Les portraits immersifs du désert de la photographe Chiara Zonca

La photographe Chiara Zonca raconte son introspection à travers les paysages arides du désert d’Atacama au Chili et de l’Altiplano bolivien.

enRoute Pourquoi avez-vous photographié votre série Moon Kingdom au Chili et en Bolivie ?

Chiara Zonca Je suis toujours en quête de lieux surréalistes et insolites. Quand j’ai découvert cette région, elle m’a semblé sortie de mon imaginaire. J’ai su qu’il me fallait la photographier et créer un terrain de jeu naturel où projeter mes propres émotions.

04 décembre 2018
Des vigognes errant au loin au milieu d'un grand paysage désertique
Des vigognes.

ER Parlez-nous du chameau sur votre photo.

CZ En fait, c’est une vigogne, un mammifère local de la famille des camélidés.

 Collines rouges rocheuses de l'Altiplano chilien
Altiplano chilien, route vers l’Argentine.
Un courant d'eau bleu pâle traverse le paysage rose de la région de l'Altiplano bolivien
Altiplano chilien, route vers l’Argentine.
Région de l’Altiplano bolivien, Laguna Honda.

ER Qu’est-ce qui vous a amené à rassembler pour la première fois vos photos dans un livre ?

CZ Dans ce désert, je me suis vite aperçu que la série Moon Kingdom serait longue. Quand mon éditeur m’a proposé de travailler sur un livre, j’ai su qu’elle conviendrait parfaitement. Les images ont été pensées pour l’imprimé. C’est tout naturellement que je les ai agencées en une sorte de voyage.

Les sables roses du geyser à Sol de Mañana, Bolivie

Geyser à Sol de Mañana, Bolivie.

ER Le terme « portrait » est généralement associé aux humains. Pourquoi l’avez-vous employé pour vos photos désertiques ?

CZ C’est en ces termes que je conçois mes photos de paysage. Il ne s’agit pas uniquement de capter la topographie ou la lumière, mais de tendre vers une communion profonde. Je suis véritablement introvertie et j’ai du mal à communiquer avec les gens, mais avec les paysages, c’est autre chose. Ils me procurent la liberté nécessaire à mon intériorité.

Une scène magnifique et surréaliste dans le désert, avec beaucoup de roches rouges et orange
Cañón de Guatín, San Pedro de Atacama.

ER Qu’avez-vous apporté pendant ce voyage ?

CZ Mon mari et de l’équipement de camping de base. Le camping me permet d’être à l’endroit voulu quand la lumière est propice. De plus, je passe plusieurs heures sur le terrain avant de photographier.

Longues herbes poussant devant un lac dans le désert avec des collines rouges au loin.
Région de l’Altiplano bolivien.

ERQuels sont quelques-uns de vos comptes préférés sur Instagram ?

CZ Je suis toujours ébahie par le travail de Reuben Wu et par son compte de curation @imaginarymagnitude. Pour une touche d’américanité, Ry Shorosky, et pour les amateurs de l’analogique, le travail de @ihoworth est remarquable. J’apprécie énormément Elsa Bleda pour la mélancolie de ses paysages nocturnes. Quant à Neil Krug, c’est un génie !

Des traces de pneus dans le désert
Altiplano chilien, route vers l’Argentine.

ER Votre prochaine destination ?

CZ Je travaille en ce moment sur une nouvelle série nord-américaine. C’est nouveau pour moi sur le plan du style, du sujet et du médium. J’ai également hâte de visiter l’Islande, le Chili, l’Australie et la Chine. Rien n’est définitif, et c’est ce qui me plaît.

ER Comment peut-on se procurer une copie de votre livre ?

CZ Le livre a été publié en décembre et est disponible maintenant. Il est également disponible sur Amazon.

Falaises rouges dans le désert avec le soleil de fin de journée qui brille sur eux.
Salar d’Uyuni, Bolivie.
Cactus poussant parmi les roches rouges de San Pedro de Atacama
Salar d’Uyuni, Bolivie.
San Pedro de Atacama, près de la vallée de la Lune.

ARTICLES RÉCENTS

No Articles Found