Hawaii (et Barack Obama, qui y a vécu) aime le Spam musubi

Partagez

Cet en‑cas facile à manger sur le pouce est chéri des résidents d’Hawaii, passés et présents.

Inspiré des onigiris japonais, le Spam musubi (riz, nori et Spam poêlé et mijoté en sauce soya sucrée) aurait été créé par la résidente d’Honolulu Mitsuko Kaneshiro, qui en faisait à ses enfants avant d’en vendre dans une pharmacie locale dans les années 1980.

24 septembre 2021
bidon de spam

Collation présidentielle

Facile à manger sur le pouce, le Spam musubi est chéri des résidents de l’archipel, présents et passés. En 2008, Barack Obama, natif d’Hawaii, a été aperçu en train d’en manger lors d’un séjour dans ces îles.

Dans la boîte de Spam

Le Spam, créé par Hormel Foods en 1937, est devenu populaire à Hawaii pendant la Seconde Guerre mondiale, les soldats américains ayant dans leur sac à dos ces boîtes de porc qui se conservent de deux à cinq ans.

À lire: Voici peut‑être la tarte la plus emblématique du Canada

Fringale transpacifique

Si Hawaii consomme le plus de Spam aux États‑Unis, un sondage sur Yelp des livraisons les plus populaires par État a révélé que le Spam musubi était le mets le plus souvent commandé au Nevada pendant la pandémie.

Déconstruction

La viande est déposée sur un pain de riz, façon sushi ; une feuille de nori entoure le tout. Un moule (ou la boîte de Spam) peut servir à assembler les couches.

Célébration

Chaque année en avril, une fête de quartier sur Kalakaua Avenue, dans Waikiki, célèbre le Spam. Les amateurs peuvent rencontrer la mascotte Musu et déguster gyozas ou nachos au Spam, Spam confit, etc.

À lire: Où manger les meilleurs bagels au Canada