Commanditaire D’OrDiageo
Commanditaire D’ArgentAmerican Express logo
Commanditaire du tourismeDestination Vancouver

Les Meilleurs nouveaux restos canadiens 2022

Depuis 2002, Air Canada enRoute s’est donné pour mission de mettre les nouveaux restos canadiens en vedette. Cette année, nous renouons avec la tradition et envoyons à nouveau une critique d’un bout à l’autre du pays, incognito, à la recherche de lieux et de personnes qui remodèlent le paysage culinaire diversifié du Canada. En chemin, nous avons croisé des chefs et des cheffes explorant de nouvelles façons de partager l’identité culturelle dans l’assiette, ainsi que des brigades discutant passionnément durabilité et progrès en matière d’équité. Ouvrir un resto a toujours été un exploit, et ceux et celles qui en ont eu le courage et la détermination cette dernière année méritent une reconnaissance particulière. C’est la raison pour laquelle nous ramenons notre top 10 si convoité. Mais d’abord, nous vous présentons les 30 établissements qui sont en lice pour se hisser au palmarès. Bon appétit! 

Bar Susu

Vancouver, BC

Bar Susu
Dans ce petit frère décontracté du Published on Main, on offre maintenant un menu de fin de soirée, et le duo de moustachus à côté de nous s’enfile des verres d’amaro suivis de pils Parkside. De telles scènes coexistent avec d’autres, parfois sublimes – par exemple: morue charbonnière grillée et légumes marinés, dans un subtil bouillon dit tom kha arrosé d’une éclatante huile d’herbes vertes –, et capturent l’essence paradoxale de cet établissement, à la fois bistrot élégant, bar à vins nature et saloon du Far West. Prenez ce que le personnel vous sert pour la soirée et soyez prêt à tout, du plus délicieux au plus délirant.
Photo: Sarah Annand
+ Site Web

Delara

Vancouver, BC

Delara
Le tourbillon de saveurs relevées, acidulées et de noisette qui irrigue le menu de ce haut lieu de la cuisine iranienne moderne commence par un Hop Plum Spritzer avec une note d’acidité due à la limette séchée. Il s’estompe pour mieux revenir avec une entrée de chou-fleur rôti, yogourt épicé, noisette et sumac, puis culmine dans le plat principal de poulet à l’épine-vinette. Des chansons iraniennes populaires jouent entre les murs blancs où des panneaux de moucharabié sculptés semblent laisser entrer une agréable brise de Kachan. Une serveuse extrêmement tatouée, battant des paupières bleu pastel, nous rappelle que nous sommes dans Kitsilano et boucler la boucle de notre repas avec les notes d’agrume, délicate, et florale, envoûtante, d’un gâteau au curcuma et à l’orange.
Photo: Jacqueline Johns
+ Site Web

Elephant

Vancouver, BC

Elephant
Dès que vous aurez franchi le pas de la porte de cette tanière d’East Vancouver, vous serez accueilli par un cuisinier inventeur fou de fermentation, et par une sommelière amatrice de vins nature. Dans ce resto chouchou de 18 places, nombreux sont les clients attirés par l’explosion d’umami du burger au tartare de bœuf du chef Justin Lee, saisi puis disposé dans un petit pain brioché avec oignon fermenté, fonduta au parmesan et petit oignon grelot mariné. Essayez-le et vous reviendrez pour le menu dégustation omakase de cinq plats avec accords mets-vins, qui pourrait inclure un blaufränkisch Kalkstein de Claus Preisinger, de l’exceptionnelle carte élaborée par Kelcie Jones.
Photo: Scott Mitchell
+ Site Web

Fox & Monocle

North Saanich, BC

Fox & Monocle
Les proprios de ce restaurant, le chef Ross Bowles et la pâtissière Tracie Zahavich, ont trouvé le nom parfait: la cuisine est aussi raffinée qu’un monocle et aussi futée que le renard (fox) qui l’arbore. Des tomates de la ferme Sun Wing, présentées de deux façons (parfaitement mûres et marinées à s’en damner), sont la pièce maîtresse rouge vif d’une entrée crémeuse de fromage de chèvre et de fines herbes du jardin. Les crevettes tachetées de la Colombie-Britannique sont sublimées par la douceur des poivrons rouges rôtis et des cubes de polenta croustillants, alors que le pithiviers de morue et pommes de terre est le mariage parfait entre l’art pâtissier de M<sup>me</sup> Zahavich et les talents culinaires en matière de salé de M. Bowles. salle chaulée, semée d’antiques équipements de cuisine, respecte la simplicité du style Shaker, et un long bar étincelant fait office de comptoir café/boulangerie pendant la journée.
Photo: Dominic Hall
+ Site Web

