Une visite culturelle de Venise

Partagez

Un voyage à Venise c’est un peu comme une promenade dans un musée vivant. Il vous suffit de quitter votre chambre d’hôtel pour voir de remarquables vestiges. 

Au‑delà des musées de Venise, avec leurs grands maîtres et leurs biennales, on trouve dans cette ville de nombreux coins où se perdre et d'étranges beautés à découvrir. En prime : peu importe ce qu’elles abritent, chacune de ces destinations révèle son impressionnante architecture d’époque et son pesant d’histoire, avantmême d’y pénétrer.

19 mai 2022
   Musée d'histoire naturelle

Musée d'histoire naturelle 

Ouvert dans les années 1920, ce musée est installé dans un ancien lieu de commerce des marchands ottomans. C’est un incontournable, non seulement pour les familles, mais aussi pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de l'histoire naturelle, incluant les premières méthodes parfois discutables de collecte des spécimens. Par exemple : deux salles de taxidermie du comte vénitien Giuseppe de Reali, exposant des animaux d’Afrique tels gorilles et éléphants sur des murs rouges et sous des lustres en verre de Murano. Vous y verrez également des fossiles, des squelettes de dinosaures et d’étincelantes armoires vitrées remplies de d’étranges spécimens, comme des poissons‑souffles venimeux et des sirènes des Fidji. Des indicatifs musicaux ajoutent une touche d'émerveillement à chaque salle, notamment aux dioramas de la vie marine. Le site sert également de centre de recherche scientifique sur l'écosystème de la lagune vénitienne.

   La collection Peggy Guggenheim

La collection Peggy Guggenheim 

L'un des musées d’art les plus visités de Venise dégage l’atmosphère d’une maison privée, avec ses petites pièces et ses foyers peints – peut‑être parce qu'il l'a été pendant des décennies. Le musée Peggy Guggenheim Collection rassemble les oeuvres qui ont appartenu à la défunte héritière, dans le Palazzo Venier dei Leoni, sur le Grand Canal, où elle a vécu pendant 30 ans. Faire le tour de la collection permanente est un cours intensif sur le cubisme, le surréalisme et l'expressionnisme abstrait, avec des oeuvres impressionnantes de Picasso, Duchamp, Kandinsky (et tenez‑vous bien) Pollock, Accardi, Brancusi, Calder et bien d'autres qui s’y côtoient. À l'extérieur, vous trouverez un jardin de sculptures ainsi que la tombe de Guggenheim, à côté d'une plaque faisant l'éloge de ses nombreux animaux domestiques. Prenez place au café entre les expositions permanente et temporaire (qui se rangent le plus souvent du côté de l’anticonformisme) et visitez une boutique de souvenirs à l'extérieur des grilles et au bout de la rue. Les objets‑souvenir ont tendance à être semblables à Venise, mais ici vous trouverez des bijoux, des sacs et des t‑shirts originaux.

Scuola Grande di San Marco 

Dans de nombreuses villes, ce grand bâtiment en marbre de l'époque de la Renaissance serait la destination principale. À Venise, il sert d'hôpital, avec ses ambulances aquatiques qui sillonnent le canal. Entrez et prenez l’escalier à droite menant à une salle au plafond doré qui abrite un musée d'histoire de la médecine, ouvert au public en 2013. L'impressionnante collection comprend des outils chirurgicaux fascinants (et parfois effroyables) du 18esiècle, l'accent étant mis sur les contributions vénitiennes au monde de l'anatomie et de la chirurgie, ainsi qu'une bibliothèque de milliers de volumes et d’anciens manuscrits médicaux, dont des œuvres d'Hippocrate et de Pline. Les panneaux descriptifs sont en italien, mais quelques indices contextuels, des dessins détaillés et le traducteur automatique Google devraient vous éclairer. 

   L’île San Michele - Photo de Eve Thomas

L’île San Michele 

Avec ses murailles et ses rangées de cyprès, cette île, superbe paysage depuis la rive nord de Venise, ressemble plus à un arboretum ou à un domaine privé qu'à un cimetière. Accessible en vaporetto en direction de Murano, c'est une halte sereine pour une promenade contemplative loin des foules urbaines et un lieu idéal pour le voyageur solitaire. Achetez des fleurs dans la petite boutique et rendez un hommage posthume aux artistes comme le compositeur Igor Stravinsky, le poète et critique Ezra Pound et le créateur de bijoux Tiffany & Co. Jean Schlumberger. Vous pourrez visiter d'anciennes chapelles et des cours modernistes récemment conçues, mais sachez qu'il s'agit d'un cimetière fonctionnel depuis 1807. Bien que l'entrée soit gratuite, les pique‑niques y sont interdits puisque de véritables funérailles peuvent avoir lieu pendant les visites.

Vino Vero - Photo de Karuna Clayton
Stappo

Où manger et boire 

Remplacez les spritz omniprésents à Venise par deux des meilleures cartes des vins de la ville. À Cannaregio, rendez‑vous au Vino Vero pour des vins naturels au verre, accompagnés de délicieux cicchetti (petites bouchées, souvent servies sur du pain), le tout consommé au bord de l'eau. À San Polo, trouvez le Stappo (copropriété de la Canadienne Mathilde Lambert), un bar à vins cosmopolite qui met l'accent sur les producteurs indépendants et naturels (cherchez des étiquettes réputées de la Vénétie) avec une cour intérieure branchée. Allez‑y tôt et dégustez des bouchées de bar comme le gorgonzola à la cuillère, ou attendez l'heure du menu complet pour le dîner, avec des spécialités comme les charcuteries maison.