7 nouvelles expos d’art canadien à découvrir

Partagez

Les musées et les galeries d’art ouvrent enfin leurs portes dans tout le pays avec de nouvelles œuvres inspirantes de certains des artistes les plus novateurs du pays.

Nous pouvons enfin revivre le plaisir de visiter une galerie d’art, à commencer par de nouvelles œuvres passionnantes réalisées par des talents locaux. Que vous soyez passionné de pastels ou de techniques mixtes, ces sept nouvelles expos d’art canadien me manqueront pas de vous instruire, de vous inspirer et de vous ravir.

2 décembre 2021
Vue de l'installation de SPOTLIGHT : Sandeep Johal, exposition dans le hall de la Vancouver Art Gallery, du 24 octobre 2021 au 16 octobre 2022
Vue d'une installation de Spotlight: Sandeep Johal, exposition qui se tient dans le hall de la Vancouver Art Gallery jusqu'au 16 octobre 2022.   Photo: Ian Lefebvre, Vancouver Art Gallery

Spotlight : Sandeep Johal, Vancouver Art Gallery,
du 24 octobre 2021 au 16 octobre 2022

L'artiste montante en arts visuels Sandeep Johal crée des murales et des œuvres d’art mixtes géniales. Son esthétique féminine indo‑folk met en scène des femmes fantastiques aux allures de déesse, pour aborder les questions de violence sexiste et d’identité culturelle. L’œuvre de Mme Johal a été sélectionnée pour la nouvelle série Spotlight de la Vancouver Art Gallery et l’une de ses peintures murales sera exposée dans son entrée. Mme Johal est la première d’une série d’artistes locaux qui ont été invités à participer au projet, conçu pour offrir une plateforme aux artistes émergents établis en Colombie‑Britannique.

À lire : 7 visites virtuelles de musées d’art pour stimuler votre créativité

sculpture colorée de récif de corail
Angela Hansen, BRINK, Kelowna Art Gallery.   Photo: Kelowna Art Gallery

BRINK, Kelowna Art Gallery,
du 5 octobre 2021 au 16 janvier 2022
L’artiste Angela Hansen, établie à Lake Country, crée des sculptures fantaisistes pour souligner l’impact de l’activité humaine sur la planète. Ses vibrantes sculptures de récifs coralliens colorés sont réalisées à l’encaustique (peinture mélangée à de la cire d’abeille) et avec des matériaux biodégradables. L’œuvre d’Angela emmène les visiteurs dans les profondeurs océanes pour leur faire apprécier l’étonnante beauté et la fragilité de la flore et de la faune qui s’y trouvent.

personne debout à l'extérieur devant une pièce d'art moderne
Rebecca Belmore, "Ayum‑ee‑aawach Oomama‑mowan": Speaking to Their Mother, 1991. Rassemblement, lac Johnson, parc national Banff, Alberta.   Photo: Gracieuseté de la Walter Phillips Gallery, Banff Centre for Arts and Creativity, achat réalisé grâce au soutien du Prix de la dotation York-Wilson, que gère le Conseil des arts du Canada. Photo Sarah Ciurysek. Musée des beaux-arts de Montréal

Combien de temps faut‑il pour qu’une voix atteigne l’autre?, Musée des beaux‑arts de Montréal,
du 11 septembre 2021 au 13 février 2022
Cette exposition d’art multimédia, qui comprend aussi bien un énorme mégaphone en bois que des costumes confectionnés par le designer français Thierry Mugler, explore l’idée de renouer des liens après le long confinement dont nous avons souffert collectivement. L’amour, la perte, l’écoute et la réconciliation sont quelques‑uns des thèmes de cette toute nouvelle collection permanente, qui présente des artistes contemporains de divers horizons, dont Betty Goodwin, Stanley Février, Rebecca Belmore et Niap (Nancy Saunders).

peinture sur mur blanc
Kareem‑Anthony Ferreira, Untitled, 2021. Huile, techniques mixtes, toile.    Gracieuseté de l'artiste, de la Nino Mier Gallery, Los Angeles, et de la Towards Gallery, Toronto. Photo Toni Hafkenscheid (vue de l'installation au MOCA Toronto)

