Une journée parfaite dans la vallée de Cowichan, en Colombie‑Britannique

Partagez

Qu’il s’agisse d’observer les oiseaux dans des forêts anciennes ou de siroter un gamay noir local dans des domaines viticoles primés, la «Provence du Canada», sur l’île de Vancouver, est l’échappée idéale pour profiter du meilleur de la côte Ouest.

La vallée de Cowichan, terre réchauffée par le soleil, est une région de l’île de Vancouver située entre Nanaimo et Victoria et connue pour ses vins primés et l’abondance de ses ingrédients de saison, qui fait qu’il est parfaitement possible de se nourrir d’aliments uniquement recueillis dans un rayon de 160 km. Elle abrite la plus grande population autochtone de la Colombie‑Britannique, les Quw'utsun («Cowichans», en français), l’un des peuples salish de la côte. La vallée luxuriante, la riche histoire autochtone et les produits d’approvisionnement durable (des pâtisseries bios aux poissons et fruits de mer locaux) promettent une parfaite échappée d’un jour.

17 novembre 2021
Vue de la crique de Saanich
   Photo: Malahat Skywalk

Matin

Commencez la journée dans l’accueillante ville portuaire de Cowichan Bay, première communauté nord‑américaine à faire partie de Cittaslow, un réseau de 278 villes du bien‑vivre du monde qui ont adopté un rythme de vie plus lent (la charte en 54 points comprend l’interdiction des OGM dans l’agriculture et l’adoption des énergies renouvelables). Faites un saut à la True Grain Bakery, où tous les pains, pâtisseries et sucreries sont faits avec de la farine biologique de la province, y compris les brioches collantes à la cannelle et les croissants feuilletés aux amandes (il y a aussi plusieurs options sans gluten). Ensuite, allez vous promener le long du port pour admirer les bateaux colorés qui égaient le bord de l’eau ou faites grimper votre nombre de pas en marchant dans le luxuriant parc Bright Angel, à 10 minutes de route de Cowichan Bay. Un sentier facile traverse la forêt ancienne et mène au seul pont suspendu de la région, qui offre une vue panoramique sur la paisible rivière Koksilah.

À lire: Une journée parfaite à l’île Bowen, en Colombie‑Britannique

vue sur le vignoble
   Photo: Derek Ford

Connue pour ses hivers doux et ses étés chauds semblables à ceux du midi de la France, la vallée de Cowichan propose sans surprise de nombreux domaines viticoles, par exemple le Blue Grouse Estate Winery, dont l’œnologue Bailey Williamson a contribué à ce que la région soit reconnue, depuis l’an dernier, comme sous‑indication géographique officielle (certification qui reconnaît l’origine des cépages), la dernière en date dans la province. Rendez‑vous dans sa remarquable salle de dégustation moderne près de Duncan (elle ouvre à 11 h) et profitez de la vue sur les collines vallonnées et les vignobles plantés de huit cépages, dont l’ortega, le gamay noir et les pinots gris et noir primés de la cave.

oiseau dans l'arbre
   Photo: Dave Bain Photography

Après votre dégustation, observez le ciel pour voir la variété étonnante d’oiseaux de la région; le domaine fait partie du BC Bird Trail, inauguré l’an dernier. La section de ce réseau de sentiers qui se trouve dans la vallée de Cowichan, le Central Vancouver Island Bird Trail, se trouve sur la voie migratoire du Pacifique, la principal parcours nord‑sud pour les oiseaux migrateurs, de l’Alaska à la Patagonie. Allez jusque sur le pont sur chevalets Kinsol, non loin. À une hauteur vertigineuse de 44 m au‑dessus de la rivière Koksilah, il s’agit de l’un des plus hauts ponts ferroviaires autoportants en bois au monde. C’est aussi l’endroit idéal pour observer différentes variétés de colibris et de rouges‑gorges, des urubus à tête rouge, ainsi que l’oiseau emblématique de la province, le geai de Steller, au plumage bleu vif.

Prenez le temps de faire la Totem Tour Walk à Duncan, où se trouve l’une des plus grandes collections au monde de mâts totémiques exposés en public. Le 44e de ces mâts, nommé Clan Totem of our Nations, a été créé pour le 150e anniversaire du Canada et érigé en 2018.

