Des photographes nous guident à Mexico

Partagez

Arpentez (en images) les rues de la capitale mexicaine avec les photographes Brett Gundlock et Lindsay Lauckner Gundlock, qui y ont vécu trois ans avant de rentrer au Canada (et qui en février y sont retournés pour une affectation d’Air Canada enRoute).

Où boire et manger et quoi explorer à Mexico

Le meilleur moyen de saisir l’essence de Mexico est sans doute de visiter le centre historique très animé de la ville. Bien que vieux de quelques siècles, ce quartier est encore le cœur du Mexico moderne. L’empereur aztèque Moctezuma, le conquistador espagnol Hernán Cortés, les paysans-soldats de Zapata et tous les présidents du pays ont foulé ses rues pavées. Il existe une forme de chaos dans le centre historique qu’on peut apprendre à gérer, mais jamais à dominer. Des hordes de gens marchent à gauche et à droite. Un passant trop chargé s’arrête abruptement devant une vitrine en même temps qu’un homme pressé sur son kiosque-vélo manque de vous foncer dans les genoux.

20 octobre 2020
Le hall doré du Palacio de Correos
Des plants d’agaves à la Plaza Garibaldi
Le hall doré du Palacio de Correos.
Des plants d’agaves à la Plaza Garibaldi.
Promener deux chiens à travers les rayures arc-en-ciel d'une rue du centre historique
Les rues colorées du centre historique.

Une odeur de grains torréfiés provenant du Café Villarías vous attire dans la Calle López. Une fois vos batteries rechargées, dirigez-vous vers le plus majestueux exemple d’architecture néoclassique en ville : le Palacio de Bellas Artes (palais des beaux-arts). Cet impressionnant centre culturel de marbre blanc se dresse à côté de l’Alameda Central, un parc populaire auprès des amoureux qui se bécotent sur les bancs publics et des enfants qui s’amusent dans les fontaines. C’est depuis le café-terrasse du magasin Sears voisin qu’on a la meilleure vue du palais.

Des grains de café au Café Villarias
Des grains de café au Café Villarias.
Un couple assis ensemble sur un banc conçu comme un oiseau à Mexico
Un cycliste à cheval par La Casa de los Azulejos à Mexico
Une touche de fantaisie dans la ville.
La façade de la Casa de los Azulejos (la maison en carrelage).

D’autres bijoux architecturaux vous attendent, entre le Palacio Postal et ses détails de laiton poli qui lui donnent des reflets d’or et la Casa de los Azulejos, à la façade carrelée d’azuléjos. Mais les scènes les plus captivantes sont celles qui s’ancrent dans l’animation des rues. Les bâtiments servent de toile de fond au violoniste qui joue sur le coin de rue et s’attire rapidement la sympathie de la famille de trois qui tente de se frayer un chemin en moto entre les voitures arrêtées et les piétons délinquants.

Un déjeuner mexicain traditionnel au Café de Tacuba
Savourez un déjeuner mexicain traditionnel au Café de Tacuba.
Le Café de Tacuba s’anime pour le brunch
Savourez un déjeuner mexicain traditionnel au Café de Tacuba.
Le Café de Tacuba s’anime pour le brunch.

Tout près se trouve le Café de Tacuba, un resto classique apprécié des résidents et des touristes pour ses déjeuners mexicains traditionnels. De là, gagnez le Zócalo, la place publique de Mexico bordée par la cathédrale métropolitaine et le Palais national. Le Templo Mayor, site archéologique d’un grand temple aztèque, se trouve à l’est de la cathédrale. Pour une vue imprenable sur le site, montez boire et grignoter à la terrasse sur le toit d’El Mayor.

Un menu de tacos et une étagère de boissons gazeuses dans un restaurant de Mexico
Cuisine de rue dans une rue de Mexico
Le menu du jour d’un vendeur de tacos.
Un voyage au Mexique n’est pas complet sans une dégustation de nourriture de rue.

Aucune visite de Mexico ne serait complète sans nourriture de rue. On peut trouver un kiosque servant des tacos al pastor (au porc mariné cuit sur la broche) peu importe où l’on va. Les tlacoyos de maïs bleu garnis de haricots, cuits dans un comal, feront le bonheur des végétariens. Les meilleurs stands sont envahis par les gourmands. Une fois repu, buvez une bière bien froide à la Cantina El Tío Pepe en savourant l’ambiance des années 1870.

Un tlacoyo pour emporter
Un tlacoyo pour emporter.
Un vendeur de rue de fruits frais à Mexico
Les produits frais d’un vendeur de rue.
Un homme joue de sa guitare dans les rues du Centro Histórico de Mexico
Les produits frais d’un vendeur de rue.
Un musicien en performance dans le centre historique.

Conseils photos à Mexico

Faire de la photo dans les rues de Mexico est un art. Il est facile de se laisser porter par la beauté du centre historique de la ville, mais le respect et les bonnes manières sont de mise. Si vous désirez immortaliser le stand d’un marchand au Mercado de San Juan, achetez-y quelque chose ; ne vous contentez pas d’appuyer sur le déclencheur et de déguerpir. Un joueur d’orgue de barbarie se laissera probablement tirer le portrait si vous laissez cinq pesos dans son chapeau. La langue peut représenter une barrière, mais un simple sourire et un geste clair avec votre appareil photo déboucheront bien souvent sur un signe de tête approbateur de votre sujet.

Articles récents

No Articles Found