Faites des photos de voyage de pro, même lors de la plus petite des promenades

Ceux et celles qui vivent de la photo savent comment saisir en un seul cliché une émotion, une idée ou un moment. Pour le commun des mortels, produire l’image parfaite est plus ardu. Combien de fois vos photos de voyage vous ont-elles pleinement satisfait, ont-elles su transmettre ce que vous ressentiez sur place, vous permettant de revisiter un moment et de le partager avec vos proches (même si ce n'est qu'un voyage dans le quartier) ? Nous avons demandé à quatre photographes que nous aimons bien (Salva López, Kari Medig, Luisa Dörr et Fumi Homma) de nous dévoiler leurs trucs pour insuffler un peu de la magie des pros aux photos que nous croquons en voyage.

16 avril 2020
Burinage du bois au Japon
Japon.   Photo : Fumi Homma

Ralentissez et concentrez-vous

Si nos experts n’avaient qu’un seul conseil à donner, ce serait celui-ci : ralentissez. « Presque tout le monde est trop pressé, remarque Fumi Homma. N’allez pas trop vite. Prenez votre temps. »

« Faire des photos qui parlent aux gens demande de la concentration, souligne Kari Medig. Lorsque je travaille, j’essaie de m’immerger dans l’espace, à un point où j’entre presque en trance et deviens hypersensible à ce qui m’entoure. Ça me permet de voir pour vrai. »

Luisa Dörr opine : « Soyez ouvert, amusez-vous et soyez patient. Essayez jusqu’à ce que vous obteniez des photos qui vous font vraiment plaisir. »

Regardant un escalier en colimaçon.
Cuba.   Photo : Kari Medig

Posez le décor

Une bonne photo de voyage nous replonger dans le lieu où on l’a prise. Si vous souhaitez faire des photos qui rappellent une expérience, tentez de remarquer les détails que les autres ne voient pas.

« La capacité à isoler une scène ou un motif permet de raconter une histoire, d’ancrer la photo dans un lieu », explique Kari Medig.

Luisa Dörr insiste aussi sur l’importance du moment présent et de l’immersion dans le lieu. « Ressentez l’endroit où vous vous trouvez, dit-elle. Comprendre le lieu vous aidera à en tirer de plus belles photos. »

« L’art de la photographie, c’est organiser visuellement le monde extérieur, ajoute Salva López. Quand je voyage, j’essaie toujours de saisir l’ambiance, l’atmosphère. »

La côte nord d'Hawaii.
Hawaii.   Photo : Kari Medig

Observez la lumière

Si vous êtes à l’extérieur, il importe de prendre en considération la qualité de la lumière, et la façon dont vous l’utiliserez.

« La lumière du jour est la meilleure qui soit, indique Kari Medig. En journée, profitez-en. Si vous souhaitez des images plus douces, plus chaudes, sortez lorsque le soleil se lève ou se couche. »

Selon Salva López, « la lumière et les ombres » sont essentielles à une bonne photo. Sa ville de Barcelone « est très ensoleillée, alors la lumière du jour devient une alliée ».

Les femmes d'Acaraje da Dinha servent des beignets de pois et de crevettes aux yeux noirs au public
Salvador de Bahia, Brésil.   Photo : Luisa Dörr

Regardez ailleurs

Kari Medig cherche toujours les attraits touristiques… afin de mieux les ignorer. « À mon avis, isoler les petites histoires qui se déroulent autour des points d’intérêt majeurs est l’une des façons les plus simples de produire des images plus accrocheuses.

« Tout le monde a pris des photos de la Sagrada Família, à Barcelone, ou de la tour de Pise, poursuit-il. Et si vous tourniez votre appareil pour regarder la foule ? Le vendeur de lunettes près de l’arbre : ferait-il un bon portrait ? Ou le couple du coin qui prend un selfie avec son chien : n’est-ce pas là une image originale ? Ce sont les saynètes autour des attraits qui sont souvent les plus intéressantes et qui donnent une meilleure idée du lieu. »

Feuilles de palmier dans une jungle.
Komodo, Indonésie.   Photo : Salva López

Pas besoin de grand-chose (mais un trépied est toujours pratique)

De nos jours, il y a une tonne d’équipement et de gadgets sur le marché. Peut-être ont-ils leur utilité en temps et lieux, mais nos experts conseillent de ne pas s’encombrer en voyage.

