7 photographes affamés font les courses autour du monde

De toutes les expériences qui nous donnent le pouls d’une place en voyage (comme tomber sur un bar à vin dans une rue à l’écart ou sur un festival de quartier), celle d’explorer une épicerie ou un marché pour découvrir ce qu’offre une destination, des fruits et légumes aux emballages, remporte la palme. À l’ère d’Airbnb (qui compte deux millions d’utilisateurs à l’heure actuelle), il n’a jamais été aussi simple de faire ses emplettes et ses repas comme un résident. Nous avons demandé à sept photographes autour du globe de nous donner un aperçu de la façon dont on fait l’épicerie et la cuisine dans leur ville respective.

Menthe, thé, couscous, olives, oranges, aubergines, sardines et jelbi du maroc
   Photo : Marco Ricci

Casablanca, Maroc

« Casablanca a de grands supermarchés modernes, mais on peut aussi acheter des produits frais, poisson et viande compris, dans la rue. Allez au Marché central, près de la médina, ou, pour reculer dans le temps, au marché el Gharb, dans le quartier des Habous. La cuisine marocaine n’est pas facile (on doit avoir du temps et connaître les épices et les techniques), mais, pour un déjeuner typique du cru, fromage frais, huile, olives et pain sont incontournables. » —Marco Ricci

  1. Menthe et thé À infuser ensemble pour un thé à la menthe

  2. Couscous

  3. Olives

  4. Oranges

  5. Aubergine

  6. Sardines Le Maroc est le premier exportateur de sardines en conserve au monde

  7. Jelbi Fromage de lait de vache à pâte molle

Sauce soya, mayo Kewpie, nouilles instantanées, daikon, mochis, onigiris, umeboshis et champignons du Japon
   Photo : Irwin Wong

Tokyo, Japon

« Pour un choix de produits de qualité et de bons fruits et légumes locaux, explorez l’étage culinaire d’un des grands magasins de Ginza. Achetez-y de quoi faire une soupe miso, du riz et du poisson grillé. Les maitake sont touffus et leur texture est parfaite pour bien des plats, dont les soupes. Et n’oubliez pas d’essayer les centaines de sauces soya artisanales produites à petite échelle au pays ; on en trouve dans les supermarchés chics ou dans les antenna shops de diverses préfectures. » —Irwin Wong

  1. Sauce soya

  2. Mayo Kewpie

  3. Nouilles instantanées

  4. Daikon

  5. Mochis Gâteaux de riz pastel, moelleux et sucrés

  6. Onigiris Boulettes de riz pouvant être farcies au poulet, aux œufs de morue, etc.

  7. Umeboshis Prunes marinées salées, souvent prises avec du riz

  8. Champignons Tels que maitake, shiitakés et enokis

Maïs, sirop d'érable, bagels, soupe aux pois, bleuets, cretons, viande fumée et fromage en grains de Montréal
   Photo : Sylvie Li

Montréal, Canada

« À Montréal, mon marché public préféré est le marché Jean-Talon, dans la Petite-Italie. Achetez des fruits et légumes locaux de saison, disons des légumes-racines en hiver, des asperges et des têtes-de-violon au printemps et des bleuets sauvages à la fin de l’été, délicieux tels quels ou avec un filet de sirop d’érable dans un yogourt nature. Mais le mets qui résume le mieux Montréal, c’est les bagels. J’aime ceux au sésame et au romarin de St-Viateur : denses, un peu sucrés et imbattables à la sortie du four. » —Sylvie Li

  1. Maïs

  2. Sirop d’érable

  3. Bagels Fairmount ou St-Viateur : essayez-les et faites votre choix

  4. Soupe aux pois

  5. Bleuets

  6. Cretons Charcuterie québécoise à tartiner sur vos rôties du matin

  7. Smoked meat

  8. Fromage en grains

Pois chiches, pita, cafés arabe, biscuits Oreo, dattes, courgette, épices moyen-orientales et poulet congelé du Dubaï
   Photo : Mandy Toh

Dubaï, Émirats arabes unis

« Les multiples nationalités des habitants de Dubaï font qu’on y trouve toutes les cuisines du globe, entre pâtes italiennes, caris indiens et tagines marocains. Pour un petit repas local sur le pouce, je suggère un balaleet : un plat traditionnel sucré-salé de vermicelles avec sucre, cardamome et safran, servi avec une omelette. C’est un déjeuner populaire, accompagné d’un qahwah arabiyya, ou café arabe. » —Mandy Toh