Gia Vin & Grill

Montréal, QC

Gia Vin & Grill
L’équipe à la tête du Nora Gray et de l’Elena prouve une fois de plus l’acuité de son infaillible radar pour détecter ce que les Montréalais branchés désirent manger, cette fois en proposant un irrésistible menu autour des arrosticini (brochettes de viande grillée des Abruzzes, en Italie). Pourtant, dans ce bâtiment en parpaings reconverti du complexe historique RCA, les antipasti (croquettes de poisson croustillantes sur aïoli au yogourt parfumé à l’aneth ou radis frais nichés dans un lit de noisettes émulsionnées et grillées, arrosés de miel), les pâtes (bucatinis aux épinards épicés à l’ail, à la menthe et au piment) et les vins nature sont tout aussi essentiels à la bonne humeur ambiante.
Photo: Two Food Photographers
+ Site Web

Heart’s Tavern and Bar

Kimberley, ON

Heart’s Tavern and Bar
Cette onirique version d’une taverne en bord de route partage l’ADN des restos frères Union et Côte de Bœuf à Toronto, mais le moindre détail est pensé pour la campagne, de l’éclairage jaune beurre aux murales vaguement héraldiques de Barbara Klunder, et propose un menu débordant de plats aussi simples que bien réalisés. Si bien que vous aurez envie de revenir pour les moelleuses tranches de poisson fumé maison avec grosses asperges locales sublimées au citron Meyer, accompagnées d’une généreuse portion de Château de Bourgogne, ou pour le steak d’aloyau de bœuf d’embouche vieilli six semaines. La carte recèle des vins biodynamiques originaux, par exemple un zibibbo Abir de Sicile, souvent offerts au verre.
Photo: Annie Bowes
+ Site Web

Jeju

Tofino, BC

Jeju
Il suffit d’entrer dans ce resto lumineux, tout de bois vêtu, et de goûter à ses plats coréens gastronomiques réconfortants pour se croire à Jeju, en Corée du Sud, plutôt que sur l’île de Vancouver. Alors que la pieuvre finement tranchée, ornée d’algues broyées et de perilla et agrémentée de kimchi et de zeste de lime est certainement une version raffinée des souvenirs de la ville natale du chef, le riz frit au kimchi épicé et la soupe façon sundubu au tofu soyeux évoquent la cuisine de maman à son meilleur. Quant au pogo farfelu, une saucisse de poisson enveloppée de mozza fondant sous une couche crémeuse de pomme de terre frite, est une adaptation originale de ce classique de carnaval.
Photo: Melissa Renwick
+ Site Web

Mastard

Montréal, QC

Mastard
Les synonymes du mot mastard (énorme, costaud) qualifient l’énorme place qu’occupe le chef Simon Mathys dans le paysage culinaire québécois et la taille de son affection pour le milieu. Sa passion pour les ingrédients locaux est palpable dans des plats tels qu’une épaisse tranche de tomate rouge rubis de la Ferme des Quatre-Temps, décorée de fines herbes et de fleurs, baignant dans une huile de caméline. Une coulée de graisse de bœuf fumée, chaude et parfumée, la transforme en une salade de haut vol, à la fois fraîche et élémentaire. Même la façon dont le chef rend hommage à son personnel sur le menu s’accorde avec cet établissement où on se donne corps et âme.
Photo: Philippe Richelet
+ Site Web

Mokili

Montréal, QC

Mokili
Dans ce resto-boutique de Villeray, le chef Epepe Tukala Vuvu offre un lieu de rassemblement pour la cuisine et la culture panafricaines. On commence par un tajine marocain subtilement épicé, avec citron confit, olives vertes et purée de haricots verts, puis on attaque un ntaba, plat congolais de chèvre grillée et de plantain, avec oignons rouges marinés et purée de safou, fruit centrafricain acidulé. Une murale effrontée saturée de couleurs représente la nièce du chef, âgée de deux ans, arborant lunettes de soleil surdimensionnées et tuque, avec les gratte-ciels d’Abidjan en arrière-plan. Une bande sonore d’afrobeat pétillant, d’amapiano sud-africain et de rumba congolaise complète l’expérience.
Photo: Jai Krishnaswamy
+ Site Web

