Une journée parfaite dans le comté de Prince Edward

Partagez

Avec ses pittoresques petites villes, ses domaines viticoles de calibre mondial, ses plages spectaculaires et ses hôtels-boutiques, pas étonnant que le comté de Prince Edward soit considéré comme l’une des destinations les plus désirables en Ontario. Sur la rive nord du lac Ontario, ce comté est un îlot de ruralité à l’esthétique et à l’âme urbaines. Sa proximité des grands centres de l’Ontario et du Québec (Toronto est à deux heures de route, Ottawa à trois et Montréal à quatre) et l’afflux d’artistes et d’entrepreneurs alimentant une florissante industrie touristique font du comté de Prince Edward un point de chute idéal pour une excursion d’une journée ou un séjour d’un week-end.

02 octobre 2020
Une tarte aux myrtilles sur un plateau en argent de Piccolina
Piccolina.   Photo : Piccolina

Matin

Allez à Wellington prendre un cappuccino et une pâtisserie frais sortie du four au Piccolina, nouvelle succursale du populaire Enid Grace Culinary qui rend hommage aux comptoirs traditionnels à espresso qu’on trouve en Italie. Si vous avez une fringale de salé, commandez le panini-déjeuner : petit pain baguette ou brioché du Piémont tout frais, garni de charcuteries, de fromages et de légumes au vinaigre.

Après déjeuner, cap sur le marché des fermiers de Wellington (incontournable le samedi matin, de la fin du printemps au week-end de l’Action de grâce) pour flâner à ses étals de fruits et légumes frais et de plats préparés locaux. Pour dîner avant le temps, prenez une salade du Moyen-Orient au Papa Ghanoush & Momma Hummus, exploité par un couple syrien de la ville, et allez piqueniquer non loin à la plage de Wellington. Si des enfants vous accompagnent, assurez-vous de passer au parc de Wellington, qui propose une des plus belles aires de jeux de la région.

L'extérieur de le domaine Grange of Prince Edward
Trois bouteilles de vin de le domaine Grange of Prince Edward
Domaine Grange of Prince Edward.   Photos : Grange of Prince Edward Winery

À 11 h, il n’est pas trop tôt pour visiter l’un des 40 domaines et plus qui font du comté la région viticole la plus jeune et à la croissance la plus rapide de la province. Un court trajet en voiture, ou à vélo sur le Millennium Trail, vous mènera aux ondulantes collines de Hillier, où se trouve le domaine Grange of Prince Edward. Dirigé par un duo mère-fille sur la ferme familiale et planté de 24 ha de vignes, c’est le plus grand vignoble domanial du comté et un lieu idyllique où il fait bon siroter un pinot noir à l’ombre d’un arbre tandis que les coqs et poules de la ferme picorent tout près. Un bar à cocktails éphémère et mobile d’Old Salt Cocktails sert dans le jardin des drinks délicieux et des saucisses de qualité (jusqu’en octobre seulement). Le vignoble de Closson Chase, réputé pour ses chardonnays et sa grange violette digne d’Instagram, est à trois minutes de route si vous avez le temps pour une autre dégustation.

L'extérieur de la cave TerraCello a un charme italien rustique
TerraCello Winery.   Photo : Keyhan Mottahedin

Après-midi

Pour dîner, passez à la TerraCello Winery , à Bloomfield ; à défaut d’aller en Toscane, c’est ce qu’il y a de mieux pour les pizzas traditionnelles au four à bois, la terrasse rustique et la vue panoramique de la campagne s’étalant vers le nord. Si vous avez faim pour de la cuisine du sud des États-Unis, le Judy’s Fried Chicken & Barbecue a ce qu’il vous faut au Bloomfield Public House Market (qui a en stock tout ce qu’un gourmand gourmet pourrait désirer). La diversité culturelle de la scène culinaire du comté progresse grâce à des restos comme le tout nouveau Sujeo Korean Restaurant de Picton (essayez les gun-mandu, des dumplings maison poêlés, farcis de porc haché et de légumes) et La Condesa de Wellington, qui sert des plats mexicains à partager et des cocktails à base de téquila et de mescal.

Résistez à l’envie de siester à la plage après dîner et optez pour un petit remontant bourré de sucre sous la forme de crème glacée maison à saveur de guimauve grillée à Slickers (adresses à Picton et à Bloomfield), ou du plus joli cornet de crème molle à l’Old Greenhouse Ice Cream Shop de Wellington.

L'entrée principale de Dead People's Stuff
Un assortiment de tortillas et garnitures à La Condesa
Dead People’s Stuff Antiques.   Photo : Dead People’s Stuff Antiques
La Condesa.    Photo : La Condesa Restaurant
Un père et son fils en bas âge prenant un café sur le comptoir de la fenêtre d'Oak Clothing Co.
Oak Clothing Co.   Photo : Oak Clothing

Ensuite : on magasine. À Bloomfield, ne manquez pas Dead People’s Stuff Antiques, pour son choix éclectique d’antiquités, et Kokito, pour sa sélection de linge de maison neuf et d’occasion d’inspiration chalet vintage, y compris des couvertures de laine de la MacAusland’s Woolen Mills. À Picton, passez à Field Made Goods, une coop de quatre artisanes qui se spécialise dans les produits de soins de la peau élaborés à base de plantes entières, les bougies à la cire d’abeille, les céramiques artisanales et autres articles de déco. À Wellington, magasinez pour des plantes d’appartement, des poteries artisanales et des cadeaux (sur rendez-vous seulement) au Parlour Studio, puis rechargez vos batteries avec un café à l’Oak Clothing Co., à la fois boutique, magasin de surf et café, qui propose des vêtements minimalistes pour elle et lui. Et jetez un œil au souffleur Mark Armstrong en train de produire d’éclatants bols, vases et objets décoratifs de verre à son atelier-galerie, Armstrong Glassworks.

