Toscane : le rêve de notre rédac numérique à la relance du tourisme

Onze membres de la famille. Trois générations. Un séjour idyllique en Toscane.

Une petite ville perchée en Toscane, Italie
Campagne toscane au coucher du soleil
Au loin, perché sur le sommet d’une colline, un mignon village que nous pouvions voir de notre villa.
La campagne toscane, vue de notre villa.

Nos projets de voyage pour 2020 étant provisoirement sur pause, nous nous tournons vers nos souvenirs pour trouver du plaisir dans ces escapades inspirantes qui ont eu un écho en nous, et qui nous ont enseigné des leçons précieuses sur nous-mêmes et sur le vaste monde que nous avons en partage. Dans cette nouvelle série, nous revisitons avec vous nos meilleurs voyages à vie, en espérant que vous ferez de même avec nous. Cette semaine, Kate Wells, notre rédactrice numérique principale retourne en Toscane, qu’elle a visitée avec des membres de sa famille sur trois générations, durant l’été 2018.
 

enRoute Dis-nous pourquoi ce voyage te revient en tête aujourd’hui. Pourquoi est-il inoubliable ?
 

Kate Wells Les beautés du paysage ne cessent de me revenir à l’esprit : douces collines et belles rangées de vignes ; oliviers et majestueux cyprès ; contrastes entre les petites routes de campagne poussiéreuses et les grands espaces. Mais, c’est aussi grâce aux gens qui m’accompagnaient : ma mère et mon beau-père, mon frère et son épouse, ma demi-sœur et son mari, mon demi-frère, mon mari et nos deux fillettes. En ce moment, nous sommes en auto-isolement avec maman et beau-papa, mais on se plaît à rêver qu’on est avec toute la bande, à siroter des spritz à l’Aperol, sur le bord de la piscine de la villa, ou à faire durer le plaisir d’un souper dans les rues de Mensano, qui s’étire tard dans la nuit. On devait y retourner en août, mais avons dû annuler – notre prochain séjour n’en revêtira qu’une signification encore plus spéciale.

08 avril 2020
Les toits de Florence
Les toits de Florence.

ER Comment avez-vous renforcé vos liens familiaux en voyageant avec trois générations ?
 

KW Passer une semaine ensemble, dans une villa louée, ça signifiait avoir de nombreuses occasions de se croiser, de tisser des liens en discutant de tout et de rien, le matin, en sirotant un expresso ou en sortant faire des courses, en voiture, à la charcuterie du coin, chercher des sandwiches à la porchetta – sans oublier la complicité qui se noue en essayant de dénicher une place de stationnement dans les rues abruptes d’une cité médiévale ! Mes filles ont également adoré être constamment le centre d’attention de leurs grands-parents, oncles et tantes.
 

ER Comment avez-vous réussi à maintenir l’harmonie entre 11 personnes (sans vouloir tous vous étrangler à la fin du voyage) ?
 

KW L’objectif de partir en famille, c’est d’avoir des souvenirs de voyage communs, mais il faut être flexible et laisser chacun vaquer à ses propres occupations, surtout quand il y a trois générations. En amont, on a planifié des visites touristiques et discuté des activités à faire en groupe, puis on a réservé des plages horaires en solo dans l’itinéraire pour les couples, la famille nucléaire ou les petits groupes. Nous avons organisé le voyage lors de repas préparatoires – ça a été super de pouvoir lancer et conclure les étapes du voyage ensemble. Entre autres, mon mari et moi avons vraiment aimé que mes parents gardent les filles pour qu’on puisse passer une journée en amoureux, à Florence. Ça a été comme une petite escapade, dans le voyage.

Des touristes au sommet du dôme de la Cathédrale de Florence
La forteresse Médicis, dans le village médiéval de Volterra
Des touristes au sommet du dôme de la Cathédrale de Florence.
La forteresse Médicis, dans le village médiéval de Volterra.

ER Si tu pouvais repartir en Toscane demain matin, que ferais-tu d’abord ?
 

KW Je passerais un après-midi au jardin de Boboli, parc historique de Florence, adossé au palais Pitti. Ce jardin du XVIe siècle recèle des sculptures de la Rome antique (et d’autres œuvres du XVIe et XVIIe siècle), ainsi que des constructions propres à la conception des jardins italiens traditionnels, notamment : un amphithéâtre, des fontaines, des grottes, des citronniers et autres agrumes et des sentiers en gravier flanqués de majestueux cyprès. C’est simplement magnifique. Empruntez les escaliers en pierre jusqu’au sommet de la colline, alors que vos efforts seront couronnés par une vue imprenable de Florence.
 

ER Quel type de voyageuse es-tu, en deux phrases ?
 

KW Planification assez sommaire. Il est possible que je réserve quelques repas ou un après-midi dans une galerie d’art, mais je laisse une place importante à l’improvisation – souvent les découvertes imprévues sont les plus mémorables.

Les vignes de Querciabello, dans le Chianti, où l’on produit du vin en biodynamie
Les vignes de Querciabello, dans le Chianti, où l’on produit du vin en biodynamie.
Les vignobles du Chianti, depuis le Castello di Ama
Les vignes de Querciabello, dans le Chianti, où l’on produit du vin en biodynamie.
Les vignobles du Chianti, depuis le Castello di Ama.

ER Quel est ton souvenir préféré de ce voyage ?
 

KW Un Chianti Classico Riserva 2014 du domaine Querciabella – vignoble végétalien biodynamique ceinturé de chênaies, sur les hauteurs de la Colline del Chianti. La route en épingle à cheveux pour s’y rendre met les estomacs fragiles à rude épreuve, mais les vins primés et les perspectives depuis les vallées environnantes valent amplement l’effort. À la première gorgée, les souvenirs dissipés de l’ensoleillée Toscane sont immédiatement remontés à la surface, dès qu’on a débouché la bouteille, de retour à Toronto.

Florence et les collines qui l’entourent
Florence et les collines qui l’entourent.

Nous voulons connaître vos souvenirs de voyage préférés. Envoyez-nous une photo et un texte de 50 à 100 mots qui explique en quoi la destination choisie vous a tant marqué, et pourquoi vous avez si hâte d’y retourner.

ARTICLES RÉCENTS

No Articles Found