Namjim

St. John's, NL

Namjim at Bannerman Brewing Co.
Ce resto éphémère devenu permanent ne prétend pas servir une cuisine thaïe authentique, mais incorpore plutôt de façon ludique, aux saveurs d’Asie du Sud-Est qu’il affectionne, poissons et fruits de mer, légumes verts et fines herbes de la côte Est. Ses assiettes à partager jouent sur les broues fruitées et acides de la brasserie qui l’héberge, Bannerman Brewing Co. Prenez les saucisses de porc sai ua, réinventées en parfaits beignets de morue reposant sur un lit de yogourt rafraîchissant et garnis d’un chutney au piment vert qui anesthésie les papilles. Les soirs d’été, la grande salle s’ouvre sur une terrasse, où la musique folk des musiciens de passage se mêle au cri des mouettes pour composer une sorte de party de cuisine terre-neuvien en plein air.
Photo: Phil Maloney
+ Site Web

Osteria Giulia

Toronto, ON

Osteria Giulia
Petite sœur du Giulietta sur College Street, l’Osteria Giulia de Yorkville est certes jeune, mais a une aisance précoce avec les poissons et fruits de mer de la côte ligure. L’assiette de lorighittas al mare est un «Où est Charlie?» comestible, alors que le jeu consiste à distinguer les anneaux de pâtes tressés main du poulpe sauvage nageant parmi des pétoncles de baie, dans une sauce au vin blanc saumâtre avec pepperoncino, ail et anchois. Terminez par un élégant millefeuille fraise et chocolat blanc, et un verre de liqueur de camomille de la distillerie Quaglia, avant de dire adieu aux falaises des Cinque Terre.
Photo: Rick O’Brien
+ Site Web

Pei Pei Chei Ow

Edmonton, AB

Pei Pei Chei Ow
La cuisine comme culture, l’histoire et le sentiment de communauté, voilà ce que propose ce petit resto de plats à emporter sis dans la galerie autochtone Whiskeyjack Art House. Un sandwich citronné au Spam pané frit (clin d’œil à la nourriture rationnée des réserves), avec persil et raifort, ou un autre d’aubergine, confiture de tomate, roquette sauvage, menthe et pousses de petits pois font écho à l’énergie de la terre et sont inspirés par les promenades du chef Scott Jonathan Iserhoff dans les forêts de son enfance ontarienne, qui embaument les herbes sauvages. Si vous avez la chance de «piqueniquer» devant les fougueuses peintures de Lana Whiskeyjack représentant des Cries vigoureuses, vous ressentirez d’autant plus la convergence entre cuisine et culture.
+ Site Web

Pichai

Montréal, QC

Pichai
Faisant un clin d’œil aux volets roulants en alu et à la céramique des boutiques de cari de Bangkok, ce nouveau resto de l’équipe de l’Épicerie Pumpui évoque une magie rétro crinquée par une trame sonore de dance et d’alternatif. Un lap ped sucré, acidulé et herbacé à base de canard haché et de cœurs de canard comblera votre envie de saveurs électriques de Bangkok, tandis qu’une assiette de tendre langue de veau grillée avec un doux nam jim taochiao (trempette de soja fermenté, ail et tamarin) vous entraînera dans une station balnéaire mollo. Un service enjoué et les fines bulles d’un cidre Turbo Brut du Chemin des Sept ajoutent de l’effervescence à la soirée.
Photo: Matthew Perrin
+ Site Web

Prime Seafood Palace

Toronto, ON

Prime Seafood Palace
Le temps se fige à l’heure dorée précédant le coucher du soleil dans cette salle à manger ornée de bois d’érable, où le paysage urbain terre à terre de Queen West est masqué pour que vous puissiez vous concentrer sur les ingrédients de choix: caviar, oursin, filet mignon, côte de bœuf et bœuf Wagyu. Ou commencez plus modestement par du pain à la mélasse chaud au goût de noisette, des moules dodues fumées et salées et du chou-fleur mariné sucré, puis passez au juteux boudin de fruits de mer. Ne partez pas sans avoir visité la salle de bain principale, dont la déco évoque un luxueux onsen japonais, mais dont le lavabo fait écho aux racines du resto: il reproduit une carte du lac Érié, bercail du proprio Matty Matheson, où se trouve sa ferme.
Photo: Daniel Neuhaus
+ Site Web