Après‑midi

Pour le dîner, réservez aux Unsworth Vineyards; le resto se trouve dans la ferme restaurée du début du XXe siècle du domaine. La cuisine y est hyper locale, avec de nombreux ingrédients provenant directement du jardin de fines herbes et de légumes bios de l’établissement. Choisissez parmi les petits plats de saison du chef Maartyn Hoogeveen, par exemple la chaudrée de fruits de mer fumée, qui regorge de produits sauvages pêchés dans la mer des Salish. Ne manquez pas de goûter (et de rapporter) une bouteille d’amiel 2020, l’un des cépages les plus rares au monde.

Passerelle de Malahat
   Photo: Hamish Hamilton

À lire: Dans la plus vieille région viticole du Canada

Après le dîner, faites un saut à Cobble Hill, tout près, pour une dose de caféine au Drumroaster Coffee, une entreprise familiale (et rapportez chez vous un sac de grains de café de source éthique torréfiés en petits lots). Empruntez ensuite l’autoroute vers le sud jusqu’à la toute nouvelle attraction de la vallée, le Malahat SkyWalk. La passerelle en bois surélevée serpente dans la forêt d’arbousiers jusqu’à une passerelle en spirale accessible avec sa pente douce, qui mène à un perchoir de 32 m de haut, avec vue imprenable sur la chaîne Côtière, le mont Baker et la péninsule de Saanich. Les plus téméraires peuvent redescendre rapidement: un trajet exaltant de 10 secondes sur la glissade en spirale.

Passerelle de Malahat
   Photo: Hamish Hamilton

À 30 minutes de route du Malahat SkyWalk se trouve la Judy Hill Gallery, où l’on trouve une grande variété d’objets d’artisanat des Salish de la côte, notamment des bijoux, des masques sculptés, des boîtes en cèdre et des chandails distinctifs des Cowichans, inspirés des couvertures traditionnelles fabriquées par les tisserands quw'utsun, en laine de couleur naturelle, avec des motifs géométriques et en zigzag.

Soirée

extérieur de la cidrerie Merridale
   Photo: Merridale Cidery & Distillery

Attardez‑vous autour d’un apéro parmi les pommiers du jardin de la Merridale Cidery & Distillery, qui propose des palettes de dégustation de cidres de l’Ancien et du Nouveau Monde (et dont le personnel sympathique se fera un plaisir de vous expliquer les différences de goût). Pour ceux qui préféreraient une palette de boissons sans alcool, faites votre choix parmi les jus de pomme frais pressés et les sodas de la marque, comme les fizz à la lavande et au citron, au gingembre ou au fenouil. Jetez un œil aux vinaigrettes, chutneys, pains et pâtisseries maison de la cidrerie, comme les brownies à l’expresso, la tarte aux fraises et à la rhubarbe et la tarte aux pommes.

À lire: Voici peut‑être la tarte la plus emblématique du Canada

Ouvert du jeudi au lundi pour souper, l’accueillant restaurant Masthead de Cowichan Bay, connu pour ses plats végétariens et de poissons et fruits de mer sauvages, est la destination idéale pour une soirée en amoureux, avec ses mets d’influence italienne (laissez‑vous tenter par le flétan de la Colombie‑Britannique, s’il est disponible, pour sa saveur délicate, presque sucrée).

Après le repas, rendez‑vous à la Red Arrow Brewery Company pour goûter à sa Hop Shop Imperial IPA et à sa Chocolate Milk Stout. Située dans le bâtiment d’Arrow Custom Cycle, la brasserie propose des échantillons de bière dans sa salle de dégustation ou à l’extérieur, où se trouve un mât totémique historique des Cowichans.

Prolongez votre séjour en week‑end

Le charmant hôtel‑boutique Magnolia Hotel & Spa ne compte que 64 suites, plus le spa de l’hôtel (essayez son soin hydratant du visage ou son soin au sel de l’Himalaya) et le resto primé The Courtney Room, où le chef de cuisine Brian Tesolin propose un repas de six services avec accords mets‑vins élaboré à partir des ingrédients les plus frais de l’île. Un bonus pour les clients: le prêt d’un vélo par l’hôtel, avec la carte de la Cowichan Valley Flavour Trail, une liste établie par l’hôtel des meilleures haltes gourmandes et attractions naturelles de la vallée.

deux personnes faisant du vélo
   Photo: Magnolia Hotel & Spa