  1. Pois chiches

  2. Pita

  3. Café arabe

  4. Biscuits Oreo Presque tout est importé, dont les collations américaines typiques

  5. Dattes

  6. Courgette

  7. Épices moyen-orientales Du sept-épices : piment de la Jamaïque, clous de girofle, muscade, fenugrec, gingembre, poivre noir et cannelle

  8. Poulet congelé

Empanadas, dulce de leche, chimichurri, provoleta, alfajores, maté, arachides et bifteck de faux-filet du Buenos Aires
   Photo : Ángela Copello

Buenos Aires, Argentine

« L’asado (barbecue) est le repas le plus populaire de Buenos Aires, un must pour les réunions en famille ou entre amis. Au menu : surtout de la viande, dont du chorizo, de la morcilla et des achuras (abats). Et tout est arrosé de chimichurri ou de sauce créole. Le faux-filet est une découpe idéale pour le barbecue. On l’assaisonne uniquement de sel, et on le sert d’habitude avec une salade, dont la plus en vogue est la ensalada criolla (laitue, tomate et oignon). Dans le lot, le dulce de leche est bien sûr ce que je préfère ; on peut le manger nature, le tartiner ou l’apprécier dans un dessert ou des pâtisseries (90 % en contiennent). » —Ángela Copello

  1. Empanadas

  2. Dulce de leche

  3. Chimichurri Sauce au persil, à l’ail, au piment, à l’huile d’olive et au vinaigre de vin rouge

  4. Provoleta Provolone qui, grillé, fond en bouche

  5. Alfajores Biscuits sandwichs au dulce de leche

  6. Maté Infusion servie dans une calebasse, avec une paille en métal

  7. Arachides

  8. Bifteck de faux-filet

Barramundi, saucisses de kangourou, crevettes, Vegemite, biscuits Tim Tam, mangues, pâte à la viande et sauce barbecue du Melbourne
   Photo : Lauren Bamford

Melbourne, Australie

« Pour une expérience de magasinage typique de Melbourne, allez à l’un des gros marchés de fruits et légumes. Il y a des marchés à l’européenne, le Queen Victoria Market (ou Queen Vic pour les intimes) et le South Melbourne Market, un peu plus petit, et de plus multiethniques, dont ceux de Footscray et de Preston. Les poissons et fruits de mer australiens, tels que pagre, sériole, calmar et barramundi, sont incontournables. Faites vider et écailler votre poisson par votre poissonnier, puis ajoutez assaisonnements, huile d’olive, jus de citron et noix de beurre, et cuisez-le au four ou sur le gril. Servez-le avec une petite salade ou des chips maison. » —Lauren Bamford

  1. Barramundi Poisson le plus populaire aux antipodes

  2. Saucisses de kangourou

  3. Crevettes

  4. Vegemite Tartinade à base d’extrait de levure (style Marmite)

  5. Biscuits Tim Tam Dessert populaire au chocolat

  6. Mangues

  7. Pâté à la viande

  8. Sauce barbecue

Pommes, crème sure, Krówki, oscypek, aneth, pierogis, cornichons en saumure et pain d’épice du Warsaw
   Photo : Agnieszka Pałtynowicz

Varsovie, Pologne

« Pour les courses, on fait d’habitude plusieurs commerces : le pain à la boulangerie, les fruits et légumes au marché fermier, les gâteaux à la pâtisserie. Les Hale Mirowskie, qui regroupent deux vieux marchés (Hala Mirowska et Hala Gwardii), sont uniques. On y trouve de tout, pour tous les goûts : des produits frais, régionaux et bios, plus des restos où se sustenter en admirant l’architecture industrielle. Je ne sais pas pour les autres Varsoviens, mais je mangerais de la soupe aux tomates tous les jours : c’est un plat qui rappelle l’enfance à tous les Polonais. Ajoutez plein de crème sure et d’aneth pour un bon petit repas maison. » —Agnieszka Pałtynowicz

  1. Pommes

  2. Crème sure

  3. Krówki Caramels mous au fudge

  4. Oscypek Fromage fumé de Podhale

  5. Aneth

  6. Pierogis

  7. Cornichons en saumure

  8. Pain d’épice

ARTICLES RÉCENTS

No Articles Found