Restaurant Alentours

Québec, QC

Restaurant Alentours
Ici, l’engagement envers une restauration locale et durable est si total que les explications sur la provenance des plats du menu dégustation et des vins québécois frôlent la parodie à la Portlandia. Mais c’est à l’œuvre zéro déchet que l’on reconnaît l’artisan. Une entrée de pois jaunes, brillants et croquants, agrémentés de fines herbes fraîches et d’une vinaigrette de concombres lactofermentés épaissie à la polenta de pois pour réduire l’utilisation d’huiles, aura suffi à nous convaincre. Les accords mets-vins, genre chardonnay réserve, crémeux et au nez de coing, du vignoble Camy avec un plat de pommes de terre et de céleri-rave relevé de jalapeno et d’un beurre nantais hanté par l’essence de «cotons de blé d’Inde», livrent la marchandise.
Photo: Restaurant Alentours
+ Site Web

Le Clan

Québec, QC

Le Clan
Dans un bâtiment patrimonial du dix-septième siècle du Vieux-Québec, les tables joliment dressées, aux assiettes à feuilles d’érable réalisées par la céramiste wendate Line Gros-Louis, contrastent avec le décor qui ne se prend pas au sérieux: une version de La Cène, avec le chef Stéphane Modat en Jésus dînant avec des personnages de bandes dessinées et des sommités québécoises, et un mur de jackalopes empaillés. Cependant, on ne plaisante pas avec la cuisine et les boissons. M. Modat rend hommage au terroir en apprêtant les produits de saison avec maestria, dont un impec tartare de bar avec lentilles noires et petits dés de cornichon. Les amateurs de vin ont de la chance, car le maître sommelier primé Pier-Alexis Soulière a élaboré sa carte internationale.
Photo: Frederic Laroche
+ Site Web

Drift

Halifax, NS

Drift
Si on se sent confo comme à la maison dans ce luxueux établissement de fruits de mer des Maritimes, c’est grâce au plafond en planches de chêne, qui reproduit la cambrure d’une coque de navire. Dans ce décor moderne, chaleureux et accueillant, l’équipe de pros vous prend sous son aile et vous oriente vers des plats tels que homard au spritz citronné, galettes de crevettes et d’aiglefin avec chow-chow et sauce tartare au beurre noisette et flétan sur lit de légumes verts vapeur et bubble and squeak. Arrosez-les d’un Tidal Bay du Domaine de Grand Pré, au nez de pomme verte, et sentez l’air vif et le soleil de la Nouvelle-Écosse sur votre visage.
Photo: Pauline-Yu
+ Site Web

Fonda Balam

Toronto, ON

Fonda Balam
Les chefs Julio Guajardo et Kate Chomyshyn mettent le turbo dans leurs tacos et leurs birria, grâce à leurs sublimes quesabirria con consome, des tortillas de maïs débordantes de bœuf braisé, de mozzarella et d’aromates, pliées et grillées jusqu’à ce que le fromage soit caramélisé et croustillant. Accompagnez-les d’une michelada Modelo aigre-piquante et admirez la foule folle de salsa, des hipsters du quartier Trinity-Bellwoods aux duos mère-fille en quête de sensations fortes, aux comptoirs verts de style diner.
Photo: Julio Guajardo
+ Site Web

Fu’s Repair Shop

Edmonton, AB

Fu’s Repair Shop
La devise sur la porte d’entrée du Fu’s Repair Shop, «We Fix You» [On vous remet sur pied], tient ses promesses. L’ambiance rappelle celle d’un bar clandestin hip-hop chinois, sur musique des années 2000, sous un plafond de lanternes rouges diffusant une lueur orangée vaguement illicite. Les riffs ouvrent la danse aux dim sums du Guangdong (tendres rouleaux de nouilles de de riz aux crustacés ou wontons à l’huile pimentée à vous faire cracher du feu), tandis que des cocktails décoiffants (l’Enter the Dragon au piment est un mai tai crémeux avec un sacré pep) rafistolent ceux qui en ont besoin, tout en les rassasiant plaisamment.
Photo: Dong Kim
+ Site Web

Hayloft Steak + Fish

Edmonton, AB

Hayloft Steak + Fish
Le concept de cet établissement de Cameron Heights avec bois, cuir et haut plafond est simple. Pour utiliser le bœuf entier, sans rien gaspiller, Hayloft s’occupe du côté gastronomique de l’entreprise, en proposant des morceaux de choix et sous-utilisés, à l’instar du steak triangle (bifteck de hampe), tandis que la branche du Woodshed Burgers s’occupe du côté bœuf haché, toute la viande venant de Lakeside Farmstead, situé à proximité. Des cocktails remarquables, genre margarita au pamplemousse fumé, dans un verre givré d’un mélange d’épices secrètes, font place à de satanées bonnes huîtres, à du saumon arc-en-ciel et à d’autres produits de la mer d’Effing Seafoods.
+ Site Web

