Allez à Édimbourg sans sortir de chez vous

Partagez

Explorez le château d’Édimbourg, grimpez Arthur’s Seat, montez à bord du Britannia et sifflez un petit verre : voici comment vous plonger virtuellement dans la capitale écossaise.

Certes, vos projets de voyage devront attendre, mais avec un peu d’imagination vous pouvez vous échapper virtuellement où vous voulez. En attendant, grâce à notre rubrique Explorez la planète sans sortir de chez vous, voyagez dans le confort de votre foyer et découvrez n’importe quelle destination dans le monde, ici, maintenant.

Je ne me lasse pas de visiter Édimbourg. Il y a 10 ans, j’ai passé un semestre dans la spectaculaire capitale écossaise, que j’ai trouvée historique et cosmopolite dans des proportions idéales, assez grosse pour se laisser constamment découvrir, mais juste assez petite pour que je puisse la connaître de fond en comble. J’y suis retournée plusieurs fois, envoûtée par les passages secrets et les rues sinueuses d’Old Town, par l’intimité des pubs et par les imposantes caractéristiques du paysage urbain, par exemple Arthur’s Seat et le château d’Édimbourg.

D’ici à la reprise des voyages internationaux, il est facile d’avoir sa dose d’Édimbourg chez soi : qu’il s’agisse d’apprendre la vaste histoire de l’Écosse grâce au National Museum of Scotland, de siroter un scotch ou un gin distillé à Édimbourg ou de participer à une balade sur les traces des fantômes d’Old Town, voici comment avoir un aperçu de la ville où que vous soyez.

30 avril 2021
Trois femmes assises à Arthur’s Seat surplombant la vaste ville d’Édimbourg
Arthur’s Seat.   Photo : Evy Prentice

Repérez‑vous

Arthur’s Seat et Calton Hill sont deux points de vue hors pair sur Édimbourg. Commencez par Arthur’s Seat avec cette vidéo panoramique, qui vous fait faire une ascension éclair du volcan éteint qui occupe la majeure partie de Holyrood Park. Vous entrerez dans le parc par Horse Wynd, en longeant le bâtiment du Parlement écossais, avant de sauter directement à St. Margaret’s Loch, où s’ébattent de nombreux cygnes, puis aux ruines du XIVe siècle de la chapelle St. Anthony. L’ascension accélérée vous mènera ensuite au sommet, à 251 m d’altitude (au coucher du soleil, qui plus est). Pour l’ascension de Calton Hill (mon point de vue préféré, puisque le regard embrasse Arthur’s Seat, le Royal Mile jusqu’au château d’Édimbourg dans le quartier médiéval d’Old Town, la New Town de style néoclassique et le Firth of Forth), explorez cette image panoramique, qui donne à voir le monument Dugald Stewart, l’un des nombreux monuments et édifices écossais sur la colline.

Dolly le mouton au National Museum of Scotland
La brebis Dolly, National Museum of Scotland.   Photo : National Museum of Scotland

Apprenez un peu d’histoire

Il est difficile de saisir l’étendue de tout ce qui a eu lieu dans cette ville, qui remonte au Moyen Âge (il y a même des traces de présence humaine datant de plus de 3000 ans sur Castle Rock). En personne, on peut presque sentir l’histoire de la ville suinter des rues et des immeubles du XVIe siècle d’Old Town. Afin de vous y retrouver dans la vaste toile de fond historique d’Édimbourg et de l’Écosse, débutez par le National Museum of Scotland. En ligne, vous pouvez voir des pièces de la collection en 3D, dont les figurines médiévales de Lewis, et, sur Google Arts & Culture, parcourir l’expo Scottish Inventions that Rocked the World (vous y verrez la brebis Dolly, premier mammifère cloné de l’histoire). Apprenez‑en plus sur des Écossais célèbres en plongeant dans la biographie de personnages comme le poète chéri Robert Burns et Mary Ire Stuart, et n’oubliez pas de vous renseigner sur la race bovine écossaise highland, aux poils fabuleusement longs.

Le majestueux château d'Édimbourg se trouve au sommet de Castle Rock en Écosse
Château d’Édimbourg.   Photo : Jorg Angeli

Nul séjour à Édimbourg ne serait complet sans une visite à la forteresse médiévale qu’est le château d’Édimbourg, perché au sommet escarpé de Castle Rock, un culot volcanique qui s’est formé il y a un peu moins de 400 millions d’années. Google Arts & Culture propose une collection d’images panoramiques, entre autres de la chapelle Sainte‑Marguerite d’Édimbourg (le plus vieil édifice de la ville, construit aux environs de 1130) et des corniches de la batterie, d’où l’on a une vue encore plus spectaculaire sur la ville, notamment sur les Princes Street Gardens, qui relient Old Town et la New Town. Pour une visite plus en profondeur, la maquette 3D sur Sketchfab permet de parcourir plus de 40 annotations qui proposent des renseignements sur chaque édifice et élément important, ainsi que des détails intéressants, par exemple que le canon médiéval Mons Meg a tiré une salve à l’occasion du premier mariage de Marie Stuart, ou que dans le cimetière pour chiens, où reposent les animaux d’anciens soldats, se trouvent des toutous aux noms de Fido, Topsy et Yum Yum.

