La meilleure barista du pays, et l'influence des voyages sur notre façon de boire le café

Partagez

Nous avons rencontré la barista Jill Hoff, de Calgary, qui nous a expliqué comment les voyages peuvent changer la façon dont on boit le café, la plus grande erreur que les gens font lorsqu’ils préparent leur café et pourquoi elle emporte du café instantané partout où elle va.

En mars 2020, Jill Hoff, barista au Monogram Coffee de Calgary, a remporté le championnat national des baristas 2020 (c’est la première femme à remporter ce titre). Pendant la compétition à Victoria, en Colombie-Britannique, Hoff a eu 15 minutes pour préparer et servir 12 espressos à thème, dont une variante originale basée sur un thème de son choix : le lien entre saveur et mémoire.

Pendant le concours, elle a utilisé des cafés du domaine Elida au Panama, une plantation familiale en haute altitude, respectueuse des oiseaux et entourée par le parc national du Volcan Baru, qui produit du café depuis 1918. Pendant qu’elle servait les juges, elle a fait écouter l’enregistrement de sa conversation avec l’un des producteurs où il relate sa première dégustation de ce même type de café. Ça lui a rappelé la sienne. « Elida a mis au point une technique appelée anaérobie à séchage lent (ASL), qui consiste à faire fermenter la cerise de café en anaérobiose, puis à la sécher longuement, explique Hoff.  Ce procédé intensifie les arômes : c’est hyper fruité, juteux et si doux. »

28 octobre 2020
Un portrait de Jill Hoff dans un chemisier blanc et une veste beige devant une plante suspendue
Jill Hoff, gagnante du championnat national des baristas de 2020, à Victoria, C.-B.   Photo : April Wilcocks

enRoute Comment les voyages ont-ils changé votre façon de boire le café ?

Jill Hoff J’ai eu l’occasion de voyager dans de nombreux endroits, ce qui a enrichi et développé mon goût pour le café, autant que pour les lieux visités. Où que vous alliez, le café a une place unique dans la culture, et il est toujours très intéressant de voir comment les gens le boivent aux différents coins du monde. En voyage, vous pourriez découvrir une nouvelle façon de déguster le café, ou de nouvelles variétés à intégrer dans votre rituel quotidien une fois de retour chez vous.

Une vue de dessus des forêts luxuriantes et des montagnes du Panama
Pour remporter la victoire, Mme Hoff a utilisé deux cafés du domaine Elida, au Panama.   Photo : Aljoscha Laschgari

ER Lors du concours national des baristas, vous avez utilisé du café provenant d’une ferme au Panama — qu’est-ce qui rend ce café si spécial ?

JH J’ai utilisé deux cafés de la plantation Elida au Panama, qui se démarquent de la moyenne des cafés servis dans le commerce. Le Catuai, une variété ordinaire rehaussée par le traitement, et le Gesha, une variété lavée, florale, citronnée et très délicate ; c’est ma  préférée.

ER L’erreur la plus courante de ceux qui préparent du café à la maison ?

JH Le problème le plus courant qu’on me rapporte, c’est l’instabilité : il est très bon un jour et complètement différent le lendemain (et franchement, il n’y a rien de pire qu’un mauvais café le matin !) Je vous recommande d’investir dans un équipement qui vous aidera à faire un bon café tous les jours : un bon moulin à café et une balance. Ensuite, trouvez une très bonne recette que vous aimez et répétez-la tous les jours.

ER Il existe des règles pour boire du thé ou du vin — qu’en est-il du café ?

JH On nous a tous appris que le café doit être très chaud, mais à mesure qu’il refroidit, les arômes se dégagent et il peut contenir de nouvelles saveurs qu’on ne perçoit pas lorsqu’il est vraiment chaud. Je vous encourage à laisser votre café tiédir et à découvrir les changements d’arômes et de saveurs !

ER Comment peut-on rehausser le rituel du café en voyage ?

JH Renseignez-vous sur les différents cafés des villes que vous allez visiter et, une fois sur place, demandez aux baristas leurs recommandations. Les cafés ont souvent un menu changeant et vous découvrirez peut-être des saveurs nouvelles, dont l’une remplacera votre préférée. Le café est sociétal et expérientiel, et ce rituel est plus spécial quand on le vit dans des endroits inhabituels.

Les grains de café Gesha poussant au Panama
Cerises de café Gesha.   Photo : Rodrigo Flores

ER Quel café vous a laissé le meilleur souvenir de voyage ?

JH Difficile d’en choisir un seul ! Mais lors de ma récente visite à Portland, Oregon, j’ai eu l’occasion de visiter un café appelé Proud Mary. (Il a d’abord ouvert à Melbourne et ses propriétaires ont décidé d’ouvrir une succursale à Portland). Sa carte des cafés est impressionnante et la nourriture est délicieuse, c’est un endroit magnifique ! J’ai eu l’occasion de rencontrer le propriétaire et il m’a fait visiter les lieux jusqu’à l’arrière du comptoir. Il s’est vraiment dévoué pour que ma visite soit inoubliable.

Jill Hoff chez SCA Canada
Mme Hoff au championnat national des baristas 2020.   Photo : Britney Townsend

Le questionnaire

  • Souvenir préféré Tasses à café en céramique.

  • Voisin de rêve en avion Tous mes amis et ma famille (ils peuvent tenir dans un seul siège, non ? !)

  • Premier souvenir de voyage Disneyland avec ma famille lorsque j’étais enfant.

  • Meilleure astuce de voyage Emportez du café instantané! Il y a tellement d’entreprises spécialisées qui en proposent du bon, vous ne serez jamais coincé quelque part sans café !

  • À voir avant de casser ma pipe Le japon : j’adorerais y découvrir la nourriture et la culture.

  • Les voyages ont le pouvoir de… créer des souvenirs inoubliables et d’offrir de nouvelles expériences.

Articles récents

No Articles Found