J’ai Feng

Montréal, QC

J’ai Feng
Si vous parvenez à vous glisser sur l’un des quatre tabourets de cette épicerie de la Petite Italie, préparez-vous à déguster des bols d’explosives nouilles super glissantes du Sichuan, qui vous éclabousseront certainement quand vous les porterez à votre bouche. Le menu change au gré des envies de la cheffe Anita Feng: dans un plat, on a eu droit à de tendres morceaux de bœuf braisé, avec daïkon et cinq épices chinoises et, dans l’autre, à des éclats soyeux de tofu, avec petits pois, feuilles de moutarde marinées et poivre du Sichuan. Ajoutez à ça quelques salades rafraîchissantes prises du côté épicerie, ainsi qu’un dessert japonais juste assez sucré de la pâtisserie Maru, et, même s’il n’est que midi, vous n'aurez plus "Feng" pour le reste de la journée.
Photo: J'ai Feng
+ Site Web

Major Tom

Calgary, AB

Major Tom
Quarante étages au-dessus du centre-ville de Calgary, le soleil décline lentement et enflamme ce vaste bar-salon de style rétromoderne rempli d’une foule endimanchée prête à décoller joyeusement. C’est aussi une grilladerie réinventée pour l’ère moderne qui propose des demi-œufs durs farcis de compotée de pepperoni, des côtes de bœuf célestes et de tendres tranches de poulet fondantes bordées de champignons de Paris et de pleurotes braisés. On est peut-être loin au-dessus de la Terre, mais le menu est fermement ancré dans les pâturages et les fermes proches de la ville. C’est si attrayant là-haut qu’on pourrait couper les ponts avec le contrôle au sol encore un peu plus longtemps.
Photo: Julya Hajnoczky
+ Site Web

Mimi Chinese

Toronto, ON

Mimi Chinese
Les prédictions d’une exubérance digne des Années folles après le confinement se sont concrétisées au Mimi Chinese, le resto qui a succédé au comptoir de mets à emporter Sunny’s Chinese. Exit les plats en plastique, remplacés par les nœuds pap noirs, les banquettes de velours rouge et une ambiance boîte de nuit. Mais le principal attrait réside dans les réinterprétations hyper régionales de la cuisine chinoise, entre toasts aux crevettes frites du Guangdong saupoudrées de graines de sésame et nouilles de 1,2 m du Shaanxi à l’huile pimentée, cisaillées à votre table. Dégustez un Jungle Panda (cocktail aromatique fort en alcool, à base de baijiu), piqué d’une feuille de bambou jaillissant du derrière d’un panda en céramique, et plongez dans une visite guidée des provinces de Chine.
+ Site Web

Một Tô

Calgary, AB

Mot To
Les enfants d’immigrants nés dans un pays X et élevés dans un pays Y s’appellent la «génération 1,5», ce qui fait de Một Tô le petit de ladite génération du Phô Dâu Bò, situé à l’autre bout de la ville. Le menu (où les traits d’union sont légion) pourrait aisément avoir une section «Croustillant», si on se fie au rouleau de printemps croquant au crabe, porc et taro, ou encore au pho grilled cheese servi avec un bol de phô, en hommage tant au classique sandwich occidental au fromage fondu qu’au French dip. Ne passez pas à côté du carpaccio de bœuf aigre-doux coiffé d’un jaune d’œuf de caille cru et d’une pluie d’aromates. Et on n’a même pas encore parlé des phôs.
+ Site Web

Nola

Winnipeg, MB

Nola
Dans un simple bâtiment rectangulaire de St. Boniface, à Winnipeg, la cheffe Emily Butcher puise dans ses racines sino-britanno-colombiennes pour concevoir des plats de haute voltige débordant de tant d’ingrédients que tout menace de s’écrouler. Mais lorsqu’elle sort de la cuisine enfumée sur son monocycle, tenant en équilibre d’exquis plats étagés, par exemple des pétoncles grillés, perchés sur des cubes de galette de navet parsemée de laquaiche aux yeux d’or fumée, le tout avec beurre blanc au radis fermenté et huile de céleri, on ne peut qu’être bouche bée et applaudir.
Photo: Travis Ross
+ Site Web