La cour couverte d'herbe du palais de Holyroodhouse à Édimbourg
Palais de Holyrood.   Photo : russellstreet

Visitez les résidences de la famille royale britannique

La famille royale britannique a depuis longtemps un faible pour l’Écosse ; si son manoir de prédilection demeure le château de Balmoral, dans le montagneux parc national de Cairngorns, dans les Highlands, la résidence officielle de la reine Élisabeth II en Écosse est le palais de Holyrood. Situé au pied du Royal Mile, ce palais a accueilli de nombreux monarques depuis sa fondation au XIIe siècle, et il sert de résidence à la reine lors de ses séjours officiels en Écosse. Vous pouvez visiter trois des pièces à l’aménagement luxueux (l’escalier d’apparat, le salon du matin et la chambre du roi) lors d’une visite virtuelle. Dans Leith, un quartier portuaire sur le Firth of Forth, est amarrée une autre résidence royale, le yacht royal Britannia. Celui‑ci, en service pendant 44 ans, a été désarmé en 1997 avant d’être ouvert au public. En attendant de le visiter en personne, explorez‑en virtuellement les cinq ponts (y compris le Sun Lounge lambrissé de teck, pièce préférée de la reine) et lisez un résumé de ce à quoi ressemblait une journée à bord du Britannia pour Son Altesse Royale.

À l'intérieur d'Edinburgh Gin Distillery à leur emplacement dans le West End
Distillerie Edinburgh Gin, West End.   Photo : Bright Signals

Sirotez un petit verre

De tous les mets et les boissons qui viennent d’Écosse (sablé, haggis, saumon et fruits de mer frais), le scotch est le plus célèbre. Si Édimbourg permet de déguster n’importe quel type de scotch qui vous plaît, dans un de ses centaines de pubs, dans une distillerie locale comme la Holyrood Distillery ou au Scotch Whisky Experience, la majorité des distilleries se trouvent dans les régions productrices de scotch des Highlands, d’Islay et du Speyside. Profitons‑en pour faire un détour à Islay, d’accord? Cette île au large de la côte ouest de l’Écosse est célèbre pour ses scotchs fumés (ma sorte préférée), car s’y trouve en abondance la tourbe qu’on utilise comme combustible pour les alambics traditionnels. Suivez le maître distillateur John Campbell lors d’une visite virtuelle de la distillerie Laphroaig, et assurez‑vous d’avoir une bouteille sous la main pour la dégustation (les produits de la distillerie sont offerts dans le monde entier). Si vous n’êtes pas amateur de whisky, peut‑être désirez‑vous un gin ? Les alcools d’Edinburgh Gin sont produits dans deux distilleries d’Édimbourg et sont vendus au Canada. Essayez l’une des liqueurs à base de gin, par exemple à la rhubarbe et au gingembre ou encore à la fleur de sureau, qui sont délicieuses par elles‑mêmes ou comme ingrédient d’un cocktail. Si une friandise sucrée est plus dans vos cordes, essayez cette recette de cranachan, un dessert écossais tout simple à base de flocons d’avoine, de crème, de framboises et, bien sûr, d’une lampée de scotch.

Une promenade fantôme dans la vieille ville d'Édimbourg, en Écosse
Anchor Close, dans le quartier Old Town d’Édimbourg.   Photo : Dean Brierley

Participez à un événement diffusé en direct

Le plus proche qu’on peut être d’Édimbourg sans y être véritablement est d’accompagner un résident lors d’une aventure diffusée en direct. Soulevez le voile sur le côté sombre de la ville en participant avec un guide local chevronné à l’expérience en ligne Edinburgh’s Ghosts, Murders and Monsters sur Airbnb ; vous verrez de près les caves de la ville, les donjons du château d’Édimbourg, le Grassmarket (un grand square d’Old Town, site d’un ancien marché, où l’on procédait autrefois aux exécutions publiques) et plus encore dans cette visite virtuelle conçue comme un jeu vidéo. Pour une activité un peu moins sombre mais tout aussi historique, passez en revue la programmation continue de manifestations en l’honneur du 250e anniversaire de sir Walter Scott, y compris The Public and Private Worlds of Sir Walter Scott, une conférence en ligne que la Royal Society of Edinburgh organise en juin sur la vie et la carrière du célèbre auteur écossais.

Une tour de l'horloge autour du virage d'une rue pavée à Édimbourg, Écosse
L’une des sinueuses rues pavées de la ville.   Photo : Matthew Kalapuch

Faites une soirée cinéma sur le thème d’Édimbourg

Il existe des films campés à Édimbourg pour tous les goûts. Optez pour le classique culte Ferrovipathes (offert en location à la Boutique Cineplex), qui met en vedette Ewan McGregor et une version crue de l’Édimbourg des années 1990, ou pour le plus souriant Sunshine on Leith, une comédie musicale de 2013 avec bande‑son des Proclaimers dont la première a eu lieu au Festival international du film de Toronto. Pour une version animée de la ville, voyez L’illusionniste sur Prime Video, récit fantaisiste d’un magicien français vieillissant qui finit par se produire dans un petit théâtre d’Édimbourg, qui a été mis en nomination pour l’Oscar du meilleur film d’animation de 2011. Finalement, quand j’ai besoin d’une dose d’Édimbourg en vitesse, il m’arrive de regarder le clip de la chanson de 2018 des Proclaimers Streets of Edinburgh ; avec ses scènes de ruelles pavées, de bus à impériale et d’Arthur’s Seat à l’heure dorée, ce clip réussit assez bien à me transporter là‑bas, ne serait‑ce que pour quelques minutes.