D'un océan à l'autre sur le grand sentier du Canada

Deux photographes captent des images aux extrémités du sentier transcanadien.

Le Grand Sentier (plus long parcours récréatif du monde) s’étire sur plus de 24 500 km et relie 15 000 collectivités canadiennes. Nous avons envoyé deux photographes à chaque bout du chemin (Alana Paterson en Colombie-Britannique et Farihah Shah à Terre-Neuve) afin de saisir ce qui unit le pays.

01 juillet, 2019
 Une femme dans une veste rouge remontant un tronc d'arbre abattu.
À l’ouest : Le sentier Sea to Sky serpente dans le parc provincial Garibaldi, paradis de la randonnée. Mais le Grand Sentier est un réseau de tronçons cyclables, pagayables ou skiables qui se laisse explorer de bien des façons.
Une vue de l'océan de Terre-Neuve en mouvement.
À l’ouest : Le sentier Sea to Sky serpente dans le parc provincial Garibaldi, paradis de la randonnée. Mais le Grand Sentier est un réseau de tronçons cyclables, pagayables ou skiables qui se laisse explorer de bien des façons.
À l’est : Le sentier Silver Mine Head épouse les falaises de la côte est de Terre-Neuve. Non loin, des milliers de capelans roulent sur la plage de Middle Cove chaque été lors de la fraie annuelle de ces petits poissons argentés.

enRouteQu’est-ce qui vous a incitées à accepter cette affectation ?

Alana PatersonPour moi, c’était l’occasion de raconter l’histoire de mon coin de pays. Je vis à Squamish, en Colombie-Britannique, et j’ai grandi dans l’île de Vancouver. Ce reportage se déroulait tout près de chez moi.

Farihah ShahJe suis originaire de l’Alberta et je vis en Ontario depuis 15 ans. Je n’était jamais allée sur la côte Est. Je rêvais depuis toujours d’y aller, et quand l’occasion de visiter Terre-Neuve s’est présentée, j’étais pas mal excitée.

Un groupe de phoques sur un rocher au-dessus de l'eau.
À l’ouest : Des lions de mer lézardent au soleil dans les îlots White, sur le tronçon de Sunshine Coast du sentier maritime Salish Sea.
Un seul renard sur une colline dans le brouillard.
À l’ouest : Des lions de mer lézardent au soleil dans les îlots White, sur le tronçon de Sunshine Coast du sentier maritime Salish Sea.
À l’est : Un renard roux inspecte Signal Hill, site des défenses du port de St. John’s du XVIIe siècle à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

ERQuel a été le moment le plus impressionnant de votre reportage ?

APLe pont ferroviaire Kinsol, un vieux pont de bois sur chevalets qu’on a restauré à des fins touristiques, est une prouesse de génie civil. C’est énorme. Je ne l’avais jamais vu, même si en grandissant j’ai exploré la région, et ça m’a sciée, genre.

FSÀ la fin d’une journée vraiment nuageuse, un rayon de soleil a percé un trou dans les nuages. Ce pied-de-vent a complètement transformé l’atmosphère des lieux, et tout est devenu encore plus majestueux. J’ai vraiment apprécié ce genre de brefs instants.

Un tas de sol vert couvrant les plantes sur une surface inégale.
À l’ouest : Un polystic à épées prend du soleil sur le sentier Sea to Sky, qui grimpe du front de mer de Squamish jusqu'aux pics enneigés de la chaîne Côtière.
Une mer orageuse avec quelques affleurements rocheux au premier plan.
À l’ouest : Un polystic à épées prend du soleil sur le sentier Sea to Sky, qui grimpe du front de mer de Squamish jusqu'aux pics enneigés de la chaîne Côtière.
À l’est : Le brouillard masque souvent l’horizon sur la côte de Terre-Neuve, même s’il n’y a entre les falaises dentelées de Peggy’s Leg et la France rien d’autre que l’océan et quelques icebergs.

ERC’était comment de se trouver aux deux bouts du pays tout en sachant que vous preniez toutes les deux des photos en même temps sur Le Grand Sentier ?

APC’est stupéfiant comme le Canada est immense. Il y avait entre Farihah et moi une plus grande distance que si nous avions été aux deux extrémités de l’Europe, et pourtant on était sur le même sentier. C’est pas mal fou. Et qui sait combien d’autres personnes ont pris une photo en même temps que nous, ailleurs sur le Sentier ?

FSC’était certainement l’occasion de prendre conscience de la vastitude du Sentier. La météo était si changeante au fil des divers tronçons à Terre-Neuve que je me demandais quelles conditions devait affronter Alana. C’était réconfortant de savoir qu’elle prenait des photos en même temps que moi, malgré la distance. Ça m’a rappelé ce que les résidents disait constamment à propos du Sentier: il offre plus qu’une randonnée, il bâtit une communauté autour d’expériences partagées.

Une demeure des Premières nations avec de belles figures rouges et noires peintes de façon symétrique
À l’ouest : Kaatza Adventures, qui loue des embarcations sur le lac Cowichan, partage les traditions de canotage des Ts’uubaa-asatx, Première Nation établie sur ces rives depuis un millénaire.
Une maison au premier plan avec une voie de garage blanche et une rivière et une ville au loin.
À l’ouest : Kaatza Adventures, qui loue des embarcations sur le lac Cowichan, partage les traditions de canotage des Ts’uubaa-asatx, Première Nation établie sur ces rives depuis un millénaire.
À l’est : À quelques minutes du centre-ville de St. John’s, Quidi Vidi, un des plus vieux établissements de pêcheurs en Amérique du Nord, abrite la plus grande microbrasserie de la province, qui porte le nom du village.

ERRetenez-vous quelque chose de l’expérience que les clichés n’ont pas saisi ?

APLes photos peuvent dire beaucoup, mais elles n’expriment pas l’odeur de l’air qui change quand on descend dans la vallée d’une rivière, ce soudain parfum de terre et d’humidité. Ou quand on est dans le creux des bois et que tout est inondé de lumière verte. C’est presque indicible. C’est un vert qu’il faut voir de ses propres yeux.

FSPour moi, c’est les gens. Tout le monde était tellement sympathique. Il faut vraiment faire l’expérience de cet endroit dans son ensemble, ce qui comprend les gens, la culture, la cuisine. J’aimerais que ces photos incitent les gens à partir en quête de cette expérience holistique.

ARTICLES RÉCENTS

No Articles Found