Qu’est-ce que le transpondeur ADS-B ?

La circulation aérienne mondiale sera bientôt suivie de haut par 66 satellites en orbite terrestre basse. Au sol, les radars de surveillance ont un champ de vision restreint : ils ont des difficultés en montagne et sont absents des océans. Le réseau mondial de satellites de surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B) permettra des vols sécuritaires plus rapprochés (15 milles marins d’écart au-dessus des océans, au lieu de 40) et des routes plus courtes à altitude optimale, d’où des économies de carburant et une réduction des durées de vol et des émissions de carbone. Les avions qui pénétreront l’espace aérien américain devront être conformes au système dès le jour de l’An ; le Canada suivra en 2021. Plusieurs pays et transporteurs aériens ont déjà adopté l’ADS-B, dont Air Canada, depuis mars dernier.

02 décembre 2019
Une illustration d'un transpondeur ADS-B dans l'espace

L’ABC D’ADS-B

  1. Tout avion de ligne doit être mis à niveau avec un transpondeur pour ADS-B. Cet appareil est aussi nécessaire pour les petits avions dans certains espaces aériens.

  2. Il y a deux types de transpondeurs pour ADS-B : ADS-B émission, qui transmet les infos de navigation de l’avion, et ADS-B réception, qui permet au pilote de voir la position, la vitesse, la direction et l’altitude des autres appareils.

  3. Avant l’ADS-B, 70 % de la planète échappait à la surveillance : les pôles Nord et Sud, les océans, certaines régions montagneuses et même des déserts et des jungles.

Portrait du capitaine Doug Morris d'Air Canada
Photo : Reynard Li

Doug Morris est auteur, météorologue, instructeur et commandant de Boeing 787 d’Air Canada.

ARTICLES RÉCENTS

No Articles Found