Voir la planète de haut change les perspectives

Une chose intéressante se produit lorsqu’un être humain s’éloigne suffisamment de la Terre puis regarde derrière lui : c’est l’effet de vue d’ensemble, qui est caractérisé par un changement de perspective et de compréhension. Voir la planète de très haut peut susciter l’empathie, l’émerveillement et la prise de conscience de notre responsabilité collective à l’égard du monde où l’on vit. Voilà ce que Benjamin Grant souhaite inspirer chez les abonnés de son compte Instagram, Daily Overview. Nous nous sommes entretenus avec le fondateur de ce très populaire compte Instagram pour en apprendre davantage sur sa mission d’assurer la diffusion de ce nouveau point de vue sur la planète.

20 avril 2020
Vue aérienne de l'Arc de Triomphe à Paris, France
Arc de triomphe, Paris, France.

enRoute D’où vient l’idée d’Overview ?
 

Benjamin Grant En 2013, à la société de conseil où je travaillais, à New York, j’ai décidé de démarrer un club, un cercle de discussion sur l’espace. Mon bureau était génial, avec plusieurs personnes brillantes, mais personne ne partageait réellement d’idées. J’ai donc pensé que ce club serait un bon prétexte pour parler d’autre chose que du travail, pour une fois. Pendant que je préparais une présentation pour le club sur les satellites et leur fonctionnement, j’ai découvert que j’avais la possibilité de créer ces images vues de très haut.

Au départ, je puisais dans des banques d’images du domaine public avec l’appli Plans d’Apple. Puis, j’ai fait une découverte incroyable : ces images, je pouvais les traiter comme des photos, leur ajouter une touche artistique de plus.

J’avais entendu parler de la notion d’effet de vue d’ensemble (qui est la mission sous-jacente du projet depuis le tout début) et je souhaitais susciter cet éveil psychologique qu’éprouvent les astronautes à partir de ce point de vue singulier sur la Terre. Ils voient notre planète flotter dans l’espace, ce qui entraîne une redéfinition de la notion de chez-soi et du sens de la vie humaine. C’était très profond, je trouvais.

Vue aérienne du mont Fuji au Japon
Vue aérienne de la grille complexe des bâtiments à Barcelone, Espagne
Mont Fuji, Japon.
Barcelone, Espagne.

ER Selon vous, que peuvent apprendre les gens en voyant la planète selon ce point de vue ?
 

BG Regarder le monde de cette manière a quelque chose d’intrinsèquement intrigant et puissant. La photo aérienne existe depuis des dizaines d’années, mais l’échelle et la perception ont quelque chose de fascinant quand on fait un zoom arrière.

Nous pensons toujours nos récits en termes d’édition de contenu, avec une accroche suivie d’un éclair de compréhension à la lecture de la description. C’était bien de constater, dès le tout début, que ça avait un impact contagieux sur la créativité et l’imagination des gens.

Vue aérienne de la rivière Juruá qui traverse le terrain vert de l'Amérique du Sud
Vue aérienne des marais salants et argileux de Sossusvlei en Namibie
Rivière Juruá, Amérique du Sud.
Sossusvlei, Namibie.
Vue aérienne des vagues s'écrasant sur une plage à Perth, Australie
Perth, Australie.

ER Que recherchez-vous dans une image ?
 

BG Depuis le début, nous nous concentrons sur le monde tel que créé par l’homme. Inspirés par l’art du récit, nous avons abordé des thèmes comme le transport ou les innovations humaines. La combinaison idéale est une image qui attire l’œil avec ses formes géométriques ou ses couleurs, et qui présente un sujet intéressant.
 

ER Quels types d’images ont, selon vous, le plus d’impact sur votre public ? Et pourquoi ?
 

BG Si j’avais à choisir une seule catégorie, je dirais les images de villes. D’un point de vue philosophique, il est intéressant de constater que nous sommes fascinés par les choses que nous avons nous-mêmes créées. Mais je crois aussi, et ceci est lié au voyage, que les endroits et les villes que les gens ont visités et adorés continuent de susciter chez eux des sentiments. Paris, New York, Londres et Los Angeles sont des lieux que les gens ont visités et qu’ils peuvent redécouvrir de cette nouvelle façon. Même si vous avez exploré les rues de Paris ou fait le tour de New York à pied, lorsque vous voyez soudain l’ensemble selon cette échelle grandiose, les choses prennent un sens nouveau et vous relient, peut-être, avec les autres.

Vue aérienne de la ville animée de Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc.
Une vue aérienne des maisons sur les falaises de Valparaíso, Chili
Valparaíso, Chili.

ER Que croyez-vous qu’Overview révèle à propos du monde ?
 

BG Lorsqu’on arrive, sans émettre de jugement de valeur, à voir les villes telles qu’elles sont, c’est-à-dire comme des organismes qui ont grossi, qu’on a urbanisés, qui ont évolué pendant des centaines d’années, elles deviennent en quelque sorte des composantes de base de notre société. Dans l’avenir, les villes continueront de se peupler et de se densifier, ce pour quoi elles représentent un défi à surmonter dans notre monde de plus en plus complexe et en constante évolution.

Ce sont des foyers d’ingéniosité qu’on peut apprécier grâce à la photographie satellitaire et qui, nous l’espérons, peuvent inspirer les gens à créer un monde meilleur. Plus que tout, je crois que c’est ce que le projet réussit à accomplir : inciter les gens à découvrir des choses qu’ils ne connaissaient pas ou à les voir d’une nouvelle manière.

Vue aérienne des bâtiments de Mexico formant une grille octogonale
Mexico, Mexique.

ER Quelle est la prochaine étape pour Overview ?
 

BG Nous finalisons la création de notre prochain livre, à propos duquel je suis très enthousiaste. Il va s’intituler Overview Timelapse et paraître à l’automne. Il est similaire à notre premier, mais avec l’ajout du temps qui passe. Les agences gouvernementales et banques d’images aériennes ou satellitaires ont des bibliothèques et des archives d’images qui remontent à des décennies. Nous avons sélectionné et créé des images qui montrent la Terre selon cette perspective, mais en nous concentrant sur un même lieu au fil des ans afin de montrer les changements survenus, ce qui permet d’envisager le temps d’une manière qui suscite la réflexion.
 
 

Pour plus d’images de la planète vue de très, très haut, consultez la dernière page du magazine Air Canada enRoute.

ARTICLES RÉCENTS

No Articles Found