Échappée virtuelle d’un jour : 12 heures à Lima

Cet itinéraire vous donnera l’impression de faire la tournée des musées et de siroter du pisco dans la capitale du Pérou.

Si, comme nous, vous en avez assez d’être confiné chez vous, notre nouvelle série Échappée d’un jour vous transportera illico où vous voulez aller, sans besoin de passeport. Ce mois-ci, rendez-vous à Lima pour magasiner dans les chics boutiques de Miraflores, apprendre à préparer des ceviches classiques et même faire un détour par le site à voir en priorité, Machu Picchu.
 

14 mai 2020

10 h Suivez le rythme

Pour vraiment avoir l’impression d’être dans une des plus grandes villes d’Amérique du Sud, fiez-vous aux experts en services d’accueil d’Inkaterra pour mettre de l’ambiance. La chaîne d’hôtels fidèle aux principes du développement durable et promotrice d’expériences écotouristiques collabore depuis longtemps avec des musiciens péruviens sur des albums qui célèbrent la musique et la culture autochtones, par exemple Serenata Inkaterra, arrangé par le compositeur et saxophoniste Jean Pierre Magnet, et Fiesta Inkaterra, un mix de musique chill-out andine de Miki González. Si vous préférez vous faire l’oreille à ce qui domine les palmarès, activez la lecture aléatoire de la playlist Top 50 Peru de Spotify, qui regroupe les pistes les plus écoutées au Pérou.

Plantes en pot au Museo Larco à Lima, Pérou
Musée Larco.   Photo : Gianfranco Pena (Unsplash)

10 h 30 Faites la tournée des musées

Le Museo Nacional de Arqueología, Antropología e Historia del Perú est le plus ancien et le plus grand musée du Pérou, dont la collection comprend des pièces datant de 14 000 av. J.-C. Faites une visite virtuelle, gracieuseté du ministère national de la Culture, afin d’« arpenter » les galeries et cours de l’établissement, avec des arrêts pour lire les descriptions et zoomer sur les artefacts pour les examiner en 3D. Si vous avez besoin d’une brève introduction à l’histoire du Pérou, le musée Larco, à l’immense collection d’art précolombien, propose une vidéo préliminaire de 10 minutes qu’il recommande de regarder avant d’explorer ses galeries en ligne. Pour une plongée dans l’art contemporain, visitez le Museo Mario Testino, fondé par le photographe de renommée mondiale, grâce à Google Arts & Culture. Cette plateforme met en vedette l’expo Alta Moda de portraits réalisés par Testino de Péruviens des hauts plateaux de la région de Cusco, en costumes traditionnels d’une grande portée culturelle.

Une assiette de ceviche servie à Lima, Pérou
Un ceviche.   Photo : Pirata Studio Film (Unsplash)

12 h 30 C’est l’heure du ceviche

Les Péruviens ne commandent pas de ceviche au souper : ce mets populaire se savoure plus tôt, au dîner ou même au lever, quand le poisson est à son plus frais. Que ce soit dans sa version de base, comme on la savoure au marché liménien animé de Surquillo, ou dans l’interprétation raffinée, avec crevettes, pétoncles et calmar, qu’on sert sur la terrasse d’El Mercado, le ceviche est une question de poisson frais et d’agrumes éclatants. Laissez Pedro Miguel Schiaffino, chef consultant pour les croisières amazoniennes de la compagnie de croisières fluviales de luxe Aqua Expeditions, vous servir de guide dans son tutoriel vidéo, et vous vous régalerez d’un ceviche classique au leche de tigre en 15 minutes chrono. (Avancez la vidéo à 6 min 25 s ; nous reviendrons bientôt au début du tuto, qui s’attarde au célèbre pisco sour.)

Des robes et des sacs à main au crochet pendent des murs du Mozh Mozh Studio à Lima
Mozh Mozh Studio.   Photo : Brian W. Ferry
Des pulls en alpaga couleur crème d'Ayni accrochés à une étagère à Lima
Mozh Mozh Studio.   Photo : Brian W. Ferry
Pulls en alpaga d’Ayni.    Photo : Brian W. Ferry

13 h Magasinez à volonté

Tout séjour à Lima doit comprendre un après-midi à se balader (et à dépenser) sur les falaises du chic district de Miraflores, la Mecque des créateurs de mode péruviens. On peut y trouver les bijoux d’inspiration amazonienne de la joaillère Lorena Pestana, les sacs à main réalisés au crochet signés Mozh Mozh et les pulls en alpaga d’Ayni, qui sont tous présentement offerts en ligne. Dans la foulée, suivez les rues riches en couleurs du quartier jusqu’à chaque boutique grâce à Google Street View.