Greater Toronto Art 2021 (GTA21), Musée d’art contemporain de Toronto,
du 29 septembre 2021 au 9 janvier 2022
Dans cette exposition d’art qui occupe l’ensemble du musée de Toronto, 21 artistes de la région du Grand Toronto ont été invités à réfléchir à la question suivante : Qu’est‑ce qui vous semble le plus urgent aujourd’hui? C’est ainsi qu’est née GTA21, une expo d’artistes dont l’imagination de la ville, de la société et du monde qui les entoure est aussi diverse qu’ils le sont (80 % d’entre eux s’identifient comme NAPDC). L’art explore tout ce qu’est la grande ville, et ce qu’elle pourrait être, en s’exprimant par divers moyens, notamment des maquettes d’architecture, des films, des peintures, des gravures et des sculptures.

série de peintures
Pamela Phatsimo Sunstrum, Dynasty, 2021. Crayon, acrylique et huile sur bois, tissu et toile.   Gracieuseté de l'artiste et de la Goodman Gallery, Johannesburg, le Cap et Londres. Photo Toni Hafkenscheid (vue de l'installation au MOCA Toronto)
peinture rouge
Robert Houle, Red is Beautiful, 1970. Acrylique sur toile, 45,5 sur 61 cm. Musée canadien de l'histoire, V‑F‑174.    Photo: © Robert Houle

Robert Houle : Red is Beautiful, Musée des beaux‑arts de l’Ontario,
du 3 décembre 2021 au 17 avril 2022
La rétrospective que le Musée des beaux‑arts de l’Ontario consacre à Robert Houle, et qui couvre les œuvres du dernier demi‑siècle de ce magistral créateur moderne d’œuvres qui comptent parmi les plus influentes de l’art autochtone contemporain, est incontournable. Grâce à l’utilisation de matériaux organiques (bois, cuir brut, teintures naturelles) et des formes géométriques anichinabées, M. Houle met en lumière l’histoire et l’esthétique de l’art autochtone, tout en dénonçant l’appropriation des noms et des performances culturelles autochtones, en retravaillant les œuvres d’art coloniales de son propre point de vue. Il met également en lumière les droits fonciers autochtones et ses expériences personnelles en tant que survivant des pensionnats autochtones à travers une série de peintures et de dessins émouvants.

Le tableau de Robert Houle On nous a dit
Robert Houle. O‑ween du muh waun (We Were Told), 2017. Huile sur toile, triptyque, 213,4 sur 365,8 cm. Musée d'art du Centre de la Confédération, CAG 2017.1. Commande permise grâce au fonds de dotation A.G. et Eliza Jane Ramsden, 2017.    Photo: © Robert Houle
Exposition d'art de Harley Morman
1295: Vue de l'installation de Harvey Norman: Let's Do the Time Warp Again, Art Gallery of Alberta, Edmonton, 2021   Photo de Charles Cousins, gracieuseté de l'Art Gallery of Alberta

Let’s Do the Time Warp Again, Art Gallery of Alberta,
du 9 octobre 2021 au 30 janvier 2022
Le temps et la répétition sont au premier plan de l’exposition nostalgique de Harley Morman, qui fait un clin d’œil aux souvenirs des premières années d’école secondaire de la génération X. Cette exposition ludique est centrée sur des « animations » rétro de personnages réalisées à l’aide d’images lenticulaires (la superposition de deux images pour donner l’impression que l’image est en mouvement) logées dans des boîtes lumineuses. Au fur et à mesure que l’on se promène dans la galerie, les images changent, ce qui illustre comment un changement de perspective peut modifier la manière de voir et l’objet perçu.

À lire : Sarain Fox sur la préservation du savoir autochtone ici et ailleurs

Exposition d'art tunkien
   Photo: Nova Scotia Art Gallery. Photos: Raw Photography

Tukien (Awaken), Art Gallery of Nova Scotia,
du 16 octobre 2021 au 13 février 2022
À travers ses portraits de style pop aux couleurs vives, Nelson White, membre de la bande appelée Première Nation Qalipu Mi’kmaq à Flat Bay, Terre‑Neuve, illustre la vie autochtone à travers un regard contemporain. Ses coups de pinceau vibrants et ses lignes détaillées mettent en scène des personnalités autochtones, telles que DJ Kookum et Meagan Musseau, dans le but de dissiper des interprétations fausses concernant le peuple micmac. Le nom de l’exposition, Tukien, un terme micmac qui signifie « éveil » ou élévation collective de la conscience, reflète l’objectif de M. White de sensibiliser le public aux créateurs, aux activistes et aux leaders qui y sont représentés.