Destination Halifax pour les Jeux autochtones d’Amérique du Nord 2020 —

Plus de 5000 athlètes nord-américains rivalisent lors du plus important événement multisports de l’Atlantique.

Halifax (que les Micmacs appellent Kjipuktuk, ou « grand port ») a été préféré à Victoria et à Ottawa pour accueillir les Jeux autochtones de l’Amérique du Nord (JAAN) cette année. C’est la première fois que ces Jeux auront lieu en territoire micmac, et ce sera le plus important événement multisport jamais tenu au Canada atlantique (devançant les Jeux d’hiver du Canada de 2011 et les Jeux d’été du Canada de 1969, qui ont eu lieu à Halifax). Du 12 au 18 juillet, plus de 5000 athlètes s’affronteront dans 16 disciplines sportives et représenteront 756 nations autochtones de partout en Amérique du Nord.

Les JAAN de 2020 marqueront les 30 ans de ces Jeux, qui dorénavant auront lieu aux quatre ans et où sont entre autres inscrits la crosse (un des plus anciens sports organisés en Amérique du Nord), le basketball, le canoéisme et la natation. Et puis il y a le tir à l’arc 3D, un événement en soi. Au lieu de tirer sur des cibles rondes à distance fixe, les archers tirent à distance variable sur des cibles 3D en forme d’animaux, ce qui les oblige à estimer les distances tout en visant les anneaux de pointage placés à différents endroits sur chaque cible.

Entre les épreuves, une abondance de mets traditionnels à découvrir, au nombre desquels frybread et banique, ainsi que des événements artistiques et culturels, dont une démonstration de tir au poignet de Trevor Sanipass, de la série documentaire Arm Nation, sur APTN.

Pour ceux qui préfèrent le spectacle au sport, la cérémonie d’ouverture se déroulera au Scotiabank Centre du centre-ville, alors que celle de clôture se tiendra sept jours plus tard sur les terrains historiques de la garnison. Dakota Morrisey, un joueur de crosse de 17 ans qui vit à Dartmouth et qui est membre de la Première Nation de Keeseekoose, a hâte de visiter l’effervescent village culturel. « Pour moi, les JAAN sont une célébration de notre culture et de notre identité en tant que peuple, dit-il. Et c’est génial de pouvoir m’adonner à un sport si proche de mes valeurs spirituelles à la maison. »
 

25 février 2020

Au fait

  • Une longue histoire À Edmonton, en 1990, se tenaient les tout premiers Jeux autochtones de l’Amérique du Nord (JAAN), mais leur origine date des années 1970. Des Jeux autochtones d’été ont eu lieu en 1971, dans la Nation crie d’Enoch, en Alberta.

  • Le plus grand le mieux Les JAAN sont le plus grand rassemblement sportif et culturel de peuples autochtones de l’Amérique de Nord. Cette année, des athlètes en provenance de 13 provinces et territoires canadiens et de 13 régions américaines se disputeront une place sur le podium.

  • Invités d’honneur L’acteur Adam Beach, le chanteur Taboo des Black Eyed Peas, et les lauréats d’un Juno Tanya Tagaq et la formation A Tribe Called Red ont tous assisté aux JAAN.

ARTICLES RÉCENTS

No Articles Found