Célébrons les 20 ans des  Meilleurs nouveaux restos canadiens. Présentés par OpenTable. Annonce des gagnants le 3 novembre

Allez‑y, mangez du gâteau au déjeuner

Partagez

Levez la main si vous avez pris du gâteau au déjeuner au moins une fois (ou tous les jours) pendant la pandémie. C’est bien ce que je pensais. Manger du gâteau au déjeuner n’a rien de nouveau. Dans bien des pays du monde, ça existe depuis des siècles. Mais en Amérique du Nord, entrée dans l’âge du déjeuner moderne, nous nous contentons souvent pour aller plus vite de barres tendres et de rôties tartinées de confiture. Moi, je dis de garder les œufs pour le souper et les crêpes pour le dîner, et de remplacer à la table du déjeuner la cuillère à céréales par le couteau à gâteau. Manger du gâteau ne prend pas de temps ; s’il est fait ou acheté de la veille, il est déjà là qui vous attend.

Certains gâteaux ont tous les ingrédients qu’il vous faut pour bien commencer la journée. Prenez un gâteau à l’orange et à la ricotta : il contient des œufs (bons pour vous), des oranges (riches en vitamine C) et du fromage (excellente source de calcium). C’est quasiment un aliment santé déguisé en dessert. Et puis il y a aussi le crumble à la rhubarbe, le gâteau aux carottes, le gâteau au fromage aux fraises, et ainsi de suite.

Mon point, bref, c’est de cesser de refuser du gâteau au déjeuner. Ça pourrait vous lancer dans un périple autour du monde qui vous fera profiter de la vie, une bouchée à la fois.

Voici certains des meilleurs choix de gâteau pour le déjeuner autour du monde.

12 janvier 2021
Un sachertorte autrichien avec le mot Sacher arrosé de chocolat sur le dessus
   Photo : Silvia Federica Boldetti (@silviafedericaboldetti)

Autriche : Sachertorte

Les cafés de Vienne ont toujours servi de chaleureux carrefours culturels où avocats, étudiants, artistes et starlettes discutent des questions du jour en sirotant des boissons chaudes et en lisant les journaux. Certains datent du XIXe, leur décor fin de siècle en grande partie inchangé depuis leur inauguration, et de façon charmante ils continuent de faire partie des mœurs locales. J’en chéris un bon nombre, notamment le Demel (adresse actuelle inaugurée autour de 1888), célèbre pour ses pâtisseries, ancien fournisseur de la Cour impériale et royale. Aux roturiers que nous sommes, on sert du gâteau au déjeuner dès 9 h, y compris le plus célèbre gâteau d’Autriche, la Sachertorte. Des étages de génoise au chocolat enserrent une couche de confiture aux abricots sous un glaçage au chocolat noir, ce qui en fait un gâteau antioxydant, à peu de chose près. P.‑S. On peut s’en régaler sans voyager puisque la maison livre au Canada.

Gâteau éponge chinois (ma lai goa) servi dans des paniers vapeur
   Photo : Yeanley Oh (@bakewithpaws)

Chine : ma lai goa

Quand se réunir le week‑end entre amis autour de plateaux tournants pour se régaler de dims sums faisait encore partie de nos vies, il se trouvait toujours quelqu’un dans la tablée qui voulait du sucré. J’étais d’avis que c’est exactement la raison d’être du coca‑cola, mais on m’ignorait et la case à côté du gâteau éponge vapeur traditionnel se faisait cocher. Ce gâteau, du nom de ma lai goa, est fait à base d’œufs, de sucre et de farine et est un incontournable des menus des salons de thé de Chine et de Hong Kong, par exemple le Lin Heung Tea House. Après quelques bouchées distraites, vous réalisez soudain que c’est une question de texture plus que de saveur : à mi‑chemin entre le gâteau des anges et l’omelette. C’est là que vous comprenez qu’on ne peut s’en passer.

Une poêle en aluminium remplie de churros espagnols
   Photo : Jillian Luna (@eatingwiththelunas)

Espagne : churros

Quand a lieu le marché dominical du Port Vell de Barcelone, il est possible de faire la file à la Xurreria Artesana, où l’on plonge devant vous des longueurs de pâte crue dans l’huile bouillante avant de secouer le résultat, des churros tout frais, dans un grand sac de papier rempli de sucre à la cannelle. Servis chauds, croustillants, moelleux et en généreuse portion avec une épaisse sauce à tremper au chocolat, ces churros feront un déjeuner mémorable. Et si on les accompagne d’un bol de café au lait ? Un vrai déjeuner de champion.

