Guide des fans de hockey en visite à Seattle

Partagez

Le tout nouveau Kraken de Seattle a connu un succès immédiat tant dans sa ville et que dans la Ligue nationale de hockey. Voici comment les amateurs de passage peuvent tirer le meilleur parti d’une fin de semaine à Seattle.

Pendant des années, la question facile en matière de sport à Seattle était : quelle a été la première équipe américaine à remporter la Coupe Stanley? Aujourd’hui, il n’est pas un habitant de Seattle qui ne connaisse les Metropolitans de Seattle de 1917. Le 26 octobre 2021, le Kraken de Seattle (nouvelle équipe de la LNH) a hissé un drapeau de la Coupe Stanley en l’honneur des Metropolitans, l’équipe qui, en 1917, a battu le Canadien de Montréal, la même franchise que le Kraken allait battre 5‑1 ce soir‑là. La «cité d’émeraude» est prise de la folie du hockey.

21 janvier 2022
Pacific Science Center
L’expo Hockey: Faster Than Ever au Pacific Science Center.   Photo: Pacific Science Center

Il n’y a pas que les détenteurs de billets de saison qui ont acheté tous les sièges (prix moyen : 600 dollars américains) en moins de 10 minutes. Les tenues du Kraken sont plus visibles en ville que celles des Mariners, des Seahawks, du Storm et des Sounders réunis. Le Pacific Science Center, situé dans l’ombre de la Space Needle, a lancé Hockey: Faster Than Ever, une exposition interactive qui se déroulera jusqu’en février. C’est une façon amusante de tester votre lancer, de voir ce que c’est que de garder les buts et de découvrir l’histoire de la LNH.  De plus, quelque 1000 enfants se sont inscrits au programme de patinage Learn to Skate au Kraken Community Iceplex, où trois nouvelles patinoires étincelantes ont plus que doublé les surfaces disponibles en ville.

À lire: 5 endroits magiques où patiner en forêt au Canada

Seattle est à nouveau une ville de hockey

Les matchs du Kraken méritent l’enthousiasme qu’ils suscitent, non pas pour le succès de l’équipe, qui est modeste, mais parce que, comme me l’a dit un nouveau partisan après la défaite de la soirée d’ouverture contre Vancouver : « C’est un sacré bon produit. »

Kraken de hockey de Seattle
Le Kraken de Seattle en action.

Le « produit » tient d’abord aux formations : les joueurs du Kraken sont fidèles à leurs origines. Énergiques, ils manient bien la rondelle dans les coins, patinent à une vitesse folle et ont un jeu défensif remarquable, autant de qualités attachantes pour un nouveau fan de hockey. Bien que le Kraken se classe au bas de la section Pacifique au mi‑chemin de sa première saison, vous n’entendrez pas de huées venant de la foule: Seattle est une ville de hockey qui célèbre sa première équipe dans la LNH depuis un siècle.

Un amphithéâtre de hockey vraiment moderne

L’expérience du Kraken est rehaussée par le bâtiment ultramoderne dans lequel il joue. Arrivez tôt pour découvrir le Climate Pledge Arena (CPA). Ce lieu à la fine pointe ne vous décevra pas avec son magnifique aménagement en bois et en béton, érigé au prix de 1,5 milliard de dollars. L’objectif zéro carbone du bâtiment a été largement médiatisé, mais il faut voir pour le croire le mur vivant de 45 m de long et les fougères suspendues au plafond. (Connaissez‑vous un autre amphithéâtre de la LNH qui emploie un horticulteur à plein temps?) 

Climate Pledge Arena
Le mur vivant du Climate Pledge Arena.

Il n’y a pratiquement pas de files d’attente au CPA, tout est numérisé. Ajoutez à cela « Les Jumeaux » – deux tableaux d’affichage suspendus – ainsi qu’un système de sonorisation de qualité supérieure qui diffuse principalement des artistes de Seattle (après un but du Kraken, on entend retentir : « I like it », extrait de Lithium de Nirvana, et la foule répond : Let’s Go Kraken!). L’expérience d’une partie de hockey au CPA est unique.  

À lire : C’est le but : quoi manger dans les amphithéâtres canadiens de la LNH 

L'hiver à Seattle
Le Seattle Center et la Space Needle à la nuit tombée.

Une raison de visiter Seattle en hiver 

Bien sûr, la présence de fans canadiens à Seattle n’est pas nouvelle. La Blue Jays Nation occupe plus de sièges lors des matchs de baseball opposant Toronto et Seattle que les fans des Mariners. Les partisans des Whitecaps arrivent par bus entiers pour le Cascadia Derby. Seattle grouille de touristes canadiens en été, mais pas tellement au cours de la saison de bruine hivernale. C’était le cas jusqu’à l’arrivée du Kraken. Désormais, on peut mélanger les fans des Oilers, des Flames, des Jets, des Leafs, du CH, des Senators et des Canucks dans ce cocktail rouge et blanc.

manger au marché de Pike Place
Le resto Matt’s in the Market, adresse incontournable du marché de Pike Place.

