Points d’intérêt : Édition gourmande

Les lieux et choses qui nous ravissent en novembre.

Vue extérieure de la distillerie Macallan en Écosse
   Photo : John Bracegirdle/Alamy Stock Photo

Lieu

La distillerie The Macallan de Craigellachie, en Écosse, s’enfonce. On dirait un simple paysage vallonné de la bucolique région écossaise de Speyside, jusqu’à ce qu’on voie les panneaux de ventilation. Ce n’est pas un bunker secret des Highlands, mais la nouvelle distillerie The Macallan, conçue par Rogers Stirk Harbour + Partners (le cabinet d’architectes qui a signé le Terminal 5 de Londres-Heathrow). Cette distillerie de renommée mondiale occupe depuis sa fondation en 1824 le même domaine de 158 ha, et il fallait s’assurer que le nouveau bâtiment, achevé l’an dernier, ne détonne pas dans le paysage, tout en permettant une augmentation de la production. Comme il s’enfonce dans les vallons du domaine, sa structure imite les collines des Highlands, avec un toit en bois recouvert d’herbes et de fleurs sauvages. On y trouve un bar à whisky circulaire de plus de 950 bouteilles et une vue imprenable sur les champs d’orge et les chênes des environs : l’endroit idéal pour savourer un nectar issu du terroir.

Un bol à base de déchets alimentaires carbonisés
   Photo : Kosuke Araki

Art

Kosuke Araki transforme les restes de table en vaisselle Les œuvres du designer tokyoïte Kosuke Araki ont l’air de laques traditionnels japonais, mais ses élégants bols, tasses et assiettes noirs sont faits de restes de table carbonisés (dont des pelures de légumes, os et coquilles qu’il a amassés) et visent à nous faire remettre en question notre mode de consommation. Des pièces de sa collection Anima sont présentées cet automne dans l’expo de groupe Design Transfigured/Waste Reimagined, dans les galeries d’art de l’université de Georgetown, à Washington DC.

Trois livres de cuisine : Alpine cooking ; Tawâw: Progressive Indigenous Cuisine ; The Gaijin Cookbook
Millénaire murs roses au restaurant Sketch
Sketch, Londres.   Photo : Colourspeak Kerry

Déco

Des restos font peau neuve pour Instagram Pour les restos visant la célébrité sur Internet, une déco qui frappe pourrait primer un chef vedette. « Une salle délirante peut assurer la renommée d’un resto, le rendre mémorable et reconnaissable », affirme la designer Tiffany Pratt, dont les projets photogéniques comprennent le Café Cancan de Toronto, au plancher en terrazzo évoquant des confettis et aux murs roses. Le millennial pink (Sketch, Londres), l’art urbain (Bibo, Hong Kong) et l’abondance de fleurs (The Florist, Liverpool) s’inscrivent dans cette esthétique de piège à instagrameurs.

Sauces sculpturales imprimées en 3D
   Photo : Kyonne Leyser

Technologies

Au menu : des mets imprimés en 3D Au Restaurant Smink de Wolvega, aux Pays-Bas, les plats ne sont pas que cuisinés : ils sont formés par une imprimante alimentaire 3D Focus de byFlow. Entre pâte à biscuit et purée de légumes, on peut tout mettre dans les cartouches aux airs de seringues de l’imprimante, d’où sortent ensuite des motifs complexes ou des sauces sculpturales, comme d’un robot pâtissier (voir ci-dessous). Encore plus futuriste : ces imprimantes 3D créeront bientôt des plats sur mesure. Le Sushi Singularity, qui ouvrira à Tokyo l’an prochain, prévoit servir des sushis personnalisés imprimés en 3D en fonction des données biométriques de chaque convive.

Nouvelles

Le meilleur de Montréal sous un seul toit Ouvrant bientôt au Centre Eaton de Montréal, le Time Out Market Montréal regorgera de saveurs locales. Cette aire de restauration de 3700 m2 accueillera 16 restos, dont un de fins burgers du chef Normand Laprise (du Toqué !) ainsi qu’une succursale de la plus populaire rôtisserie portugaise du Plateau, Romados, et une nouvelle adresse de desserts de Jeffrey Finkelstein (du Hof Kelsten), le boulanger le plus populaire en ville.

Couverts en bois fixés dans une toile à rouler bleue

Musique

Un groupe de Calgary aux produits dérivés écolos Avec son troisième album, un | love (paru le 25 octobre), Reuben and the Dark offre bien plus que des t-shirts : le groupe folk-rock sensibilisé à l’environnement s’est associé à la marque torontoise Ruby Sunn pour créer des pochettes de couverts (57 $) produits en quantité limitée. Fait d’un mélange durable de chanvre et de coton et teint à la main à l’indigo naturel, un ensemble comprend paille en bambou avec cure-pipe, couteau, cuiller, fourchette et baguettes. Idéal pour votre prochain voyage, ou tournée.

ARTICLES RÉCENTS

No Articles Found