Trois tartes à la crème portugaise (pastel de nata) sur une plaque bleue
   Photo : Gary Simmons (@brightonfoodboy)

Portugal : pastel de nata

Lorsque j’ai pris une bouchée de pastel de nata à la Fábrica da Nata, à Porto, j’ai su que je ne verrais plus jamais un flan pâtissier du même œil. Le dessus brûlé et le fond de tarte des pastéis de nata sont dus aux religieuses du XVIe siècle de la région, responsables de ces créations bénies. Aujourd’hui, ces tartelettes se savourent à toute heure du jour, mais en manger le matin est une façon géniale de commencer sa journée. La boutique de marbre rose de la Fábrica da Nata est aussi élégante que populaire, des centaines de personnes et des milliers de tartelettes sortant chaque jour de cette pâtisserie aux fenêtres dégagées. Mon pastel de nata était si chaud que je pouvais à peine le tenir, si croustillant qu’il s’est presque défait en morceaux et si délicieux que j’en aurais pleuré.

Le gâteau italien Ciambella Romagnola sur un plateau de service sur une table à manger
   Photo : Marialaura Gionfriddo

Italie : ciambella romagnole

Parfois cuite dans un moule à savarin, parfois dans un moule à pain, la ciambella romagnole est un simple gâteau fort en zeste de citron dont la seule fantaisie consiste en l’ajout de sucre perlé en garniture. Sobre et élégant, ce gâteau sans prétention a une tendre texture, grâce à l’utilisation de farine italienne de type 00. Les enfants trempent leurs tranches dans du lait chaud, les adultes les accompagnent d’un cappuccino. Même si la ciambella romagnole se trouve partout dans la délicieuse région italienne d’Émilie‑Romagne, vous devriez en commander une tranche au resto La Vëcia Cantêna d’la Prè, à Predappio Alta, un joli hameau situé au sommet d’une montagne.

Le pain à la carotte et à la courgette avec glaçage au fromage à la crème et à la vanille d’Amy

Une tranche de pain aux carottes et aux courgettes avec un glaçage au fromage à la crème et à la vanille d'Amy Rosen
   Photo : Ryan Szulc

Il est temps à présent de suivre la tendance chez vous, grâce à ma recette facile d’un pain que vous grignoterez toute la semaine. Carotte, courgette, riche glaçage au fromage à la crème ? Le déjeuner est servi.

Ingrédients

Gâteau

  • 500 ml de farine

  • 10 ml de cannelle moulue

  • 2,5 ml de bicarbonate de sodium

  • 1,25 ml de poudre à pâte

  • 1,25 ml de sel de mer

  • 250 ml de sucre

  • 250 ml de cassonade bien tassée

  • 175 ml d’huile végétale

  • 3 œufs

  • 10 ml d’extrait de vanille

  • 250 ml de courgette râpée (environ une courgette de taille moyenne)

  • 250 ml de carotte râpée (environ une carotte de taille moyenne)

  • 250 ml de pacanes en morceaux, rôties et mises à tempérer

 

Glaçage

  • 60 ml de beurre, amolli

  • Demi‑bloc (125 g) de fromage à la crème non allégé, amolli

  • 10 ml d’extrait de vanille

  • 375 ml de sucre glace

 

Préparation

  1. Préchauffer le four à 175 °C. Beurrer et fariner un moule à pain de 23 cm sur 13 cm et profond de 7,5 cm.

  2. Dans un bol de taille moyenne, mélanger la farine, la cannelle, le bicarbonate, la poudre à pâte et le sel. Puis, dans un grand bol, fouetter les œufs avec l’huile, la vanille, en incorporant la cassonade et le sucre, jusqu’à consistance sensiblement plus légère. Incorporer la courgette et la carotte. Ajouter le mélange de farine et les pacanes ; bien mélanger.

  3. Transférer la pâte dans le moule, et placer le moule sur une plaque à pâtisserie. Cuire environ 80 minutes, jusqu’à ce que le dessus soit bien doré et qu’une sonde à gâteau insérée au centre ressorte nette. Sortir et laisser refroidir le moule 15 minutes sur une grille. Puis démouler après avoir passé un couteau à l’intérieur du moule, et finir de laisser refroidir.

  4. Entretemps, dans un bol de taille moyenne, fouetter au batteur à main le beurre et le fromage à la crème jusqu’à consistance lisse et légère, deux ou trois minutes environ. Incorporer la vanille, puis le sucre glace. Recouvrir et mettre au frigo jusqu’au moment d’utiliser.

  5. Avant de servir, étaler le glaçage sur le pain en traçant des spirales. Trancher et savourer.

 

Tiré de Kosher Style: Over 100 Jewish Recipes for the Modern Cook, d’Amy Rosen. Copyright © 2019 Amy Rosen. Publié par Appetite by Random HouseMD, une branche de Penguin Random House Canada Limited. Extrait reproduit et traduit en accord avec l’éditeur. Tous droits réservés.