Les gens apprécient les bières sous les parapluies des tables de pique-nique à Midtown Brewing Company
Trois vases rouges de la verrerie Armstrong
Midtown Brewing Co.   Photo : Midtown Brewing Company
Armstrong Glassworks.    Photo : Mark Armstrong Glassworks

Pour grignoter en fin d’après-midi tout en savourant une bière artisanale, on ne se trompe pas à la Midtown Brewing Co (installée dans un ancien abattoir de Wellington), à Matron Fine Beer (une brasserie ultra-contemporaine avec terrasse installée sur une ferme située hors des sentiers battus à Bloomfield) ou à la Parsons Brewing Company (une entreprise de propriété et de gestion familiale à Picton).

Tables de pique-nique et foyer au coucher du soleil sur Sand and Pearl Oyster Bar
Sand and Pearl.   Photo : Lisa Bernardi
Les rives du parc provincial Sandbanks
Sand and Pearl.   Photo : Lisa Bernardi
Parc provincial Sandbanks.    Photo : Nancy Kovacs

Soirée

Si vous êtes de passage avant la fin octobre, faites une réservation au Sand and Pearl, élu un des Meilleurs nouveaux restos canadiens de 2018, pour savourer une cuisine qui met en vedette les récoltes de fermes locales et des poissons et fruits de mer canadiens frais, tels que doré jaune de la baie de Quinte, crabe des neiges sauvage de l’île Fogo et homard de Nouvelle-Écosse. Après souper, descendez en trois minutes admirer le coucher du soleil sur l’une des trois plages du parc provincial Sandbanks, entre la plage Outlet de sable blanc et la plage Dunes (nommée pour ses immenses dunes), plus grand réseau de pouliers et de dunes sur un plan d’eau douce au monde.

L'intérieur de Flame + Smith
Un plat qui ressemble à un nid de Flame + Smith
Flame+Smith.   Photos : Johnny C.Y. Lam

Le Flame + Smith, un chic resto de Bloomfield axé sur le développement durable qui se spécialise dans la cuisson sur feu de bois, est un autre excellent choix en matière de poissons et fruits de mer, de mets végétariens et de desserts comme le gâteau au fromage basque brûlé, servi avec des fraises pochées au rosé.

Si vous n’êtes pas prêt à vous retirer pour la nuit, rendez-vous au Koenji Whisky Bar, à Wellington, pour une sélection de whiskys hors pair, des cocktails fortement alcoolisés et des plats japonais à partager.

Des rangées de bouteilles de whisky alignées sur les étagères du Koenji Whiskey Bar
Koenji Whisky Bar.   Photo : Robbie Garden Photography

Prolongez votre séjour en week-end

À Bloomfield, l’Angéline’s propose une variété d’hébergements bien aménagés, y compris des suites dans l’auberge principale, trois chalets pittoresques, le Walter Motel retapé, la Picton House qui comprend quatre chambres (idéale en famille), le Loft 28 (un loft avec une chambre à seulement 10 minutes de l’auberge principale) et la House of Falconer, un projet en chantier qui sera terminé l’été prochain (trois suites peuvent déjà être louées). L’aubergiste de seconde génération et designer d’intérieurs Alexandre Fida a décoré chaque endroit de touches vintage et locales ; son choix de papiers peints signés Kate Golding et inspirés par la nature du comté dans l’auberge est particulièrement ravissant.

Le Drake Devonshire de Wellington, succursale rurale de l’hôtel Drake de Toronto, a braqué les projecteurs sur la région au moment de son inauguration, en 2014. À deux pas, la propriété sœur du Drake Motor Inn est une option un peu plus abordable, mais sans être dénuée du charme rétromoderne et des touches artistiques qui font la renommée de la marque, genre polaroïds (chargés de pellicule) et collections accrocheuses d’œuvres d’art.

Un lit double queen tout à fait avec balcon au Drake Motor Inn
Drake Motor Inn.   Photo : Graydon Herriott
Un chalet élégant avec de grands panneaux de verre au Wander Resort dans le comté de Prince Edward
Drake Motor Inn.   Photo : Graydon Herriott
Wander.    Photo : Wander Resort

Ouvrant ses portes le 1er décembre 2020, le Wander est un luxueux complexe situé au bord du lac entre Bloomfield et Wellington, tout indiqué pour les escapades en famille. Ses 10 chalets d’inspiration scandinave peuvent chacun recevoir six personnes et proposent baies vitrées, cuisines tout équipées, literies bios, stores opaques, planchers chauffants et foyers à l’intérieur et à l’extérieur. (Des suites où les animaux sont acceptés et un service de gardiennage au chalet sont aussi offerts.) Et ici, on sait comment hiverner : au nombre des activités proposées lors de la saison froide, mentionnons des jeux opposant les résidents des divers chalets, des dégustations de vins au coucher du soleil et de la pêche blanche.

Articles récents

No Articles Found