L’hiver est une période idéale pour visiter Seattle. Il y a plein de choses à faire en l’absence des vacanciers en croisière qui envahissent le marché de Pike Place et d’autres endroits. Un week‑end à Seattle (avec de nombreuses transmissions de Hockey Night in Canada) vous laissera amplement de temps pour explorer la ville, bien au chaud dans vos Sorel et votre goretex.

Magasin phare Filson
Le magasin phare Filson.

Magasin phare Filson 

Les touristes remarqueront que les preneurs de billets du Kraken portent un chandail, tandis que l’équipe chargée de lisser la glace est en salopette. Ils sont habillés par Filson, le fournisseur qui équipait les chercheurs d’or en route pour le Klondike dans les années 1890. Situé dans SoDo, le vaisseau amiral de Filson est autant un musée qu’un magasin. Le partenariat Filson‑Kraken est ce qu’il y a de plus typique de Seattle, incluant les chandails faux‑vintage de l’équipe.

À lire: Hayley Wickenheiser sur son nouveau rôle

Le berceau de la grunge 

L’histoire culturelle de Seattle prend un autre air dans Belltown, au centre‑ville. Rendez‑vous au Cyclops Café & Lounge, sur 1st Avenue, et jetez un œil au bar. Vous y trouverez des objets (une dent de Krist Novoselic et l’ongle du gros orteil d’Eddie Vedder) datant de l’époque où Nirvana et Pearl Jam avaient fait de ce bar rétro leur principal repaire. À côté, The Crocodile abrite des histoires similaires et propose encore aujourd’hui des spectacles musicaux.

huîtres
Huîtres à gogo au resto The Walrus and the Carpenter.

Lower Queen Anne

Seattle, c’est plus les quartiers que le centre‑ville. Vous y trouverez toutes les formes de nourriture près de la CPA dans Lower Queen Anne. Notamment, Taylor Shellfish Farms, qui propose de délectables huîtres locales, la chaudrée de panope et du crabe dormeur. L’inspirant Gates Foundation Discovery Center et le MoPOP ou Museum of Pop Culture, logé dans un bâtiment signé Frank Gehry qui a imaginé une guitare éclatée de Jimi Hendrix (un autre natif de Seattle), sont également à proximité.

Old Ballard Avenue
La marché de rue dans Old Ballard.

Plus loin : Ballard et Fremont

Boutiques, bistrots et bars bordent Old Ballard Avenue, un quartier à explorer un soir de relâche. Hattie’s Hat, un des bars typiques de Seattle, offre une atmosphère sombre avec des cocktails personnalisés et de la IPA à profusion – il y a plus de 20 brasseries dans Ballard. Fremont reste fidèle à sa réputation d’excentricité, avec une statue de Lénine de 4,8 m et un troll géant, plusieurs salles de concert (ne manquez pas le Nectar Lounge), le Eve, resto de cuisine saine façon Seattle (réputé pour ses bols chauds et ses options végétaliennes), ou le Brouwer’s Café, brasserie d’inspiration belge qui convient à tous les groupes.  

À lire: Où skier en Europe cet hiver?

les gens qui mangent au restaurant
Des clients du resto Eve, dans Fremont.

Prenez le train 1 pour vous rendre au Capitole, à l’Université de Washington et à l’Iceplex

Pour les clients des hôtels du centre‑ville, Capitol Hill, le cœur de la ville, est le quartier le plus simple d’accès, à un arrêt du terminus de la ligne du train 1 au Westlake Center. La meilleure pizza en ville se trouve chez Big Mario’s, tandis que la crème glacée de Holly Moon’s est également légendaire. La même ligne de train vous mènera au magnifique campus de l’université de Washington et, via l’arrêt Northgate, au Kraken Community Iceplex, où le patinage public est si populaire que les résidents réservent à l’avance. 

Le Westlake Center est également le point de départ du monorail de Seattle, une relique de l’Exposition universelle de 1962 qui est devenue le moyen de transport de facto vers le Seattle Center, où se trouve le Climate Pledge Arena. Le Monorail débarque au Seattle Center Armory, une salle imposante et une aire de restauration parfaitement situées pour refaire le plein d’énergie avec un hamburger ou un sandwich d’avant‑match de l’excellent Skillet Counter.

À lire: 7 festivals d’hiver à découvrir avant la fonte des neiges