l’expérience?

DCMon Dieu, c’est la réalisation d’un rêve! Je suis tellement reconnaissant d’avoir pu y participer et de faire partie de cette équipe. Revenir dans le grand monde de la production et voir des gens passionnés par ce qu’ils font, c’était comme une bouffée d’amour. Nous avons été tellement isolés qu’il était difficile de ressentir la passion et le dynamisme des autres. Ce retour a vraiment fait du bien. 

À lire: Que contient le bagage à main de la drag‑queen Tynomi Banks ?

ERAviez‑vous hâte d’y rencontrer des gens en particulier? 

DCOui! Frank Ocean. J’ai rencontré Tracee Ellis Ross et j’ai failli m’évanouir. Ils sont si spéciaux pour moi, et j’admire tellement ce qu’ils font. C’était une expérience vraiment surréaliste!  

ERQuelle est la place de la danse dans vos voyages? 

DCLa danse fait partie intégrante de moi‑même. Que je sois au bar avec mes amis, dans un studio ou une chambre d’hôtel, je suis toujours à l’écoute d’un truc, à l’affût d’une énergie qui met mon corps en mouvement. Je travaille en général aux États‑Unis, mais parfois en Europe. C’est une vie rêvée: je voyage et je partage ma passion en différents lieux avec les gens. 

ERDes villes ou des endroits qui vous inspirent particulièrement? 

 DCNew York ou Los Angeles m’inspirent toujours! À cause du genre de personnes qui y vivent et de l’esprit qui y règne. Quand je peux, j’y déambule avec mes écouteurs et je me contente d’observer et de découvrir mon nouvel environnement. C’est de là que vient en grande partie mon inspiration.   

ERVous avez déjà fait équipe avec Anna Wintour. D’autres collaborations de rêve?

DCJ’aimerais beaucoup travailler avec Beyoncé ou Rihanna...

ERVous et Rihanna, j’imagine la scène!

DCUn jour peut‑être! Il faut travailler! Mais je suis toujours enthousiaste, quelle que soit la personne que je croise. On fait souvent de belles rencontres en voyage.  

Donté Colley
   VÊTEMENTS: CHANDAIL SANS MANCHES, DRIES VAN NOTEN (CNTRBND TORONTO); T-SHIRT À MANCHES LONGUES, COS; JEAN, DRIES VAN NOTEN (CNTRBND TORONTO); CHAUSSURES, PROPRIÉTÉ DE DONTÉ.

Le questionnaire  

  • Essentiels à bord J’ai un superbe fourre‑tout Calvin Klein, idéal pour la cabine. Il est carré et je peux y empiler mon ordinateur portable et mon iPad, des écouteurs filaires au cas où mes autres s’abîment, des collations (un sachet de Miss Vickie’s et un Gatorade), du désinfectant et de la lotion pour les mains.    

  • Souvenir préféré À Londres, récemment, j’ai acheté un superbe insigne drapeau et de chouettes lunettes de soleil. J’ai pensé que je ne trouverais pas ces articles à Toronto.  

  • Voisin idéal en avion Je suis tellement introverti que même si quelqu’un était assis à côté de moi, je ne sais pas si je lui parlerais. Mais je pense qu’Adele, ce serait amusant. Elle me tirerait sans doute de mon introversion, me poussant à parler à un voisin de siège pour la première fois. 

  • Premier souvenir de voyage Ce n’est pas vraiment un souvenir personnel, mais ma mère m’a déjà dit: «Nous sommes allés en Jamaïque quand tu étais petit, et tu as pleuré à chaudes larmes, tout le temps du vol.» Je pense toujours à ça quand je prends l’avion.  

  • Prochain voyage J’adorerais aller à Tokyo. Et je veux retourner en Jamaïque pour voir ma famille.