« Ce ne sont que des outils, explique Luisa Dörr. Ils nous aident dans le processus, mais ne nous rendent pas plus créatifs. C’est votre vision qui compte, alors ne dépensez pas trop d’argent pour de l’équipement. »

Mais si vous ne deviez traîner qu’une chose en plus de votre appareil, Kari Medig a sa petite idée : « Un trépied, qui vous permet davantage de latitude lorsque la lumière est faible. C’est peut-être embêtant à trimballer, mais de nos jours, les modèles sont légers et se rangent aisément. »

Earl Kamakaonaona Regidor joue de la musique pour les invités
Hawaii.   Photo : Kari Medig

Personnalisez vos portraits

Tirer le portrait des gens rencontrés en cours de route est une excellente façon de vous souvenir des liens que vous tissez en voyage. Mais encore faut-il créer un véritable lien.

Si vous voulez prendre un résidant en photo, insiste Salva López, « il faut être brave et le demander chaque fois que vous pensez qu’il y a matière à faire une bonne photo. Le défi est d’être assez courageux pour le faire ».

Même son de cloche du côté de Kari Medig. « Plutôt que d’utiliser un gros objectif et de mitrailler des étrangers de loin, je préfère faire le portrait de gens avec qui j’ai tissé des liens réels et qui m’ont donné leur permission. »

Le cadrage du portrait est aussi important. Salva López conseille de chercher « des cadrages blancs, de la lumière et des ombres. Le personnage doit se trouver au centre, isolé de tout bruit ».

Deux personnes regardent à travers l'eau à une rangée de cerisiers en fleurs
Japon.   Photo : Fumi Homma

Hiérarchisez

Choisir ce que nous photographions est presque aussi important que la technique, croit Fumi Homma : « Tout dépend du type de photographe que vous êtes, de votre style. Au-delà du cadrage et de la composition, il faut se demander pourquoi on prend la photo. »

Kari Medig suggère quelques trucs qu’on devrait prioriser. « Il existe plusieurs façons d’augmenter l’attrait d’une photo de voyage, même si vous ne cherchez qu’à garder des traces de votre voyage : lumière intrigante, composition unique, couleurs vives sont toutes des méthodes éprouvées », indique-t-il.

Deux dragons de Komodo, l'un reposant la tête sur le dos.
Komodo, Indonésie.   Photo : Salva López

Exercez-vous comme un pianiste ou une écrivaine

Pour Luisa Dörr, il faut suivre deux étapes pour s’améliorer en photo, que ce soit avec un téléphone ou un appareil photo : s’exercer, et s’exercer encore.

« Si vous êtes pianiste, vous vous exercerez tous les jours et non seulement le jour du concert, image-t-elle. C’est la même chose en photo. Soyez indulgent envers vous-même et amusez-vous. Avec le temps, vos images seront de plus en plus belles. »

Kari Medig fait le parallèle avec un autre art. « Je regardais récemment un documentaire sur la photographe Dorothea Lange. Ses mots m’ont marqué : “Pour moi, la beauté se manifeste lorsque nous nous laissons toucher ; l’art est un geste qui demande une attention complète.” Cette attention complète me rappelle les écrivains qui doivent organiser leurs pensées lorsqu’ils s’assoient pour écrire. Cette étape, je la fais en marchant sur le site où je prends des photos. »
 

En quête d’inspiration pour de belles photos de voyage ? Suivez nos conseils sur la façon de planifier votre prochain voyage sur Instagram.

ARTICLES RÉCENTS

No Articles Found