Un avion, ça sonne comment ?

Mesdames et messieurs, ici votre… avion.

À quoi ressemblerait un « disque d’avion » ? Au silence, genre. Sur un plan plus technique, le son de la circulation d’air et des réacteurs qu’entendent les passagers en cabine est ce qu’on appelle un bruit rose, cousin du bruit blanc, en plus grave. Telle une longue et profonde expiration, son acoustique ambiante peut avoir un effet apaisant. Pensez au murmure d’un ruisseau, au crépitement du feu, au battement de la pluie : tous ces sons, plus celui des avions, Alexa d’Amazon les propose pour favoriser le sommeil.

30 juillet 2019
Illustration de cylindres empilés représentant un bruit rose

Des études démontrent que le bruit rose peut améliorer la qualité du sommeil, la concentration et même la mémoire. C’est pourquoi il existe des applis, des albums et des vidéos qui simulent le ronron sourd de la cabine. Une vidéo sur YouTube présente la vue, depuis un siège côté hublot, d’une aile sur un ciel étoilé où défilent les nuages cotonneux. Cette vidéo de 10 heures a été visionnée (ou plutôt écoutée) plus de trois millions de fois. Elle a l’avantage d’être plus relaxante que le niveau de bruit moyen dans la cabine, qui peut varier de 85 à 105 dB.

Le secret du bruit rose n’est pas tant dans le bruit produit que dans celui masqué. Ça peut sembler contre-intuitif, mais l’ajout d’un son constant de basse fréquence réduit l’effet de cacophonie moins agréable des klaxons, hurlements et ronflements. Une clameur intermittente est plus dérangeante ; certaines entreprises utilisent donc le bruit rose dans les aires ouvertes afin de limiter les distractions. Ça explique aussi pourquoi les passagers participant à une étude ont jugé un avion « plus silencieux » qu’un autre qui pourtant produisait techniquement moins de bruit. Le ronronnement à haute altitude réussit mieux à étouffer le bavard du 45A, et la cabine s’en trouve plus paisible. « Silence assourdissant » n’est peut-être pas un oxymore, après tout.

 


 

Chansons d’avion

 

Le bruit (rose) peut inspirer de grandes œuvres. Voici six succès musicaux écrits en avion.

  1. She’s a Lady — de Tom Jones Paul Anka a composé ce single pour Jones en 1971, sur un vol de retour de Londres.

  2. Both Sides Now — de Joni Mitchell Mme Mitchell regardait les nuages en plongée quand elle a réalisé qu’elle ne savait rien sur le phénomène.

  3. Don’t Get Me Wrong — des Pretenders Le jingle d’une compagnie aérienne a inspiré cette chanson à Chrissie Hynde.

  4. Bootylicious — de Destiny’s Child L’écoute d’Edge of Seventeen, de Stevie Nicks, a inspiré Beyoncé en route vers le Japon.

  5. On the Road Again — de Willie Nelson Nelson était plutôt dans les airs quand il a imaginé ce classique de la chanson country.

  6. Casa Dega — de Tom Petty Petty a écrit les paroles de cet air accrocheur après avoir lu en vol un article du New York Times sur une étrange ville de son État natal, la Floride.

ARTICLES RÉCENTS

No Articles Found