L'évolution du cadre de travail voit apparaître les travacanciers

Partagez

La reprise des voyages et le lent retour au bureau fait place aux semi‑touristes.

Même si le monde s’ouvre aux Canadiens, le télétravail est là pour rester. Plus tôt cette année, un rapport de la Banque de développement du Canada concluait que 74 % des PME du pays prévoient d’offrir à leurs employés de travailler encore à distance s’ils le veulent. Et ceux‑ci aiment cette flexibilité : selon un sondage d’Ernst & Young dévoilé en juin, 93 % des répondants resteraient chez leur employeur pour au moins 12 mois s’ils disposaient de souplesse quant à leur horaire et à leur lieu de travail.

8 septembre, 2021

Certaines entreprises ont déjà de nouveaux cadres de travail : Wealthsimple, la boîte canadienne de gestion de placement en ligne, laisse ses employés choisir ce qu’ils préfèrent (télétravail, travail au bureau, formule mixte) et leur offre de travailler à l’international jusqu’à 90 jours par année. La firme technologique torontoise Lazer Technologies propose une flexibilité semblable à ses 60 employés, plus la possibilité de travailler à son « bureau itinérant », installé pour un mois dans un endroit différent chaque trimestre (premier arrêt : Costa Rica).

À lire: Voyager au présent : 5 nouvelles tendances de voyage pour 2021

Qu’est‑ce que ça signifie pour l’avenir des voyages et du travail ? Voici le semi‑touriste. Ce terme popularisé pendant la pandémie décrit un télétravailleur en déplacement. Au contraire des nomades numériques (qui télétravaillent en voyageant), le semi‑touriste combine journées de travail et de vacances afin d’optimiser son temps dans le lieu qu’il visite.

« Bien des gens réévaluent leur mode de vie et leur carrière, affirme Kemi Wells, fondatrice du voyagiste vancouvérois Wells Luxury Travel. L’évolution du cadre de travail va permettre des voyages plus lents, avec de plus longs séjours. » Un sondage de Travelweek dévoilé en juillet confirme que c’est exactement ce qu’on souhaite : 43 % des répondants affirmaient prévoir de partir plus longtemps en voyage.

À lire: Les meilleures applis pour voyageurs en temps de pandémie

Mme Wells avait remarqué cette tendance avant même la covid‑19, mais parlait de voyages d’affaires et d’agrément. « La pandémie a simplement mis en valeur ce concept, dit‑elle. Je crois que la mise en œuvre graduelle de politiques souples quant au lieu 
de travail va transformer la dynamique 
des voyages. »

Un surfeur sur la plage.
   Photo: Raymond Forbes

Choisissez où aller

Pensez aux fuseaux horaires pour les réunions, et à la qualité et à la fiabilité du wifi.

Réservez un hôtel où travailler

Des hôtels ont des forfaits pour travailleurs. Les Pass Travaillez où vous voulez de Marriott Bonvoy comprennent heure d’arrivée matinale, heure de départ tardive et accès aux équipements professionnels. Travaillez depuis un hôtel Hyatt propose un bureau pour la journée, ou un espace de travail dédié pour plus long séjour, avec, si c’est plus de 29 jours, accès au service de conciergerie informatique.

Optimisez votre séjour

Plus tôt cette année, G Adventures a lancé une gamme de 36 mini‑aventures, des excursions de deux à six jours parfaites à greffer à un long séjour. En travacances à Barcelone ? Ajoutez une mini‑aventure à Marrakech.