Un barman faisant un pisco sour
Un pisco sour.   Photo : Ben Yang (Unsplash)

15 h Optez pour un pisco sour comme remontant

Promise ci-dessus, voici l’heure du pisco sour. La boisson nationale du Pérou est un mélange de pisco, une eau-de-vie produite dans les vallées côtières du pays, de blancs d’œufs, de jus de lime, de sirop simple et de bitters. Retournez à la vidéo du chef d’Aqua Expeditions Pedro Miguel Schiaffino pour la procédure à suivre, ou profitez de la présentation exhaustive des mixologues primés Lynnette Marrero et Ryan Chetiyawardana, qui abordent ce cocktail dans l’épisode 9 (intitulé « Silky Egg White Sours: Panacea, Pisco Sour, and Morning Glory Fizz ») de leur série MasterClass de 17 leçons. À titre de directrice de bar au Llama Inn de Brooklyn et au Llama San de New York, Mme Marrero, qui est d’origine portoricaine, s’y connaît en saveurs péruviennes et maîtrise le pisco.

Les nuages ​​pèsent sur le terrain accidenté du Machu Picchu à Lima, Pérou
Le mont Machu Picchu.   Photo : Jeremiah Berman (Unsplash)

16 h Faites un détour à Machu Picchu…

Au départ de Lima, Cusco, porte d’entrée des légendaires ruines incas, est à 90 minutes en avion, ou à plus de 20 heures en bus. Mais à l’heure actuelle, on peut s’y rendre en un clic. Voyez de près, sans les files et les foules, tous les moments forts de la visite, comme le mont Machu Picchu (le point culminant de l’ancienne cité, à 3051 m d’altitude), les résidences de l’empereur et les sympathiques alpagas du coin, au fil de la visite interactive en ligne de YouVisit, qui comprend des images panoramiques et narration hors champ.

Une fontaine en pierre dans la cour du monastère de Santa Catalina à Lima, Pérou
Le couvent Santa Catalina.   Photo : Martin Espinoza (Unsplash)

18 h …et un autre à Arequipa

La ville coloniale d’Arequipa, située au pied de volcans dans le sud du pays, a récemment été inscrite au Réseau des villes créatives de l’Unesco (dans la catégorie Gastronomie). S’il est vrai qu’à distance vous ne pourrez goûter des spécialités régionales telles que le queso helado (un dessert crémeux dont le nom se traduit par « fromage congelé »), il est toujours possible de visiter l’un des attraits majeurs de la ville : le couvent Santa Catalina, aux murs mandarine. Errez dans la sérénité de ce couvent du XVIe siècle, qui occupe tout un pâté de maisons, au fil d’une visite virtuelle produite par le Fonds mondial pour les bâtiments, en vous assurant d’explorer les étroits passages, les cours ensoleillées et le Cloître majeur, rempli de fleurs et adjacent à la chapelle Santa Catalina.
 

19 h Préparez quelques spécialités péruviennes

Terminez la journée sur un festin de saveurs péruviennes. PromPerú, le bureau de tourisme officiel, propose des vidéos pratiques d’une minute décrivant comment apprêter des plats tels que lomo saltado (bœuf sauté avec tomate, oignon et piments) et solterito de quinua (salade de quinoa). Le souper est servi.
 

21 h Détendez-vous en écoutant un film

Si vous avez encore faim de cuisine péruvienne, écoutez l’épisode 6 de la saison 3 de la série Chef’s Table de Netflix, qui met en vedette le chef Virgilio Martínez, dont le resto liménien Central a trois fois été élu N° 1 au palmarès Latin America’s 50 Best Restaurants. Pour un divertissement plus familial, regardez Dora et la cité perdue sur Prime Video, dont l’action ne se déroule pas à Lima, mais qui célèbre l’histoire et les légendes andines et dont la façon de représenter les Autochtones a été louangée pour son authenticité (un professeur péruvien de quechua et d’espagnol a servi de conseiller culturel pendant le tournage).

ARTICLES RÉCENTS

No Articles Found