Parcelles

Austin, QC

Parcelles
Le charme champêtre des Cantons-de-l’Est québécois est à l’honneur dans cette ferme qui donne sur le lac Memphrémagog. L’été, serpentez entre les rangées de fruits et légumes cultivés de façon régénérative et passez devant le poulailler mobile afin de vous mettre en appétit pour votre pique-nique. Notre panier contenait des crudités fraîchement récoltées et une salade de buccins, miso et concombre légèrement assaisonnée, ainsi qu’un parfait à l’houmous de lentilles et tournesol, avec aïoli à l’huile de ciboulette. Cependant, ici, les grandes vedettes sont les pizzas au four à bois. On a opté pour la blanche, une souple croûte grillée et garnie de tatsoi délicieusement amer, de pak-choï et de riches tranches de Bête-À-Séguin, de la Fromagerie de l’Isle.
Photo: Emile Desroches
+ Site Web

Perch

Ottawa, ON

Perch
Si vous aimez les menus dégustation haute gastronomie, mais pas les attitudes guindées, alors le Perch est un véritable cadeau: des plats qui placent la barre haut et repoussent les limites, signés par un chef qui met de l’avant l’agriculture durable et une cuisine évitant le gaspillage alimentaire. On ouvre avec de fines mais consistantes tranches de pain de seigle danois, avec bouillon de légumes prêts à composter savoureusement parfumé, élaboré à partir de fanes et pelures de légumes du jour. La chaîne stéréo diffuse du disco funk de Franc Moody, alors que sur les papilles se trémoussent des accords tout aussi fins et funky, genre chawanmushi vapeur avec dashi fermenté au koji, coiffé d’une poitrine de caille vieillie, le tout arrosé d’un cocktail à base de tequila reposado Los Arango, de vermouth doux et de bitter.
Photo: Sarah Farmer of Gumption Studio
+ Site Web

Pop Wine Bar

Saskatoon, SK

Pop Wine Bar
Les fans de la première entreprise de la cheffe Christie Peters, le regretté The Hollows, se réjouiront de retrouver une déco familière dans cet espace du quartier Riversdale qui évoque tour à tour un chalet, une salle des loisirs de banlieue et un lounge. Superbes boîtes de conserve espagnoles, vaste sélection de vins naturels et menu «Prairies à la sauce internationale» font partie du nouveau décor. Goûtez aux beignets de pissenlit et crosse de fougère extra croustillants ou aux étincelantes sardines en boîte aux agrumes, grillées, le tout encore mieux si le tout est arrosé d’un vibrant vin orange autrichien de Gut Oggau ou d’un rosé australien de Delinquente.
Photo: Pop Wine Bar
+ Site Web

Restaurant 20 Victoria

Toronto, ON

Restaurant 20 Victoria
Deux ans après la fermeture soudaine du Brothers Food & Wine, son équipe remaniée nous rapatrie de l’univers pandémique du rapide et sans façon. Dans une élégante salle avec rideaux du sol au plafond et nappes blanches comme neige, ce resto sert une cuisine aussi maîtrisée et harmonieuse que sa déco. Optez pour le menu dégustation de six plats finement accordés aux vins. À l’instar du plat de porc ibérique nourri de glands, avec légumes verts grillés et fleurons marinés de fioretto (croisement entre brocoli et chou-fleur), en harmonie avec un pinot noir californien Lady of the Sunshine. Envie d’opulence sans arrogance? Cet endroit est tout désigné.
Photo: John Cullen
+ Site Web

Roy’s Korean Kitchen

Calgary, AB

Roy’s Korean Kitchen
Au resto du quartier Mission de Roy Oh, qui succède au célèbre Anju de douce mémoire, les plats coréens raffinés valsent depuis la cuisine ouverte sur fond de pop vitaminée des années 1980. Ici, tout est permis, entre boissons coréennes corsées en spiritueux, grignotines salées et épicées, élégantes assiettes à partager et traditionnelles grillades à la coréenne, ce qui en fait la destination idéale quelle que soit l’occasion. Les admirateurs de longue date du chef Oh se régaleront de ses fameux choux de Bruxelles soja-érable avec bacon fumé à l’ancienne ou découvriront de nouveaux plats, comme les moules Saltspring Island vapeur à l’ail noir, avec une surprenante pointe de piment serrano.
+ Site Web
Commanditaire D’OrDiageo
Commanditaire D’ArgentAmerican Express logo
Commanditaire du tourismeDestination Vancouver